Feng-Yun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maquette de satellite météorologique Fengyun-2.

Fēngyún (chinois : 風雲|s 风云| = vent-nuage), abréviation FY, est le nom donné aux satellites météorologiques lancés par l'Agence spatiale de République populaire de Chine depuis 1988. Il s'agit autant de satellites géostationnaires (séries paires : FY-2 et FY-4) que héliosynchrones à orbite polaire (séries impaires : FY-1 et FY-3)[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les satellites Feng-Yun sont utilisés pour prendre des données dans le spectre visible et infra-rouge sur la structure de l'atmosphère. Celles-ci sont utilisées par la météorologie, l'océanographie, l'agriculture, la foresterie, l'hydrologie, l'aviation, la navigation, la protection environnementale et la défense nationale.

L'Agence météorologique chinoise est le principal utilisateur des données. Elle reçoit celles-ci grâce à trois stations terrestres situées à Beijing, Guangzhou et Urumqi. Ces stations reçoivent également les données des satellites météorologiques de la NOAA et du Japon qui sont traités en conjonction avec celles des FY[1].

Chronologie[modifier | modifier le code]

Les différents satellites Feng-Yun ont été lancés par des fusées Longue Marche développées en Chine :

Année Satellites Orbite En usage[2]
1988 FY-1A Orbite héliosynchrone Non
1990 FY-1B Orbite héliosynchrone Non
1997 FY-2A Géostationnaire 105°E Non
1999 FY-1C Orbite héliosynchrone Détruit par un missile antisatellite le 11 janvier 2007[3]
2000 FY-2B Géostationnaire 105°E Non
2002 FY-1D Orbite héliosynchrone Oui
2004 FY-2C Géostationnaire 105°E Oui
2006 FY-2D Géostationnaire 86.5°E Oui
2008-05-27 FY-3A Orbite héliosynchrone Oui
2008-12-23 FY-2E Géostationnaire 123.5°E Oui

Selon le Beijing Evening Post, le Centre national de météorologie satellitaire avait prévu de lancer plusieurs nouveaux satellites FY avant les Olympiques de Beijing en 2008 pour aider à la prévision météorologique des Jeux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Radar and Satellite Observation », China Meteorological Administration (consulté en 2007-07-21)
  2. (en) « China Earth Observation Systems », Federation of American Scientists (consulté en 2007-07-22)
  3. (en) « Concern over China's missile test », BBC (consulté en 2007-07-22)