Décapsuleur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un décapsuleur

Un décapsuleur, est un petit instrument destiné à ouvrir une bouteille en déformant la capsule métallique qui la ferme hermétiquement.

Il est parfois appelé ouvre-bouteilles mais ce terme recouvre plusieurs types d'instruments (tire-bouchons, pince à dévisser, etc.).

Historique[modifier | modifier le code]

Le procédé d’obturation par capsule fut inventé en 1891 par l’américain William Painter (1838 -1906)[1] qui associa une plaque de métal et une couche de liège pour former le bouchon couronné par emboutissage.

Utilisation[modifier | modifier le code]

La méthode consiste à agripper le bord de la couronne puis, par un effet de levier prenant son appui au centre de la capsule de plier le métal de manière à le désengager du rebord en verre du goulot de la bouteille.

Types de décapsuleurs[modifier | modifier le code]

Deux procédés principaux déclinés en variantes multiples on conduit à fabriquer deux types de décapsuleur : les décapsuleurs à lames ou à lèvre et les décapsuleurs à fourche, griffe, dent ou crochet.

Le décapsuleur à lame ou à lèvre[modifier | modifier le code]

Un décapsuleur à lame

Il est constitué d'un manche percé à une de ses extrémité d'une lumière rectangulaire suffisante pour permettre le passage partiel de la capsule. Ce percement est souvent arrondi ou évasé sur ses côtés.

L'opérateur doit engager la capsule dans le percement de manière à ce que la lame prenne appui sous la couronne et que le côté opposé à cette lame repose au centre supérieur de la capsule. Par une pression de bas en haut, la lame entraîne avec elle quelques dents ce qui a pour effet de déformer le métal et de libérer le col de verre enserré.

Le manche de l'instrument est parfois habillé de bois ou de plastique. C'est également un support de publicité. Les professionnels utilisent souvent des modèles dépouillés et de petite dimension. Un second trou percé dans le manche permet d'enfiler un lien, cordelette ou chaînette, destiné à l'accrocher à une ceinture ou un bouton pour éviter de l'égarer.

Le décapsuleur à fourche, griffe, dent ou crochet[modifier | modifier le code]

Il est constitué d'une petite lame métallique ayant une pointe découpée en opposition d'un point d'appui. Le tout forme une sorte de pince rigide.
L'opérateur engage la pointe sous un des plis de la collerette et place le bord opposé au centre de la capsule. Le mouvement suivant est identique à celui de l'autre modèle.
Cette forme de découpe est aussi souvent pratiquée dans un outil domestique à usages multiples combiné avec ouvre-boîte de conserve, perforateur de canette métallique, enrouleur de couvercle de boîte à sardines, etc.
Ce modèle est fréquemment inséré dans les couteaux à lames multiples (couteau suisse).

Le décapsuleur mural[modifier | modifier le code]

Il combine les deux procédés : une pince fixe élargie avec une lame d'accroche, le corps de la bouteille faisant office de levier. Un récupérateur de capsule disposé sous le décapsuleur complète le dispositif. Ce type d'appareil est généralement implanté derrière le comptoir des débits de boissons.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. William PAINTER

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]