Gangsta's Paradise (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'album, voir Gangsta's Paradise.

Gangsta's Paradise

Single par Coolio featuring L.V.
extrait de l'album Gangsta's Paradise, Dangerous Minds OST et I Am L.V.
Sortie 9 août 1995
Durée 4:00
Genre Hip hop West Coast, gangsta rap[1]
Format CD single, 33 tours, cassette single
Auteur Coolio, Doug Rasheed, Larry Sanders, Stevie Wonder
Producteur Doug Rasheed
Label Tommy Boy Records

Singles par Coolio

Gangsta's Paradise est une chanson de rap de Coolio et L.V. du film Esprits rebelles sorti le 9 août 1995, présente sur la bande originale du film ainsi que sur les albums Gangsta's Paradise de Coolio et I Am L.V. de L.V., sortis en 1995.

La chanson reprend le refrain et la musique de la chanson de Stevie Wonder Pastime Paradise sortie en 1976. Stevie Wonder a d'ailleurs chanté Gangsta's Paradise avec Coolio et L.V. à la cérémonie des Billboard Awards en 1995.

Gangsta's Paradise a été le single le plus vendu de l'année 1995 et s'est écoulé à près de 6 millions d’exemplaires à travers le monde[2],[3].

La chanson a été nommée pour le Grammy Award de l'enregistrement de l'année en 1996 et a reçu un Grammy Award dans la catégorie "Best Rap Solo Performance" pour cette chanson[4]. Elle a aussi été choisie comme meilleur single de l'année dans le The Village Voice Pazz & Jop critics poll[5]. Elle est également placée à la 69e position sur les meilleures chansons de tous les temps selon le magazine Billboard (Billboard's Greatest Songs of All-Time)[6]. Gangsta's Paradise est classée numéro un des ventes de singles en 1995 aux États-Unis[7]. En 2008, la chanson a été classée 38e meilleure chanson de hip-hop selon VH1 (VH1's 100 Greatest Songs of Hip Hop)[8].

Paroles et musique[modifier | modifier le code]

La musique est un travail de la chanson Pastime Paradise de Stevie Wonder, une chanson de son album Songs in the Key of Life. Gangsta's Paradise utilise le même rythme mais une orchestration différente de la musique en arrière-plan. Coolio a modifié les paroles de manière à les faire coïncider avec la vie dans les rues[9].

La chanson commence avec une phrase du psaume 23:4 de la Bible : « Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, » mais en suite diverge avec « Je regarde ma vie / Et réalise qu'il n'en reste rien[10]. » Cette citation est associée à une chorale.

La plupart des paroles sont sombres et tragiques, elles sont une critique de la violence et de la tragédie d'une vie de "gangsta" comme dans ces paroles chantées par L.V. « Dis moi pourquoi sommes nous trop aveugles pour voir / Que ceux à qui nous faisons du mal sont toi et moi[11] ».

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Le clip vidéo de la chanson a été réalisé par Antoine Fuqua de Propaganda Films et contient des scènes avec Michelle Pfeiffer interprétant le même rôle que dans Esprits rebelles.

Quand Coolio a gagné l'award de la meilleure vidéo rap aux MTV Video Music Awards de 1996[12], il a dit dans une conférence de presse que Bone Thugs-N-Harmony l'aurait mérité pour Tha Crossroads.

Performance dans les charts[modifier | modifier le code]

Le single a atteint la 1re place des classements en Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, au Danemark, aux États-Unis, en Finlande, en France, Irlande, Italie, Norvège, Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Suède et en Suisse, en faisant ainsi le single de Coolio ayant eu le plus de succès[13].

Aux États-Unis, le single a passé douze semaines dans le top 2 du Billboard Hot 100 pendant lesquelles, trois semaines à la 1re place et neuf à la 2e, faisant de Gangsta's Paradise la 4e des chansons ayant passé le plus de semaines à la 2e place dans le Hot 100.

Au Royaume-Uni, Gangsta's Paradise s'est classé deux semaines consécutives à la 1re place dans les charts britanniques, devenant ainsi le 1er single gangsta rap à réussir cette performance commerciale. Il est par ailleurs devenu le premier single rap à se vendre à plus d'un million d'examplaires dans ce pays, avec 1 450 000 examplaires vendus[14],[15]. De plus, après que Coolio ait participé à l'émission Celebrity Big Brother au Royaume-Uni en 2009, Gangsta's Paradise est entré à nouveau dans les charts anglais, atteignant la 31e place[16].

Parodies et reprises[modifier | modifier le code]

  • Amish Paradise de Weird Al Yankovic est une parodie qui est sortie en 1996 et a atteint la 53e place dans les charts américains. Coolio a dit qu'il n'avait pas donné sa permission pour la parodie, ce qui a provoqué des tensions entre les deux artistes. Yankovic a affirmé qu'on lui avait dit que Coolio avait donné son accord via son label et s'est excusé. À cause de cet incident, Yankovic ne fait maintenant plus que des parodies d'artistes qu'il a rencontré personnellement. Aux Consumer Electronics Show en 2006 de XM Satellite Radio, Yankovic et Coolio se sont réconciliés. Yankovic a dit : « Je ne me souviens plus ce que l'on s'est dit exactement, mais c'était très amical. Je ne pense pas être invité à la prochaine fête d'anniversaire de Coolio, mais au moins, je peux arrêter de mettre ce gilet pare-balles au supermarché[17],[18]. »
  • Le groupe de rock chrétien ApologetiX a également fait une parodie appelée Shepherd's Paradise (le paradis des bergers) basée sur le psaume 23.
  • Une autre parodie est de Paul Shanklin, appelée Algore Paradise, dans laquelle il chante avec les voix de Al Gore et Bill Clinton. Les paroles sont devenues : « Tell me why is it / so hard to see / If he's really a man, or just a tree » (« Dis-moi pourquoi est-ce / si dur de voir / s'il est vraiment un homme, ou juste un arbre. »
  • Ten Masked Men, un groupe de death metal, en a également fait une parodie[19].
  • Le boys band Blue ainsi que le groupe russe Sturman George ont utilisé un sample de la version instrumentale pour leurs chansons respectives Curtain Falls et Ausweis.
  • Le groupe de metalcore In Fear and Faith ainsi que le groupe death/trash Artas ont tous deux repris la chanson[20],[21].
  • La chanson est apparue dans un épisode de New York Undercover et dans un épisode de Ross Kemp on Gangs, un documentaire sur les gangs.
  • On peut aussi entendre un court extrait de la chanson au cours du film Bad Teacher.
  • La célèbre rockeuse Patti Smith a repris Pastime Paradise de Stevie Wonder dans l'album Twelve, album fait entièrement de reprise[22].
  • Le rappeur français Tunisiano a repris l'instrumentale et la mélodie de cette chanson dans le titre Biographie.

Ventes et récompenses[modifier | modifier le code]

Billboard

  • Billboard Year-End Chart-Toppers 1995
    • Top Hot 100 Single number one
    • Top Hot 100 Single Sales number one (3 000 000 de copies vendues) Disque de platine 3 × Platine

Grammy Awards 1996[4]

MTV

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

CD single
  1. Gangsta's Paradise — 4:00
  2. Gangsta's Paradise (version instrumentale) — 3:49
CD single pistes bonus
  1. Gangsta's Paradise — 4:02
  2. Fantastic Voyage (version originale) — 4:05
  3. Mama I'm In Love Wit A Gangsta (clean radio mix) — 4:09
  4. Gangsta's Paradise (version instrumentale) — 3:50
CD maxi
  1. Gangsta's Paradise — 4:00
  2. Gangsta's Paradise (version instrumentale) — 3:49
  3. Fantastic Voyage (version de l'album) par Coolio — 4:04

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1995) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[23]
1
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[24]
1
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[25]
1
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[26]
1
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre VRT Top 30)[27] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 40)[28]
1
Drapeau du Canada Canada (100 Hit Tracks)[29] 29
Drapeau du Canada Canada (Dance)[30] 3
Drapeau du Danemark Danemark (IFPI)[31] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[32] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[33] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot R&B Singles)[32] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Rap Singles)[32] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Rhythmic Top 40)[32] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Top 40 Mainstream)[32] 17
Drapeau de l’Union européenne Europe (Eurochart Hot 100)[34] 1
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[35]
1
Drapeau de la France France (SNEP)[36]
1
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[37] 1
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[38] 1
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[39]
1
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[40]
1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[41]
1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[42]
1
Drapeau de la Pologne Pologne (Classements Singles)[43] 3
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[44]
1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[45]
1
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[46]
1
Classement (2009) Meilleure
position
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[16] 31
Classement (2011) Meilleure
position
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Digital Songs)[32] 45
Drapeau de la France France (SNEP)[36]
55
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[16] 75
Classement (2012) Meilleure
position
Drapeau de la France France (SNEP)[36]
166
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[16] 63
Classement (2013) Meilleure
position
Drapeau de la France France (SNEP)[36]
31

Classements de fin d'année[modifier | modifier le code]

Classement (1995) Position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[47] 2
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[48] 1
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[49] 21
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[50] 4
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 50)[51] 6
Drapeau du Canada Canada (Top 50 Dance Tracks)[52] 45
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[53] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[54] 12
Drapeau de la France France (SNEP)[55] 7
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[56] 23
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[57] 5
Classement (1996) Position
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[58] 6
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[59] 16
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop 50)[60] 8
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[61] 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[62] 55
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[63] 15

Classements de fin de décennie[modifier | modifier le code]

Classement (1990–1999) Position
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[64] 22
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[65] 13

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification Date Ventes certifiées
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (BVMI)[66] Disque de platine 2 × Platine 1996 1 000 000
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[67] Disque de platine 3 × Platine 1996 210 000
Drapeau de l'Autriche Autriche (IFPI)[68] Disque de platine Platine 8 janvier 1996 30 000
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA)[69] Disque de platine 3 × Platine 23 février 1996 3 000 000
Drapeau de la Norvège Norvège (IFPI)[70] Disque de platine 4 × Platine 1996 40 000
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (NVPI)[71] Disque de platine Platine 1995 75 000
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[72] Disque de platine Platine 1er novembre 1995 1 450 000[15]

Successions dans les hit-parades[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classements de fin d'année[modifier | modifier le code]


Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Coolio – Gansta's Paradise (Explicit) – Gangsta's Paradise », sur Pandora.com,‎ 25 octobre 2007 (consulté le 15 octobre 2010)
  2. (en) « Rapper Coolio savages 'drones' of music industry », sur The Sydney Morning Herald, Fairfax Media,‎ 21 novembre 2012 (consulté le 24 août 2013) : « Coolio is best known for the number-one hit Gangsta's Paradise, which featured in the soundtrack of the 1995 movie Dangerous Minds and sold nearly six million copies worldwide. »
  3. (en) Nathan Jolly, « Curio Corner #4: Gangsta's Paradise (L.V. version) », sur Themusicnetwork.com, The Entertainment Media Group,‎ 27 juin 2013 (consulté le 24 août 2013) : « Gangsta's Paradise was the highest selling single in 1995, shifting close to six million copies worldwide. »
  4. a et b (en) « Grammy Awards of 1996 », sur Grammy-awards.deepthi.com (consulté le 15 octobre 2010)
  5. (en) Village Voice, « The 1995 Pazz & Jop Critics Poll », Robert Christgau,‎ 20 février 1996 (consulté le 15 octobre 2010)
  6. (en) « The Billboard Hot 100 All-Time Top Songs (70-61) », sur Billboard.com, Prometheus Global Media (consulté le 15 octobre 2010)
  7. (en) « Top 100 Hits of 1995/Top 100 Songs of 1995 » (consulté le 15 octobre 2010)
  8. (en) Jim Macnie, « 100 Greatest Hip Hop Songs Ever », sur Blog.vh1.com, VH1 (consulté le 15 octobre 2010)
  9. (en) « Gangsta's Paradise by Coolio », sur Songfacts.com, Tonemedia.com (consulté le 15 octobre 2010)
  10. « As I walk through the valley of the shadow of death. I take a look at my life / And realize there's nothin' left. »
  11. « Tell me why are we so blind to see / That the ones we hurt are you and me »
  12. a et b (en) « 1996 MTV Video Music Awards », sur MTV.com, Viacom International Inc. (consulté le 15 octobre 2010)
  13. (en) « Rock on the Net : Coolio », sur Rockonthenet.com (consulté le 15 octobre 2010)
  14. (en) « Coolio », sur Amentertainment.com (consulté le 25 août 2013)
  15. a et b (en) Daniel Lane, « Daft Punk’s Get Lucky becomes one of the UK’s biggest selling singles of all-time! », sur Officialcharts.com,‎ 27 juin 2013 (consulté le 5 décembre 2013)
  16. a, b, c et d (en) « Coolio featuring LV », sur Officialcharts.com (consulté le 24 août 2013)
  17. (en) « "Ask Al" Q&As for April 27, 2006 », sur Weirdal.com, RCA Records (consulté le 2 septembre 2006)
  18. « I don’t remember what we said to each other exactly, but it was all very friendly. I doubt I’ll be invited to Coolio’s next birthday party, but at least I can stop wearing that bulletproof vest to the mall. »
  19. (en) « Ten Masked Men's Gangsta's Paradise cover of Coolio feat. L.V.'s Gangsta's Paradise », sur WhoSampled.com (consulté le 25 août 2013)
  20. (en) « In Fear and Faith's Gangster's Paradise cover of Coolio feat. L.V.'s Gangsta's Paradise », sur WhoSampled.com (consulté le 25 août 2013)
  21. « Chronique : Artas Riotology (2011) – Les Eternels », sur Leseternels.net, Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation (consulté le 25 août 2013)
  22. (en) Thom Jurek, « Patti Smith – Twelve – Overview », sur Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 25 août 2013)
  23. (de) charts.de – Coolio feat. L.V. - Gangsta's Paradise. Media Control Charts. PhonoNet GmbH. Consulté le 24 août 2013.
  24. (en) Australian-charts.com – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. ARIA Top 50 Singles. Hung Medien. Consulté le 24 août 2013.
  25. (de) Austrian-charts.com – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 24 août 2013.
  26. (nl) Ultratop.be – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 24 août 2013.
  27. (nl) « Gangsta's Paradise – COOLIO FT. L.V. », sur Top30-2.radio2.be, VRT (consulté le 24 août 2013) : « Hoogste notering in de top 30 : 1 »
  28. Ultratop.be – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. Ultratop 40. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 24 août 2013.
  29. (en) « Top Singles – Volume 62, No. 13, October 30 1995 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 24 août 2013)
  30. (en) « Dance/Urban – Volume 62, No. 12, October 23 1995 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 24 août 2013)
  31. (en) « Hits of the World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 107, no 48,‎ 2 décembre 1995, p. 49 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  32. a, b, c, d, e et f (en) « Coolio – Awards », sur Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 24 août 2013)
  33. (en) « CASH BOX Top 100 Singles – Week ending SEPTEMBER 16, 1995 », sur Cashboxmagazine.com,‎ 10 octobre 2012 (consulté le 11 décembre 2013)
  34. (en) « Hits of the World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 107, no 46,‎ 18 novembre 1995, p. 63 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  35. (fi) Finnishcharts.com – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. Suomen virallinen lista. Hung Medien. Consulté le 24 août 2013.
  36. a, b, c et d Lescharts.com – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. SNEP. Hung Medien. Consulté le 24 août 2013.
  37. (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté le 24 août 2013)
  38. (it) « SINGOLI - I NUMERI UNO (1959-2006) (parte 4: 1990-1996) », sur It-charts.150m.com (consulté le 24 août 2013)
  39. (en) Norwegiancharts.com – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 24 août 2013.
  40. (en) Charts.org.nz – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. Top 40 Singles. Hung Medien. Consulté le 24 août 2013.
  41. (nl) Nederlandse Top 40 – Coolio featuring L.V. - Gangsta's Paradise search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 24 août 2013.
  42. (nl) Dutchcharts.nl – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. Mega Single Top 100. Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 24 août 2013.
  43. (pl) « GANGSTA'S PARADISE – Coolio », sur LP3.polskieradio.pl, Nowe Media, Polskie Radio S.A. (consulté le 24 août 2013)
  44. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 24 août 2013.
  45. (en) Swedishcharts.com – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 24 août 2013.
  46. (en) Swisscharts.com – Coolio feat. L.V. – Gangsta's Paradise. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 24 août 2013.
  47. (de) « Jahrescharts – 1995 », sur Charts.de, Media Control AG (consulté le 21 septembre 2013)
  48. (en) « ARIA Charts – End Of Year Charts – Top 50 Singles 1995 », sur Aria.com.au (consulté le 24 août 2013)
  49. (de) « Jahreshitparade 1995 », sur Austriancharts.at, Hung Medien (consulté le 26 août 2013)
  50. (nl) « Jaaroverzichten 1995 », sur Ultratop.be/nl, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté le 24 août 2013)
  51. « Rapports annuels 1995 », sur Ultratop.be/fr, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté le 24 août 2013)
  52. (en) « Dance/Urban – Volume 62, No. 20, December 18 1995 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 24 août 2013)
  53. (en) « Billboard Top 100 – 1995 », sur Longboredsurfer.com, The Longbored Surfer (consulté le 24 août 2013)
  54. (en) « The CASH BOX Year-End Charts: 1995 », sur Cashboxmagazine.com,‎ 10 octobre 2012 (consulté le 11 décembre 2013)
  55. « Classement Singles – année 1995 », sur Snepmusique.com (consulté le 24 août 2013)
  56. (nl) « Single Top 100 van 1995 » [PDF], sur Top40.nl, Nederlandse Top 40 (consulté le 24 août 2013)
  57. (nl) « Jaaroverzichten – Single 1995 », sur Dutchcharts.nl, Hung Medien / hitparade.ch (consulté le 21 septembre 2013)
  58. (de) « Jahreshitparade 1996 », sur Austriancharts.at, Hung Medien (consulté le 24 août 2013)
  59. (nl) « Jaaroverzichten 1996 », sur Ultratop.be/nl, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté le 24 août 2013)
  60. « Rapports annuels 1996 », sur Ultratop.be/fr, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté le 24 août 2013)
  61. (it) « I singoli più venduti del 1996 », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté le 21 septembre 2013)
  62. (nl) « Jaaroverzichten – Single 1996 », sur Dutchcharts.nl, Hung Medien / hitparade.ch (consulté le 21 septembre 2013)
  63. (de) « Schweizer Jahreshitparade 1996 », sur Hitparade.ch, Hung Medien (consulté le 24 août 2013)
  64. (de) « Bestenlisten – 90er-Single », sur Austriancharts.at, Hung Medien (consulté le 21 septembre 2013)
  65. (en) « Hot 100 Singles of the '90s », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 111, no 52,‎ 25 décembre 1999, p. 20 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  66. (de) « Gold-/Platin-Datenbank », sur Musikindustrie.de, aberratio GmbH (consulté le 24 août 2013)
  67. (en) « Australian Fun Countdowns – Accreditation Awards », sur Australianfuncountdowns.blogspot.fr (consulté le 24 août 2013)
  68. (de) « Gold & Platin », sur Ifpi.at, IFPI Austria – Verband der Österreichischen Musikwirtschaft (consulté le 24 août 2013)
  69. (en) « RIAA – Gold & Platinum Searchable Database – Coolio », sur RIAA.com (consulté le 24 août 2013)
  70. (no) « IFPI Norsk platebransje », sur Ifpi.no (consulté le 24 août 2013)
  71. (nl) « Goud / Platina NVPI », sur Nvpi.nl, NVPI (consulté le 24 août 2013)
  72. (en) « Certified Awards », sur Bpi.co.uk (consulté le 24 août 2013)