Crowbar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Crowbar

alt=Description de l'image Down_05.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis, La Nouvelle-Orléans, Louisiane
Genre musical Sludge metal, doom metal
Années actives 1989 - actuellement
Labels Zoo
Site officiel www.crowbarmusic.com
Composition du groupe
Membres Kirk Windstein
Steve Gibb
Patrick Bruders
Tommy Buckley
Anciens membres Todd Strange dit Todd "Sexy T" Strange
Craig Nunenmacher
Kevin Noonan
Matt Thomas
Jimmy Bower
Sammy Duet
Tony Costanza
Rex Brown

Crowbar est un groupe de sludge metal américain originaire de La Nouvelle-Orléans, État de Louisiane. Le groupe se caractérise par des musiques lentes et des atmosphères lourdes, menaçantes et tendues alliant des passages punk hardcore rapides. À ce jour, Crowbar est considéré comme l’un des groupes les plus influents de la scène metal NOLA (c'est-à-dire originaire de La Nouvelle-Orléans).

Style musical[modifier | modifier le code]

Le groupe a cité des groupes tels que Black Sabbath, Corrosion of Conformity, Metallica, AC/DC, Black Flag, Blue Öyster Cult, Celtic Frost, Deep Purple, Iron Maiden, Led Zeppelin, Megadeth, Melvins, Nirvana, Pantera et The Obsessed comme influences artistique[1].

La musique de Crowbar a été qualifié de metal alternatif, de heavy metal, de sludge metal et de doom metal[1], elle se caractérise par une musique aux sonorités lourds et aux tempos lents dû aux influences tels que Black Sabbath, Led Zeppelin, Melvins et Nirvana, on y retrouve dans la musique de Crowbar des morceaux aux sonorités menaçantes et tendus comme High Rate Extinction, The Cemetery Angels, To Carry the Load, New Man Born, Dead Sun et I Feel the Burning Sun ou des titres plus triste et plus mélancolique comme I Have Failed, Planets Collide, December's Spawn et Echo An Eternity mais on y retrouve également des titres plus calme et plus "psychédélique" comme la chanson-titre Odd Fellow's Rest mais tout en restant aussi nihilisme.

Les guitares du groupe ne sont jamais accordé en standard mais plutôt avec un accordage alternatif comme l'accordage B-F#-B-E-G#-C# sur To Build A Mountian et Planets Collide, ces accordages permettent obtenir des riffs et des sons plus graves et plus volumineux. Les thèmes principalement abordé dans les chansons de Crowbar sont le nihilisme, les échecs personnels, l'amour et l'amitié ainsi que la mort et la fin du monde.

Bien que le groupe ne bénéficie pas d'une grande popularité mais il demeure l'un des groupes les plus influents de la scène Metal de la Nouvelle-Orléans en particulier sur le sludge metal qui reste le leader du style mais aussi du doom metal et du stoner metal. Des groupes comme Om, Down, Bongzilla, Alabama Thunderpussy, Snapcase, Mastodon, Dethklok, Weedeater, Cult of Luna et Baroness se déclare de l'influence du groupe[1].

Les origines[modifier | modifier le code]

Les fondations du groupe remontent à 1988 quand Kirk Windstein rejoint le groupe de punk hardcore Shell Shock à La Nouvelle-Orléans[2]. Il y rencontre Jimmy Bower, leur batteur, avec qui il devient rapidement ami. Le groupe se sépare à la suite du suicide en fin d’année 1988 de Mike Hatch, le guitariste du groupe. Le groupe choisit Kevin Noonan pour remplacer Mike Hatch qui évoluait jusqu’alors dans le groupe Aftershock[3], groupe où Windstein et Bower ont commencé à jouer un punk harcore agrémenté de Doom metal. Sous ce nom, ils sortent une démo à la mi 1989 et se renomment Wregiuem, et s’entourent de Mike Savoie, bassiste ayant quitté le groupe aussi rapidement qu’il était arrivé (il figure dans des vidéos de Crowbar, dans Down et Pantera). C’est finalement Todd Strange qui les rejoint à la basse. En 1990, ils troquent leur nom pour The Slugs, sortent une démo à la mi 1990; le groupe se sépare ensuite. Kirk officie ensuite en tant que guitariste pour le groupe Exhorder. Mais Kirk et Todd reforment le groupe avec Craig Nunenmacher à la batterie et Kevin Noonan toujours à la guitare. Le groupe trouve son nom définitif à la mi 1991 : Crowbar[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier album du groupe, Obedience Through Suffering, sort en 1991 mais ne remporte qu’un succès d’estime. En 1993, sort leur album éponyme, Phil Anselmo (Pantera, Down et Superjoint Ritual), un ami du groupe, produit l’enregistrement qui a finalement été à l’origine de la promotion nationale du show de MTV Headbangers Ball. Les vidéos de "All I Had (I Gave)" et "Existence is Punishment" ont été jouées chez Beavis et Butt-Head. À la suite de ce succès, le groupe embarque aux côtés de Pantera pour de colossales tournées et a pu enregistrer de nombreux albums.

Leurs prestations dans de grands stades ont été immortalisées dans la vidéo de Pantera intitulée "Home Video 3" et dans la vidéo faite maison de Crowbar "Like Broken Glass". Le groupe continue de tourner et d’enregistrer des albums. En 1994, les clips vidéos de Pantera de la chanson I'm Broken montre Phil Anselmo portant un tee-shirt de Crowbar / Eyehategod. Le Batteur Craig Nunenmacher, présent dans le line-up depuis le début, quitte le groupe en 1996 et est remplacé par Jimmy Bower de Down et Eyehategod. Lors de la sortie de l’album "Broken Glass" en 1996, Phil Anselmo intervient en seconde voix sur plusieurs titres. En 2000, après l’enregistrement et la sortie de l’album Equilibrium avec Sid Montz à la batterie, Craig Nunenmacher leur premier batteur revient dans le groupe pour la tournée intitulée "Penchant For Violence Tour" avec "the Brotherhood of Brewtality", (la fraternité dans la brutalité montante, infusante) Black Label Society et Sixty Watt Shaman. À la moitié de la tournée, Nunenmacher est remplacé par le batteur de Black Label Society, Phil Ondich qui dut faire une double prestation sur le reste de la tournée avant de se consacrer ensuite intégralement à Black Label Society.

Le groupe poursuit ses prestations en s’associant à d’autres groupes de metal NOLA comme Goatwhore et Acid Bath. Pour leur album de 2005 : Lifesblood for the Downtrodden, le bassiste de Pantera Rex Brown leur a prêté main forte et a aussi joué les parties au clavier. Warren Riker, le producteur de Down les a assisté dans la production de cet album.

En mars 2008, on annonce une réédition pour l’Europe de leurs albums "Crowbar" (1993), "Time Heals Nothing" (1995) et du maxi "Live+1" (1995) agrémentés de bonus et de titres multimédia[5].

Le groupe officie davantage ces derniers temps sur des reprises d’autres groupes. Crowbar s’est associé à Gary Wright sur "Dream Weaver" dans leur album Equilibrium et a repris "Remember Tomorrow" d’Iron Maiden sur "Odd Fellows Rest", et aussi le titre de Led Zeppelin "No Quarter" sur "Crowbar".

Membres[modifier | modifier le code]

Membres Actuels[modifier | modifier le code]

  • Kirk Windstein - voix et guitares (1989–actuellement) (Down et Kingdom of Sorrow)
  • Steve Gibb (fils de Barry Gibb) - guitares et seconde voix (2004–actuellement) (Kingdom of Sorrow et Black Label Society)
  • Patrick Bruders - basse (2005–actuellement) (Goatwhore)
  • Tommy Buckley - batterie (2005–actuellement) (Soilent Green et Christ Inversion)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Mike Savoie - basse (1989)
  • Todd Strange alias Todd "Sexy T" Strange - basse (1989–2000)
  • Wayne "Doobie" Fabra - batterie (1991)
  • Travis - guitares (1991)
  • Craig Nunenmacher - batterie (1991–1995, 2000, 2004 - 2005) (Black Label Society)
  • Kevin Noonan - guitares (1989–1990, 1991-1993)
  • Matt Thomas - guitares (1993–1997)
  • Jay Abbene - guitares (intervient dans quelques shows en fin 1996) (Wrathchild America)
  • Jimmy Bower - batterie (1989-1990, 1996–1998) (Eyehategod, Down, Superjoint Ritual, and Corrosion of Conformity)
  • Sammy Duet - guitares (1998–2002) (Acid Bath, Goatwhore)
  • Sid Montz - batterie (2000)
  • Tony Costanza - batterie (2001)
  • Rex Brown - basse, guitare acoustique, clavier (2004-2005) (Pantera, Down)

Timeline[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Démos[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

  • "Subversion" (1991)
  • "All I Had (I Gave)" (1993)
  • "Existence Is Punishment" (1993)
  • "The Only Factor" (1995)
  • "Broken Glass" (1996)
  • "Like Broken" (Full Length Home Video) (1997)
  • "I Feel the Burning Sun" (2000)
  • "Dead Sun" (2005) (Filmé à Miami, Floride aux alentours d’août 2004 et dirigé par John-Martin Vogel et Robert Lisman)
  • "Lasting Dose" (live) (2005)
  • "Planets Collide" (live) (2005)
  • "Scattered Pieces Lay" (live) (2005)
  • "Slave No More" (2005) (Filmé à Miami, Floride le 21 juin 2005 et dirigé par John-Martin Vogel et Robert Lisman)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]