Columbia Pictures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Columbia Films)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Columbia.

Columbia Pictures est l'une des plus grandes sociétés de production cinématographique. Elle a été créée en 1919 par Jack Cohn (1889-1956) et son frère Harry (1891-1958) sous le nom de CBC Film Corporation, avant de devenir dans les années 1980 une filiale de Coca-Cola puis de Sony Pictures Entertainment. Son siège social se situe sur à Culver City, en Californie.

Parmi les grands films du studio hollywoodien, on peut citer New York-Miami (It Happened One Night, 1934) Gilda (Gilda, 1946), Sur les quais (On the Waterfront, 1954), Le pont de la rivière Kwaï (The Bridge on the River Kwai, 1957), Lawrence d'Arabie (Lawrence of Arabia, 1962), Shampoo (1975), Rencontres du troisième type (Close Encounters of the Third Kind, 1977), Kramer contre Kramer (Kramer vs. Kramer, 1979), Le Syndrome chinois (The China Syndrome, 1979) et This Is It (Michael Jackson's This Is It, 2009).

Le logo de la compagnie représente une personnification des États-Unis, Columbia, portant une torche (évoquant ainsi la Statue de la Liberté). Une idée répandue prétendait que la statue de la Columbia était représentée à l'effigie de Deborah Kerr[1]. Bien qu'il y eût une certaine ressemblance avec la rousse actrice écossaise, il semblerait que ce soit la poétesse Jenny Joseph[2]qui ait servi de modèle.

Historique[modifier | modifier le code]

La société est fondée en 1918 et s'installe dans des studios sur Sunset Boulevard[3].

La société est rebaptisée Columbia Pictures en 1924.

Columbia produit de nombreux films de Frank Capra et révèle l'actrice Rita Hayworth.

Columbia Pictures est rachetée en 1982 par The Coca-Cola Company puis en 1989 par Sony Pictures Entertainment pour 5 milliards de dollars.

En 1987, la compagnie crée le studio TriStar Pictures.

Columbia Pictures fait partie de Sony Pictures Entertainment.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bob Thomas, Les rois de Hollywood, Solar, 1973. Biographie de Harry Cohn, traduction par Melissa et Jean-Patrick Manchette.

Notes et références[modifier | modifier le code]