Classification des bières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pour se retrouver parmi les différentes variétés de bières, les usagers ont pris l'habitude de classifier les bières par couleur (Blanche, Blonde, Ambrée (ou Rousse), Brune, Rouge ou Noire) ou par mode de fabrication (Double, Triple...), ou encore par degré d'alcool. Plusieurs organismes ont tenté d'établir une classification des bières en listant des types de bières afin de les catégoriser. La solution la plus utilisée actuellement est un découpage basé sur des normes anglo-saxonne.

Ce classement reconnu par l' Institut de la bière[1] (Canada) et la Beer Judge Certification Program (BJCP)[2] (USA) permet de classer la majeure partie des bières (de grande production), mais il est plus difficile d'y ranger les bières artisanales ayant souvent plus de personnalité. Ainsi certains organismes ont aussi leur classement.

Arborescence anglo-saxonne des types de bières[modifier | modifier le code]

Annedd'ale Québécoise[modifier | modifier le code]

  • Annedd'ale, Épicée, amertume d'intensité modérée à moyenne, sensation d'âpreté subtile à modérée; ampleur en bouche moyenne à grande avec un arrière-goût distinctif et agréable à base de sapin baumier. L'annedd'ale est un projet de création d'un style de bière québécoise, réunissant les brasseurs sur une base volontaire, et qui acceptent de participer au développement du cahier des charges. Le style officiel sera annoncé à l'automne 2012. Il n'existait pas de style de bière authentiquement québécoise à ce jour.

Ale Américaine[modifier | modifier le code]

  • Pale Ale Américaine, Rafraîchissante et houblonnée avec un appui substantiel provenant du malt.
  • Ale Ambrée Américaine, Comme la pale ale américaine, mais avec plus de corps, plus de caramel et un équilibre davantage du côté du malt que de celui du houblon.
  • Brown Ale Américaine, Peut être vue comme une interprétation plus maltée, plus houblonnée et plus robuste que la brown ale anglaise, ou un porter moins malté et plus houblonné.

Ale Forte[modifier | modifier le code]

  • Old Ale, Une ale fortement alcoolisée mais pas aussi riche et houblonnée qu’une barley wine. L’équilibre doit pencher du côté du malt.
  • Barley Wine Britannique, La plus riche et la plus forte des ales britanniques. Le caractère de ces bières varie beaucoup avec le temps. On devrait apprécier autant ces bières jeunes que vieillies.
  • Barley Wine Américain, Une interprétation très houblonnée de la plus forte et la plus riche des ales anglaises. La présence du houblon devrait être évidente tout en n’étant pas hors d’équilibre.

Belges et Françaises[modifier | modifier le code]

  • Blanche (Witbier), Une bière élégante, rafraîchissante et goûteuse.
  • Pale Ale Belge, Une bière fruitée, modérément maltée et épicée. Facile à boire.
  • Saison, Une bière moyennement alcoolisée à forte, avec une couleur orange jaune, une forte effervescence. Bien houblonnée, fruitée, avec une finale sèche aigre et rafraîchissante.
  • Bière de garde, Une bière maltée et relativement alcoolisée.
  • Spéciale Belge, Variable. Cette catégorie est un fourre-tout pour les bières artisanales de Belgique.

Belges Fortes[modifier | modifier le code]

  • Belge Blonde, Une bière dorée modérément alcoolisée avec une complexité « à la belge » toute subtile et une finale sèche.
  • Dubbel, Une bière roux foncé, modérément alcoolisée, maltée et complexe.
  • Triple, Une bière dorée, complexe, épicée et fortement alcoolisée.
  • Belge Forte, Une bière dorée, complexe, effervescente et alcoolisée.
  • Quadruple (ABT), Une bière foncée, très riche, complexe et alcoolisée.

Bières acidulées[modifier | modifier le code]

  • Berliner Weisse, Une bière aigre très pâle et rafraîchissante.
  • Rouge de Flandres, Une bière aigre et complexe.
  • Brune de Flandres, Une bière maltée, fruitée et quelque peu aigre.
  • Straight Lambic, Une bière complexe, acide et pâle, fermentée par une variété de micro-organismes sauvages.
  • Gueuze, Une bière complexe, acide et pâle, fermentée par une variété de micro-organismes sauvages.
  • Fruit Lambic, Une bière complexe, fruitée et agréablement acide. Bien équilibrée. Un lambic aux fruits et non juste une bière aux fruits.

Bitter et Pale Ale[modifier | modifier le code]

  • Ordinary Bitter, Une faible densité, un faible pourcentage d’alcool et une faible effervescence rendent cette bière facile à boire. Certains exemples peuvent jouer davantage dans un créneau malté, mais sans jamais écraser l’amertume. La facilité à boire est une composante essentielle du style; l’emphase demeure du côté du houblon d’amertume, à l’opposé du houblon aromatique des ales américaines.
  • Special/Best/Premium Bitter, Une bière savoureuse, mais facile à boire. Certains exemples peuvent jouer davantage dans un créneau malté, mais sans jamais écraser l’amertume. La facilité à boire est une composante essentielle du style; l’emphase demeure du côté de l'amertume du houblon, à l’opposé du houblon aromatique des ales américaines.
  • Extra Special/Strong Bitter (English Pale Ale), Une bière de force moyenne, savoureuse mais facile à boire. L’équilibre peut être égal entre le houblon et le malt avec un faible penchant pour l’amertume. La facilité à boire est une composante essentielle du style; l’emphase demeure du côté du houblon d’amertume, à l’opposé du houblon aromatique des ales américaines. C’est un style très large, offrant beaucoup de latitude au brasseur.

Bock[modifier | modifier le code]

  • Maibock/Helles Bock, Une lager forte et maltée, relativement pâle. Le houblon doit être plus évident qu’avec les autres bocks.
  • Bock, Une lager foncée, forte et maltée.
  • Doppelbock, Une lager très alcoolisée et riche, davantage que la bock ou la helles bock.
  • Eisbock, Une lager fortement alcoolisée, riche et maltée.

Brown Ale[modifier | modifier le code]

  • Mild, Une bière au goût léger, dont l’accent porte sur le malt et bien faite pour être bue en grandes quantités. Rafraîchissante mais goûteuse.
  • Southern English Brown, Une bière suave, avec un fort penchant pour le malt. Des notes de caramel et de fruits lui donnent une complexité agréable.
  • Northern English Brown Ale, Plus sèche et davantage centrée sur le houblon que les southern English brown ale, avec des notes de noisettes qui remplacent celles de caramel.

Hybrides Ambrées[modifier | modifier le code]

  • Altbier du nord, Une bière très nette et amère, équilibrée par la présence du malt. Souvent plus foncée, plus caramélisée, plus sucrée et moins amère que la Düsseldorf Altbier.
  • California Common, Une bière légèrement fruitée avec un malté ferme et céréalier. On retrouve des notes de pain grillé et de caramel.
  • Düsseldorf Altbier, Une bière allemande de fermentation haute, bien équilibrée, amère, maltée, nette, veloutée et bien atténuée.

Hybrides Blondes[modifier | modifier le code]

  • Cream Ale, Une bière américaine d’été nette, bien atténuée et goûteuse.
  • Ale Blonde, Bonne bière d’initiation aux bières de dégustation.
  • Kölsch, Une bière nette et délicate, démontrant un bel équilibre accompagné d’arômes et de flaveurs fruités. La discrétion du malt en fait une bière rafraîchissante. Peut être méprise pour une lager blonde ou même une pilsner peu houblonnée.
  • Bière américaine de blé ou de seigle, Bières de blé ou de seigle rafraîchissantes, présentant de plus fortes notes de houblon avec une signature de levure moins présente que chez les bières de blé allemandes.

India Pale Ale[modifier | modifier le code]

  • IPA britannique, Une pale ale modérément alcoolisée et fortement houblonnée, combinant les caractéristiques propres aux malts et aux levures anglaises. Plus maltée et moins houblonnée que les interprétations américaines.
  • IPA américaine, Une pale ale américaine très houblonnée et amère.
  • Imperial IPA (I2PA), Une pale ale fortement alcoolisée et intensément houblonnée, sans les notes maltées retrouvées dans les barley wines.

Lager ambrée[modifier | modifier le code]

  • Viennoise, Se caractérise par un malté suave et velouté qui se termine par une finale sèche, empêchant que la dominante soit sucrée.
  • Oktoberfest/Märzen, Douce, nette et riche, avec une profondeur maltée. Il s’agit d’un style très typiquement malté, avec des caractéristiques de malt qui sont souvent décrites comme étant douces, complexes et élégantes, sans jamais être « collantes ».

Lager Blonde[modifier | modifier le code]

  • American Light Lager, Une bière très rafraîchissante et désaltérante.
  • Standard Américaine, Une bière très rafraîchissante et désaltérante.
  • Premium Américaine, Une bière très rafraîchissante et désaltérante, plus bourrative que les versions plus légères.
  • Munich Helles, Maltée mais complètement atténuée.
  • Dortmunder Export, L’équilibre est essentiel pour ce style. On y retrouve le côté malté de la Helles ainsi que le houblon de la Pils, tout en présentant des flaveurs plus prononcées que les deux.

Lager foncée[modifier | modifier le code]

  • Lager Foncée Américaine, Une version plus sucrée de la Standard Américaine ou de la Premium Américaine, avec un peu plus de rondeur et de saveurs.
  • Munich Dunkel, Typiquement profonde et complexe avec des notes de malt Munich et les mélanoïdines qui s’y associent. Flaveurs riches de Munich, mais pas aussi intenses qu’avec la Bock ni aussi torréfiée que la Schwarzbier.
  • Schwarzbier (Bière Noire), Une lager allemande noire équilibrée.

Pilsner[modifier | modifier le code]

  • Pilsner Allemande (Pils), Une bière nette et rafraîchissante, qui présente principalement une amertume et des saveurs de houblons nobles allemands.
    • Premium Pilsner ou Premium Pils, dénomination commerciale sans signification, il ne s'agit pas du segment premium. À défaut d'indication on peut supposer qu'il s'agit de Pilsner Allemande.
  • Pilsner Bohémienne, Nette, complexe, bien équilibrée et rafraichissante.
  • Pilsner Américaine Classique, Une Pilsner qui peut facilement se comparer aux Pilsner européennes, mais démontrant des caractéristiques propres à l’utilisation des céréales et des houblons à la disposition des brasseurs allemands ayant brassés ces bières pour la première fois aux États Unis. Rafraichissante, mais avec le fond malté et houblonné qui font qu’elle se démarque des autres lagers nord américaines.

Porter[modifier | modifier le code]

  • Brown Porter, Une ale anglaise foncée avec des caractéristiques restreintes de torréfaction.
  • Robust Porter, Une ale foncée, maltée et complexe, avec des notes de torréfaction.
  • Porter Baltique, Les flaveurs maltées du porter baltique peuvent ressembler à celles de l’english brown porter, mais avec une densité initiale plus forte et un taux d’alcool plus élevé. Très complexe.

Rauchbier[modifier | modifier le code]

  • Rauchbier, Une Märzen avec des arômes et flaveurs de fumée. Un peu plus foncée qu’une Märzen.

Scottish Ale et Irish Ale[modifier | modifier le code]

  • Scottish Light 60/-
  • Scottish Heavy 70/-
  • Scottish Export 80/-
  • Note importante : Les trois sous-catégories précédentes partagent toutes la même description, la différence étant au niveau du pourcentage d’alcool et de la densité initiale.

Nettement maltée avec une finale sèche, quelques esters et des notes terreuses ou fumées. La finale est souvent sèche bien qu’elles soient sucrées, les démarquant ainsi des Scotch Ales.

  • Irish Red Ale, Une bière maltée avec des notes sucrées et une finale sèche. Se boit bien
  • Scotch Ale, Riche, maltée et souvent sucrée, une bonne bière à servir au dessert. Des flaveurs secondaires de malt ajoutent une complexité à la bière. L’alcool et le malté varient d’une interprétation à l’autre.

Stout[modifier | modifier le code]

  • Dry Stout, Une bière très foncée, crémeuse et amère, avec des notes de torréfaction.
  • Sweet Stout, Une bière très foncée, sucrée, ronde et légèrement torréfiée. Fais penser à un expresso édulcoré.
  • Oatmeal stout, Une bière très foncée, ronde, torréfiée, maltée avec un complément de saveurs d’avoine.
  • Foreign Extra Stout, Une bière très foncée, modérément alcoolisée et torréfiée. Les interprétations tropicales peuvent être plus sucrées.
  • Stout Américaine, Une bière houblonnée, amère et très torréfiée.
  • Imperial Stout, Une bière noire intensément goûteuse. Torréfiée, fruitée, douce amère avec des notes d’alcool bien évidentes. Les flaveurs de petits fruits se mêlent aux notes de torréfaction et de brûlé. Peut être vue comme un barley wine noir.

Weizen[modifier | modifier le code]

  • Weizen/Weissbier, Une bière pâle, épicée, fruitée et rafraîchissante.
  • Dunkelweizen, Une bière modérément foncée, épicée, fruitée et rafraîchissante.
  • Weizenbock, Une bière forte, maltée, fruitée, combinant les meilleures caractéristiques d’une weizen à celles d’une bock.
  • Roggenbier (Bière de seigle allemande), Une dunkelweizen produite avec du seigle au lieu du blé, présentant plus de rondeur et de houblon.

Autres systèmes de classement[modifier | modifier le code]

Par style de fermentation[modifier | modifier le code]

Par style de fermentation[3] :

  • Fermentation spontanée : Lambic
  • Fermentation basse : Lager, Pilsner
  • Fermentation haute : Bières d'abbaye, Trappiste, Ales, Weißbier, Stout

Par degré d'alcool[modifier | modifier le code]

Dans certains pays, les bières sont classifiées par leur degré d'alcool.

En France les bières sont classées en Bière sans alcool (moins de 1,2°), Bière bock et de table (jusqu'à 3,9°), Bière de luxe (entre 4,4° et 5,4°) et Bière spéciale (plus de 5,5°).

En Suède et en Finlande cette classification était utilisée à la fois pour les calculs de taxe et pour les autorisations de vente jusqu'aux entrées dans l'Union Européenne en 1995. Il reste aujourd'hui certaines limites de vente liées à cette classification historique[4]. Les deux pays ont quelques différences mineures.

Suède[modifier | modifier le code]

Volume d'alcool en % En vente dans les pubs En vente dans les supermarchés Notes
Classe I- 0,0 % - 2,8 % oui oui Vente libre : Pas besoin de licence, pas de limite d'âge
Classe II 2,8 % – 3,7 % oui oui Jamais utilisé en pratique
Classe III 3,7 % - 4,6 % oui oui Majorité des bières
Classe IVA 4,7 % - 5,2 % oui non Jusqu'en 1995, très taxé, notamment à l'export
Classe IVB 5,2 % - 8,0 % oui non Très taxé avant 1997

Finlande[modifier | modifier le code]

Volume d'alcool en % En vente dans les pubs En vente dans les supermarchés
Classe I 0,0 % - 2,7 % oui oui
Classe II (Folköl) 2,8 % oui oui
Classe II (Extra Brew) 3,5 % oui oui
Classe III (Mellanöl) 3,6 % - 4,5 % oui non
Classe III (Starköl) 4,6 % + oui non

Par densité primitive du moût[modifier | modifier le code]

Dans les pays germaniques (Allemagne, Suisse, Autriche et Tchéquie) ayant adopté la loi du Reinheitsgebot, c'est la densité primitive du moût qui est considérée pour le classement des bière.

Atlas mondial de la Bière[modifier | modifier le code]

Une mise à jour du système de classement anglo-saxon par Mario D'Eer, dans son Atlas mondial de la Bière (2003)[5]

Par type de céréale ou d'amylase[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bière traditionnelle.

Récapitulatif des bières[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]