Chœur des Cosaques du Don

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Chœur des Cosaques du Don de Serge Jaroff fut composé de Cosaques russes exilés, il fut fondé en 1921 par Serge Jaroff, ce dernier dirigea cette chorale durant presque soixante ans.

L'internement au camp de Çilingir[modifier | modifier le code]

Après une défaite totale de l'Armée blanche face à l'Armée rouge en Crimée, de nombreux Cosaques terminèrent en diaspora. En 1921, certains réfugiés russes furent détenus dans le camp d'internement turc de Çilingir situé près d'Istanbul. Dans ce camp, Serge Jaroff forma une chorale composée d'anciens d'officiers de la l'armée impériale de Russie. La plupart de ces hommes appartinrent à la division des Cosaques du Don, la troisième division fut internée à l'île de Lemnos. Les Cosaques débutèrent en chantant dans les services religieux de leur église. Pour améliorer leur situation, ils commencèrent à donner des concerts en plein air, ils devinrent particulièrement populaires auprès des Britanniques. Le lieutenant cosaque, Serge Jaroff travailla d'arrache-pied sur le répertoire de la chorale, jusqu'au jour où une superbe occasion se présenta à eux. Les troupes furent expédiées du camp d'internement de Çilingir et de l'ile de Lemnos pour la ville de Burgas en Bulgarie, l'envoyé russe suggéra d'attacher Serge Jaroff et son groupe à l'église. Bien que la paroisse fut très pauvre pour soutenir financièrement le chœur, l'offre fut acceptée par les membres de la chorale, mais ils durent en plus de la chorale exercer une profession.

Sofia[modifier | modifier le code]

Serge Jaroff et sa chorale quittèrent les tentes du camp d'internement pour les casernes de Sofia, celles-ci furent fournies par le ministère de la Défense. Leur début à la cathédrale Alexandre Nevsky de Sofia le 23 juin 1923 fut excellent pour leur moral. À l'occasion de ce concert, le chœur était composé de trente deux chanteurs professionnels d'un niveau artistique très élevé. Le chœur se vit offrir une tournée en France, mais l'état de leurs finances leur a interdit toute représentation en France. La chorale fit donc ses débuts le 4 juillet 1923 à la Hofburg à Vienne en Autriche. Dans cette ville, le chœur des Cosaques du Don connut un succès retentissant. Après cet incroyable succès dans la capitale autrichienne, le directeur de l'agence leur prédit que la chorale ne chanterait pas une fois mais mille fois. En fait, ils se produiront dans dix mille concerts. Ils se rendirent pour la première fois aux États-Unis en 1930, tous les membres de la chorale reçurent la nationalité américaine en 1936.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Les membres de la chorale des Cosaques du Don s'installèrent aux États-Unis et l'américain Sol Hurok (1888-1974) devint l'impresario du chœur. La Seconde Guerre mondiale menaça la chorale. En 1963, ils se produisirent au Konzertdirektion Collien à Hambourg. En 1960, ils donnèrent des concerts à Cologne où Serge Jaroff fit la connaissance de celui qui devint son ami Otto Hofner. Le 20 mars 1981, Serge Jaroff céda les droits du chœur à Otto Hoffner, ce dernier réalisa également trois longs métrages et six films de télévision.

Le chœur des Cosaques du Don fut très populaire en Amérique, il fit des tournées internationales en 1930, 1940, 1950. Les membres du chœur se présentaient sur scène habillés en cosaques et chantaient a cappella le répertoire de la musique sacrée russe, des musiques d'opéra, les chants de l'armée impériale de Russie, les chants folkloriques russes et les danses cosaques.

Serge Jaroff effectua sa dernière tournée lors de la saison de 1978-1979, mais continua à diriger le chœur jusqu'en 1981.


Mikhaïl Minsky[modifier | modifier le code]

En 1985, Otto Hoffner entra en contact avec Mikhaïl Minsky. Se conformant aux souhaits de Serge Jaroff, Otto Hoffner organisa une tournée avec Nicolaï Gedda comme soliste et Mikhaïl Minsky en qualité de chef de chœur. Depuis 1948, Mikhaïl Minsky était en contrat avec le Chœur des Cosaques du Don de Serge Jaroff et soliste en 1964. En 1986, La tournée en mémoire de Serge Jaroff fut un grand succès, mais lorsque Mikhaïl Minsky tomba malade, Nikolaï Gedda ne put chanter chaque jour. Otto Hoffner appela donc son épouse, Wanja Hlibka, et en 2001, il transféra tous les droits du chœur à son épouse.

Voix unique[modifier | modifier le code]

Le chœur des Cosaques du Don fut reconnu pour la qualité de ses ténors et la profondeur de ses basse|basses, tout particulièrement Piotr Mihaïlik. Il a été signalé qu'il pouvait atteindre la dernière note du piano sans difficulté. Ce mélange de voix a fourni une nouvelle expérience pour le public occidental. Il fut remarqué qu'à l'Ouest les compositeurs ont tendance à se concentrer sur les voix hautes, alors que les compositeurs de l'Est s'orientaient vers les puissances de voix les plus basses.

Un aperçu de leur répertoire[modifier | modifier le code]

  • La prière du guerrier
  • Sur la rivière Kasanka
  • Les douze voleurs
  • Nuit de Moscou
  • Korobuschka
  • Kasbek
  • Les Yeux noirs
  • Les chants de la cavalerie et de l'infanterie
  • Sur la route de Saint-Petersbourg
  • Lieutenant Chichirev
  • Danse russe
  • Ma Patrie
  • La cueillette des framboises
  • Dieu est avec nous
  • Légende du monastère de Pochaeï
  • Seigneur, aie pitié
  • Litanie
  • Premier psaume de David
  • Le feu de camp tzigane
  • Le vent souffle et je vais descendre la rivière
  • Le chant de la rivière Kama
  • Près de la rivière Don

Notes et références[modifier | modifier le code]

Archives Don Cossack Choir Serge Jaroff.

  • DVD. Brilliant Classics 8892 (2007)
  • DVD Don Cossack Choir Serge Jaroff, SLAVA! nr. 2013, (2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]