Anne-Marie Peysson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anne-Marie Peysson avec François Jouvenet et Fabrice lors d'un tirage au sort de la Coupe de France.

Anne-Marie Peysson est une ancienne speakerine et journaliste française née à Saint-Disdier[1] en Dévoluy, le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fascinée par la radio et la télévision, Anne-Marie Peysson se présente à un concours de speakerines organisé par la station RTF de Marseille. Sa vivacité plaît au jury présidé par Marcel Pagnol. Pendant quatre ans, elle présentera les programmes de Télé-Marseille.

En 1958, elle monte à Paris pour participer à Paris club et Service d'été. C'est en 1960 qu'elle deviendra l'une des speakerines préférées de la 1re chaine. Elle représente la jeune femme fraîche, spontanée et pleine de vivacité. Cependant elle est très critiquée par un public conservateur qui lui reproche ses improvisations bafouillantes. On la retrouvera également au côté de Guy Lux dans l'émission de variétés Le Palmarès des chansons de 1965 à 1968. Elle supporte d'ailleurs assez mal l'autorité omniprésente du présentateur et producteur vedette. En 1967, elle perd son mari le cascadeur Jean Falloux, mort dans un accident d'avion[2].

En 1963 elle participe à la célèbre et controversée émission de Jean-Christophe Averty Les Raisins verts en annonçant à haute-voix le générique final dans des conditions à chaque fois périlleuses.

En 1967 elle joue brièvement son propre rôle de speakerine le temps d'annoncer un (faux) reportage réalisé par Pierre Tchernia dans le film La Bonne peinture de Philippe Agostini, un des premiers téléfilms tournés en couleur d'après la nouvelle homonyme de Marcel Aymé.

En 1968, elle fait partie du groupe de journalistes et d'animateurs licenciés de l'ORTF et signe un contrat avec RTL au début des années 1970 où elle anime le célébrissime Stop ou encore le samedi et dimanche matin, pendant plusieurs années et l'émission Les auditeurs ont la parole. Elle restera une des voix les plus célèbres de la radio. En 1975, elle revient à la télévision sur TF1 pour une émission quotidienne La minute de la femme produite par Éliane Victor. Fin des années 1970, elle anime au côté du chef Michel Guérard l'émission La cuisine légère.

Elle participe à une série d'émission jeu Le Francophonissime en représentant le Luxembourg pour RTL.

Elle enregistre quelques chansons sur des singles : Du bois sec pour tout l'hiver (EP EMI référence ESRF 1915), Le théâtre ferme (EP EMI référence ESRF 1859), On est bien quand on est deux (RCA référence 40029).

Anne-Marie Peysson est également l'auteur de nombreux ouvrages à succès, comme le best seller 1001 trucs et astuces de nos grands-mères. Le livre a même ensuite fait l'objet d'une version applicative pour iPhone d'Apple sous le nom de 380 trucs de grand-mère pour tenir la maison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Who's Who in France 2001-2002.
  2. TV8 N:12 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]