Weird Al Yankovic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yankovic.
Yankovic en Nouvelle-Zélande en 2007

Alfred Matthew « Weird Al » Yankovic , né le 23 octobre 1959 à Downey, Californie, est un chanteur, musicien, acteur, parodiste, compositeur, accordéoniste et producteur de télévision américain. Il est d'origine yougoslave[1] par son père, anglaise et italienne par sa mère.

Biographie[modifier | modifier le code]

À six ans, il prend des cours d'accordéon. Il est connu pour ses parodies de chansons populaires contemporaines. Il se destine d'abord à devenir architecte puis au cours de ses études, ses camarades lui conseillent de devenir musicien. Il se fait connaître en parodiant Beat It (« tire-toi ») de Michael Jackson en Eat It (« mange-le »). Il a vendu plus de 12 millions d’albums, a enregistré plus de 150 chansons (parodiques ou originales) et s’est produit en concert plus de 1 000 fois. Il a été nommé neuf fois aux Grammy Awards et en a remporté trois, ainsi que quatre disques d’or et cinq disques de platine.

« Weird » signifie « étrange », ou « bizarre » en français. Son surnom « Weird Al » peut être traduit par « Al [Alfred] le tordu ».

Yankovic a joué dans son propre film et sa série télé, a réalisé des clips pour lui-même et d’autres artistes, dont Hanson. Il a aussi fait des apparitions dans Les Simpson, Robot Chicken, Transformers, 30 Rock (S6E14) ou encore How I Met Your Mother

En 2011, il est à nouveau le sujet d'une controverse quand il souhaite parodier Lady Gaga dans une de ses chansons. L'agent de la chanteuse italo-américaine refuse mais Lady Gaga, étant une fan inconditionnelle de l'humoriste, décide d'autoriser la parodie alors même qu'elle sort un nouvel album.

Chansons et reprises[modifier | modifier le code]

La chanson Polka Power regroupe à elle seule pas moins de 14 reprises de chansons, parmi lesquelles Wannabe des Spice Girls, Tubthumping de Chumbawamba ou encore Ray of light de Madonna.

On en retrouve également de nombreuses dans Polkas on 45 telles que Smoke on the water de Deep Purple, In a Gadda da Vida des Iron Butterfly, Hey Joe de Jimi Hendrix, Every breath you take de Police, Should I stay or should I go des Clash, ou encore My generation des Who.

Apparitions et caméo[modifier | modifier le code]

Weird Al apparaît dans un épisode des Simpson où il écrit une chanson pour aider Marge à récupérer Homer. Il y apparaît à nouveau dans l'épisode diffusé pour la première fois le 27 janvier 2008, That 90's Show, où il fait une parodie d'un succès du groupe Sadgasm (avec comme leader Homer) s'intitulant Shave Me (« rasez moi »), qui est elle-même une parodie de la chanson Rape Me (« violez moi »), du groupe Nirvana.

Il apparait également dans un épisode de la saison 1 de Parker Lewis ne perd jamais où il interprete As Time Goes By.

Il fait aussi une apparition dans le clip Liberian Girl de Michael Jackson, dans l'épisode 7 de la saison 7 de How I Met Your Mother, ainsi que dans l'épisode 14 de la saison 6 de 30 Rock.

Il apparaît dans l'épisode 12 de la saison 4 de My Little Pony : Les amies c'est magique (doublage du poney Cheese Sandwich)

Autres chansons[modifier | modifier le code]

Weird Al Yankovic est aussi l'interprète de eBay, parodie d'I Want It That Way des Backstreet Boys, qui critique avec humour la folie des achats en masses sur le célèbre site d'enchères.

Il interprète une des dix-neuf versions de Daisy Bell (Harry Dacre, 1892) reprises sur l'album concept sorti le 13 mai 2014, The Music Gay Nineties Old Tyme: Daisy Bell, initié par le peintre Mark Ryden[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Weird Al Yankovic apparaît dans le film Agent zéro zéro, avec Leslie Nielsen, où il interprète la chanson du générique (Spy Hard) sur un fond inspiré de James Bond.

On le voit également comme acteur dans le film UHF, dont il a écrit le scénario, parsemé de clins d'œil à Tex Avery. Dans la tradition Weird Al, ce film inclut un pastiche de Money for nothing de Dire Straits : Beverly Hillbillies.

Il fait une petite apparition dans le film Un héros dans la patrouille (1997) où il interprète quelques-unes de ses chansons lors d'un spectacle.

Il fait aussi une apparition dans Halloween 2 au moment de l'interview de Samuel Loomis, dans Y a-t-il un flic pour sauver la reine ? alors qu'il sort d'un avion vivement accueilli par ses fans, et dans Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood ? à la cérémonie des Oscars.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conrad, Harold. The Glamorous Life of Al Yankovic. // SPIN, Vol. 1, No. 4., August 1985, pp 48 – 50, ISSN 0886-3032

    « It is of no minor coincidence that his parents are of Yugoslavian lineage and it so happens that Frankie Yankovic (no relation), known as the polka king and one of the best accordionists in the country, also happens to be a Yugoslav. A little chauvinism here. »

  2. (en) The Gay Nineties Olde Tyme Music sur le site de Porterhouse Fine Art Editions

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]