Centre spatial de Jiuquan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 57′ 28″ N 100° 17′ 30″ E / 40.95778, 100.2917 ()

Pas de tir pour missile balistique en 1967 vu par un satellite espion des États-Unis

Le centre spatial de Jiuquan est la première et principale base de lancement chinoise, créée en octobre 1958.

Il est situé au sud du désert de Gobi, dans la ligue d'Alxa de la région autonome de Mongolie-Intérieure. Son altitude moyenne est de 1 000 m. Ses installations, réparties en trois aires, occupent 2 800 km2.

Il est chargé de lancer des satellites d'expérimentation et d'applications en orbite basse et moyenne. Il est également équipé pour lancer des missiles à moyenne et longue portée. Le premier satellite chinois, Dong Fang Hong I, en fut lancé en 1970.

C'est de là qu'ont été lancées les capsules habitées Shenzhou. Le 240e vol habité de l'histoire de l'humanité et le premier de la Chine fut lancé de Jiuquan le 15 octobre 2003, à l'aide d'une fusée Longue Marche CZ-2F. Le taïkonaute était Yang Liwei.

Le 2 octobre 2005, deux taïkonautes, Fei Junlong, 40 ans, et Nie Haisheng, 41 ans, ont décollé dans le Shenzhou VI propulsé par la fusée Longue Marche CZ-2F de la base spatiale de Jiuquan pour une mission de cinq jours.

Le programme spatial de la Chine possède trois autres ports spatiaux : le centre spatial de Taiyuan (lançant les satellites héliosynchrones), le centre spatial de Xichang et le centre spatial de Wenchang.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :