Blagoevgrad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blagoevgrad
Благоевград
Blason de Blagoevgrad
Héraldique
Image illustrative de l'article Blagoevgrad
Administration
Pays Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Municipalité Blagoevgrad
Oblast Blagoevgrad
Maire Konstantin Paskalev (PSB)
Code postal 2700
Démographie
Population 76 811 hab. (2010[1])
Densité 2 657 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 01′ 00″ N 23° 06′ 00″ E / 42.016667, 23.1 ()42° 01′ 00″ Nord 23° 06′ 00″ Est / 42.016667, 23.1 ()  
Altitude 460 m
Superficie 2 890,9 ha = 28,909 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bulgarie

Voir sur la carte Bulgarie administrative
City locator 14.svg
Blagoevgrad
Liens
Site web http://www.blgmun.com/

Blagoevgrad (en bulgare : Благоевград), précédemment appelé Gorna Djoumaya (Горна Джумая) est une ville du sud-ouest de la Bulgarie, capitale de l'oblast du même nom et chef-lieu de la Macédoine du Pirin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Blagoevgrad se trouve dans le sud-ouest de la Bulgarie, à 100 km au sud de la capitale Sofia, non loin de la frontière avec la République de Macédoine.

La ville se trouve dans la plaine fluviale de la Strouma, entre les montagnes Rila à l'est, la Vlahina à l'ouest et le Pirin au sud-est.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1900 1985 1991 2001 2010
6 440 65 065 71 476 71 361 76 811


Histoire[modifier | modifier le code]

Dès l'antiquité, le bourg thrace de Skaptopara (de scepta - ville et para - marché dans le sens le plus général) se trouvait à l'emplacement de l'actuelle ville de Blagoevgrad. Selon les historiens, le nom de la ville signifie "haut marché" (en bulgare moderne : Gorni pazar). Pendant l'occupation par l'Empire ottoman, la ville prit le nom de Gorna Djumaja. De manière inexpliquée, ce nom associe le mot d'origine slave Gorna, qui signifie "Haute" et le mot d'origine arabe, repris en turc, Djumaja qui signifie "marché". La ville a finalement été rebaptisée en 1950 d'après le nom du fondateur du parti social-démocrate bulgare, Dimitar Blagoev (en).

Les Thraces établissent, aux environs de -300, un premier bourg sur l'emplacement de la ville actuelle. Le choix du site s'explique par son positionnement stratégique sur la voie naturelle, entre la Mer Égée et la plaine du Danube, que constitue le bassin fertile de la Strouma. En outre, des sources thermales chaudes (15 l/s à 57 °C) se trouvent à cet endroit.

Les Romains prennent le contrôle de la région au Ier siècle av. J.-C. et la réorganisent autour des sources thermales.

La première preuve d`existence de la ville est une stèle trouvée en 1868 (mais disparue depuis) sur laquelle les habitants se plaignent auprès de l'empereur romain Gordien III de soldats passant par la ville. Sur cette stèle le village est décrit comme un endroit attirant entouré de forêts, de champs et de sources chaudes minérales... : "des eaux chaudes, convenables non seulement pour le luxe, mais aussi pour la santé et la cure des corps..." (suivant Camelia Grantcharova, "La ville de Blagoevgrad dans les photos anciennes", 2009)

Le passage de plusieurs tribus barbares et l'arrivée des tribus slaves, au Ve siècle, entraînent le déclin de la région. On ne dispose pas, à l'heure actuelle, d'informations sur la région pendant le Haut Moyen Âge.

Après la conquête ottomane au XIVe siècle, la ville change de nom à plusieurs reprises : Duma Bazari, Duma, Orta Duma, Djumaja, Gorna Djumaja.

Économie[modifier | modifier le code]

Blagoevgrad compte une grande fabrique de cigarettes et plusieurs sociétés d'importance régionale.

La ville abrite un grand studio de la télévision nationale.

Éducation et culture[modifier | modifier le code]

On y trouve deux universités :

  • l'université du Sud-Ouest Neofit Rilski (ou Neofit de Rila)[1]
  • l'université américaine en Bulgarie (American University in Bulgaria)[2] ;
  • une faculté technique et technologie d'électroniques et de l'information (EKTT)[3].

On y trouve: un musée historique, un opéra, le théâtre « Nikola Vaptsarov », le groupe de danses et chansons folkloriques « Pirin », etc.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Institut national de la statistique, Bulgarie