Cathédrale de la Sainte-et-Indivisible-Trinité d’Ely

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale
de la Sainte-et-Indivisible-Trinité d’Ely
Image illustrative de l'article Cathédrale de la Sainte-et-Indivisible-Trinité d’Ely
Présentation
Nom local Cathedral Church of the Holy and Undivided Trinity of Ely
Culte Anglican
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse anglican d'Ely (siège)
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XVe siècle
Style dominant Roman
Gothique
Protection Monument classé, grade I
Site web www.elycathedral.org/
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Région Angleterre de l'Est
Département Cambridgeshire
Commune Ely
Coordonnées 52° 23′ 55″ N 0° 15′ 51″ E / 52.398611, 0.26416752° 23′ 55″ Nord 0° 15′ 51″ Est / 52.398611, 0.264167  

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Cathédrale de la Sainte-et-Indivisible-Trinité d’Ely

La cathédrale de la Sainte-et-Indivisible-Trinité d’Ely (Cathedral Church of the Holy and Undivided Trinity of Ely) est l'église mère du diocèse d'Ely, dans la région de l'Est-Anglie (Angleterre).

Le premier édifice chrétien construit en ce lieu fut le monastère double fondé en 673 par sainte Etheldrède, princesse saxonne de la région, qui repose d'ailleurs à l'intérieur de la cathédrale, face au maître-autel.

Détruit par les Danois en 870, le monastère fut reconstruit pour devenir une communauté bénédictine en 970.

Les premiers travaux de l'église dans sa forme actuelle, commencèrent en 1083 sous la direction de l'abbé Siméon. L'église fut consacrée cathédrale en 1109. Ensuite, pendant près de 400 ans, elle fut à la fois abbatiale de l'abbaye bénédictine et cathédrale.

Depuis la dissolution des monastères par le roi Henri VIII, elle n'existe plus qu'en tant que cathédrale.

Plan de la cathédrale (l'Est est en haut)

Architecturalement, la cathédrale présente de nombreuses particularités:

La première est l'Octogone, construit en remplacement de la tour centrale normande, qui s'effondra en 1322 : ces quelque 200 tonnes de bois, de plomb et de verre supportés par huit piliers et donnant l'impression d'être suspendus dans l'espace sont, depuis, la fierté d'Ely. Il a été conçu par le charpentier William Hurley.

La deuxième est la chapelle de la Vierge (Lady Chapel) qui est la plus grande chapelle lui étant consacrée en Angleterre.

La cathédrale possède deux transepts : un transept central et un transept ouest. La partie nord du transept ouest s'est effondrée à une date inconnue, mais qu'on peut situer dans la première moitié du XVe siècle[1].

La tour ouest, de plan carré, a été surmontée d'un étage octogonal encadré par quatre tourelles. Elle se terminait par une flèche qui fut démontée en 1801, pour répondre aux goûts de cette époque[1].

L'extrémité ouest de la cathédrale est constituée par une galilée.

Représentations picturales[modifier | modifier le code]

Le peintre Joseph Mallord William Turner (1775-1851) en a fait plusieurs dessins ainsi que quelques aquarelles :

  • Transept sud (vers 1797)[2]
  • Transept nord et chœur (vers 1797)[3]

Galerie[modifier | modifier le code]


Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b 'City of Ely: Cathedral', A History of the County of Cambridge and the Isle of Ely: Volume 4: City of Ely; Ely, N. and S. Witchford and Wisbech Hundreds (2002), pp. 50-77. URL: www.british-history.ac.uk/report.aspx?compid=21891 consulté le 16 janvier 2012
  2. Aberdeen Art Gallery and Museums
  3. Art gallery et museum, Aberdeen

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]