Aude de Kerros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aude de Kerros

Description de cette image, également commentée ci-après

Aude de Kerros en 2008.

Naissance (66 ans)
Batavia (Indes orientales néerlandaises)
Nationalité Drapeau : France Française
Activités Gravure
Récompenses Prix Paul-Louis Weiller

Aude de Kerros, née à Batavia dans les Indes orientales néerlandaises le , est un graveur, un peintre et un essayiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aude de Kerros est issue d’une famille de marins, d’artistes et de juristes. Son père rejoignit dès juin 1940 la France Libre, y fut officier de marine et après la guerre devint diplomate. Son enfance et adolescence sont ainsi marquées par des voyages entre l'Asie, l'Amérique du Sud, le Proche-Orient et Israël, où elle séjourne plusieurs années.

Elle partage ses années d’apprentissage entre la préparation d’un diplôme à l'Institut d'études politiques de Paris, d'une maîtrise en Droit, et la fréquentation des ateliers des graveurs Henri Goetz, S.W. Hayter et Johnny Friedlaender.

Ses études achevées, elle fait le choix de la gravure. Plus de quatre-vingt expositions en France et en Europe, à Berlin, Munich, Mayence, Rome, Gênes, Londres et Varsovie la font connaître. Elle est invitée et pensionnée par la Fondation Konrad Adenauer, et est lauréate de l’Institut de France (prix Paul-Louis Weiller de la gravure 1988). Ses œuvres figurent dans les collections du National Museum of Women in the Arts de Washington. Elle participe à l'exposition « De Bonnard à Baselitz » au Cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale de France à Paris.

Au centre d'un corpus de cinq cents eaux-fortes, neuf cycles de gravures forment un ensemble lié par la même quête spirituelle. Parmi ces cycles, on peut citer Paysages intérieurs, Iggdrasil, La Genèse, L'Hortus Conclusus ou encore Le chant du monde. Aude de Kerros a également créé un important œuvre peint.

À partir des années 1990, Aude de Kerros se fait également connaître par de nombreux articles d’analyse du monde de l’art. Elle prend part au débat sur l’« Art contemporain », qui va durer pendant toute cette décennie et tente d’exprimer le point de vue de l’artiste. Elle s’intéresse aux rapports complexes qui se forment en France entre l’art officiel et les divers autres courants existants. Deux livres tout particulièrement évoquent cette réalité: "L'art Caché - Les dissidents de l'Art contemporain" et "Sacré Art Contemporain - Evêques, Inspecteurs et Commissaires" pour lequel elle est lauréate de l'Institut en 2012 avec le Prix Adolphe Boschot de la critique d'art.

Elle crée une collection d’entretiens d’artistes pour l’Institut des Archives Sonores de Franklin Picard, essayant ainsi d’approcher, grâce à leur récit, l’histoire de l’Art du dernier demi-siècle.

Elle dirige l’émission « Le Libre Journal d’Aude de Kerros » sur Radio Courtoisie. Ce libre journal est consacré à une réflexion et à une exploration du domaine des arts visuels, en dehors des tendances dominantes.

Aude de Kerros publie régulièrement dans de nombreuses revues dont Artension, Le Débat - Gallimard, Commentaire, les Nouvelles de l'estampe, La Nef, Kephas, Univers des Arts, les Cahiers de la Table Ronde, Liberté Politique, Catholica, dans les pages "Débat" du Monde, du Figaro, des Echos, Money Week, NRH, etc.

Chevalier de l'ordre national du Mérite.

Elle est devenue, en 2009, marraine de promotion de l'hypokhâgne B/L du lycée Notre-Dame Saint-Sigisbert.

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Artension »
    • no 28 : L’art contemporain : l’inéluctable schisme
    • no 36 : Marcel Duchamp détourné par la politique (21 juillet 2007)
    • no 38 : Où est passé l'Art? (novembre 2007)
    • no 39 : C'est officiel, il n'y a pas d'art officiel! (janvier 2008)
    • no 44 : Le Financial Art, son concept et son avenir (novembre 2008)
    • no 46 : Le Dernier art officiel du XXe siècle (mars 2009)
  • "Le Débat" (Gallimard)
    • no 150: L'impossible débat (mai 2008)
  • « Commentaire »
    • no 11 : L’art caché (automne 2005)
  • Les Cahiers de la Table Ronde
    • L’art en Révolutions (printemps 2005)
  • Les Echos
    • Financial Art à Versailles (15 septembre 2008)
    • L'art contemporain et la titrisation du Néant ( 22 octobre 2010)
  • Le Monde
    • L'effondrement du Financial Art (23 décembre 2008)
  • Monney Week
    • no 111:Les reliques Barbares vont elles terrasser les arts conceptuels?, 16 décembre 2010.
    • no 116: Comment vendre le Néant?, 27 juillet 2011.
    • no 120: Spiritualité financière et saintes liquidités, 24 février 2011.
    • no 125: L'art contemporain et ses chefs-d'œuvre de design financier", 31 mars 2011
    • no 128: Pourquoi la régulation a tué le marché de l'Art contemporain en France, 21 avril 2011
  • « Liberté Politique »
    • numéros 16, 17, 18, 19 (feuilleton) : L’art sacré à la fin du millénaire
    • no 22 : Dialogue et transgression : La politique culturelle de la conférence des évêques de France
    • no 37 : Aliénations réciproques
    • no 40 : Un évènement caché du débat sur la liberté de l'art
    • no 41 : L'Art contemporain du sermon de carême
    • no 42 : Tous les sacrés sauf un
    • no 49 : Une défense théologique de l'art contemporain", (juin 2010)
    • no 50 : Art Sacré de L'Église ou de l'État?" p. 77, (septembre 2010)
    • no 52 : Note de Vocabulaire sur la notion d'Art, p. 201 (septembre 2011)
    • no 56 : La Metamorphose du blasphème en Art", p. 171, janvier 2012
  • "La Nef"
    • no 196 : Art et Sacré - L'impasse, (septembre 2008)
    • no 233 : L'Art en déconstruction, (janvier 2012)
  • «Conflits actuels »
    • no 7 : Le non art : art officiel et international 1960-2000 (printemps 2001)
  • « Catholica »
    • no 92 : La métamorphose postmoderne et les théoriciens de l’Art contemporain (été 2006)
  • « Il Covile »
    • no 585 : Una difesa «teologica» dell’arte contemporanea. (avril 2010)
    • no 593 : L’arte e la «grande crisi» (juillet 2010)
    • no 672 : La metamorfosi del blasfemo in arte. (décembre 2011)
    • no 719 : Da «Sacrè art contemporain». (septembre 2012)
  • « Kephas »
    • Peut-on inculturer une contre culture ? (novembre 2005)
  • « Les Nouvelles de l’Estampe »

Divers articles sur les graveurs Jean Delpech, Albert Decaris, Sergio Birga, Pierre Yves Trémois, Jean Marie Granier, etc.

  • « Le Bois Gravé »

article sur Jean Delpech

  • Décryptage
    • L’affaire Pinoncelli (feuilleton)
    • What's Next? - Une image pieuse de la post modernité, 1er octobre 2011.
    • Les maîtres du désordre - Sorciers, chamanes et performers -Une théorie de l'art sacré contemporain, mai 2012
  • NRH
    • L'arme de l'Art contemporain, n° 65, mars avril 2013, p. 50, 51, 52.

Livres[modifier | modifier le code]

  • Sacré Art Contemporain - Évêques, Inspecteurs et Commissaires, Ed.Jean Cyrille Godefroy, 2012, (ISBN 978 2 86553 233 9).
  • Les Echelles du Ciel, Éditions du Savoir Perdu, Parme, 2001, 88-88231-10-2.

Livre électronique[modifier | modifier le code]

  • Le Cœur d'amour épris, lisible sur le site de Aude de Kerros. Illustration de la Bible traduite par André Chouraqui.
  • Le Chemin des étoiles, lisible sur le site de Aude de Kerros. Un chemin de St Jacques gravé.

Livres collectifs[modifier | modifier le code]

  • 1983-2013 Années noires de la peinture Une mise à mort bureaucratique?Editions Pierre Guillaume de Roux,2013. ISBN 978-2-36371-044-4. Aude de Kerros, Marie Sallantin, Pierre Marie Ziegler.
  • Art contemporain: Art ou mystification - Huit Essais, Éditions Russkiy Mir, Moscou, 2012 (ISBN 978-5-89577-168-6).

Textes en français et en Russe de Jean Clair, Fumaroli, J.P. Domecq, , Aude de Kerros, Christine Sourgins, Boris Lejeune, Kostas Mavrakis, préface de Tania Goritcheva, post face de Bernard Dumont.

  • La guerre civile perpetuelle Éditions Artège, 2012. ISBN 978-2-36040-072-0. Sous la direction de Bernard Dumont et Christophe Reveillard.Contribution:L'art contemporain et la guerre contre soi-même
  • Philippe Muray, Éditions du Cerf, 2011,(ISBN 978-204-09536-5). Sous la direction de Maxence Caron et Jacques de Guillebon.

contribution: L'Empire du Bien, vingt ans après

  • Qu'est-ce que la Métaphysique?. Éditions de l'Harmattan, 201O, (ISBN 978-2-296-12901-6). Sous la direction de Bruno Bérard. Les auteurs: Bruno Bérard, Jean Biés, Jean Borella, François Chénique, Kostas Mavrakis, Pamphile, Alain Santacreu, Wolgang Smith, Emmanuel Tourpe, Jean Marc Vivenza, Aude de Kerros. Contribution: La Grande Crise métaphysique de l'art.

Catalogues[modifier | modifier le code]

  • Le banquet de la peinture. L'œuvre d'Igor Bitman, Collection Terre des peintres, 2012. ISBN 978-2-905816-45-0
  • Artémis L'atelier des Cyclades. Musée Jean Lurçat de la tapisserie contemporaine, Angers, 2013. ISBN 978-2-35293-043-3

Liens externes[modifier | modifier le code]