Armée de la République de Macédoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armée de la République de Macédoine
Армија на Република Македонија
Emblème de l'armée
Emblème de l'armée
Branches Armée de terre
Armée de l'air
Forces spéciales
Quartier-général Skopje
Commandement
Président de la République de Macédoine Gjorge Ivanov
Ministre de la défense Fatmir Besimi
Chef d'état-major Général de brigade Goranco Koteski
Main-d'œuvre
Âges militaires 18 ans[1]
Disponibles au service militaire 532 856 (16-49)[1] hommes
513 684 femmes
Aptes au service militaire 444 247 hommes
427 556 femmes
Atteignant l'âge militaire chaque année 16 144[1]  hommes
14 920[1] femmes
Troupes régulières 10 000
Déployés hors du pays 176 (août 2011)
Budgets
Budget 230 000 000 $ (estimation de 2010)[2]
Pourcentage du PNB 2,5 % (estimation de 2010) [1]
Industrie
Fournisseurs étrangers Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Serbie Serbie
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Articles annexes
Histoire Armée de Yougoslavie
Grades Grades militaires macédoniens

L'Armée de la République de Macédoine (macédonien : Армија на Република Македонија) est la force armée de la République de Macédoine, fondée en 1991. Elle se donne pour mission la préservation de l'indépendance et de la souveraineté du pays, la défense de l'intégrité du territoire national, des eaux territoriales et de l'espace aérien et la défense de la Constitution de la république. Elle s'articule autour de 3 branches : l'Armée de terre, l'Armée de l'air et les Forces spéciales.

La République de Macédoine étant candidate à l'adhésion à l'OTAN et à l'Union européenne, l'objectif actuel de l'armée est le développement et le maintien de sa force et de sa crédibilité, afin d'assurer son entière participation lors des missions internationales[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'armée a été fondée en 1991, après la déclaration de l'indépendance de la République de Macédoine. Elle hérita d'une partie des infrastructures de l'Armée populaire yougoslave (JNA). Elle prit son premier grand engagement en 2001, lors du conflit ethnique commencé par des rebelles de la minorité albanaise. Ce conflit, qui menaça le pays de guerre civile, commença en janvier 2001 et fut résolu par l'adoption des accords d'Ohrid en août de la même année. Les combats restèrent toutefois mineurs et confinés le long de la frontière du Kosovo.

La République de Macédoine a aboli le service militaire obligatoire en octobre 2006. L'armée macédonienne est la première de la région à ne faire appel qu'à des militaires professionnels[4].

L'armée est présente depuis les années 2000 au sein de l'EUFOR Althea en Bosnie-Herzégovine, ainsi qu'en Afghanistan, au Liban et au Kosovo[5]. Elle a aussi participé à la Guerre d'Irak[6]. Voici la revue des effectifs déployés à la date du 20 août 2011[7] :


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « CIA - The World Factbook -- Macedonia », Central Intelligence Agency (consulté le 2009-11-21)
  2. (en) « NationMaster - Macedonian Military statistics », NationMaster (consulté le 2009-11-21)
  3. (en)« Ministère de la Défense, Basis of the National Defence Policy And Doctrine » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130318
  4. (en) Zoran Nikolovski, « Macedonian Army phases out conscription », sur SETimes,‎ 21 avril 2006.
  5. (en)« Missions », Ministère de la Défense de la République de Macédoine (consulté le 25 mai 2011)
  6. (en)« Road to Nato », Ministère de la Défense de la République de Macédoine (consulté le 25 mai 2011)
  7. Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix, « Page de la Macédoine » (consulté le 24 février 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]