Arnaut-Guilhem de Marsan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marsan (homonymie).

Arnaut-Guilhem de Marsan est un seigneur et troubadour landais du XIIe siècle.

Présentation[modifier | modifier le code]

Descendant d'une branche cadette des vicomtes de Marsan vers 1160-1180, il était seigneur de Roquefort, de Montgaillard et co-seigneur du pays de Marsan, dans les Landes de Gascogne. Ceci faisait de lui l'un des plus importants seigneurs landais.

Il est l'ancêtre de trois branches de la famille de Marsan issues de ses trois fils :

  • celle des co-seigneurs de Marsan, seigneurs de Roquefort et de Montgaillard,
  • celle des seigneurs de Cauna (près de Saint-Sever),
  • celle des seigneurs de Tardets.

Il fut l'un des membres de l'escorte qui accompagna en 1170 depuis Bordeaux jusqu'en Espagne Aliénor Plantagenêt, fille d'Aliénor d'Aquitaine et du roi Henri II pour son mariage avec le roi de Castille Alphonse VIII.

Il fut aussi un troubadour qui écrivit en langue d'oc la première œuvre d'un nouveau genre : un ensenhamen, c'est-à-dire un guide du bon comportement nobiliaire. On appelle son œuvre l'Ensenhamen del cavaier, que l'on pourrait traduire par le « guide du savoir-vivre du chevalier ».

Il est le seul troubadour attesté formellement dans une charte, en même temps qu'Aliénor d'Aquitaine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Publication du texte original de son Ensenhamen avec une traduction française de Gérard Gouiran, dans Jacques de Cauna, L'Ensenhamen ou code du parfait chevalier du troubadour gascon Arnaut-Guilhem de Marsan, éd. Pyrémonde, Monein, 2007, pp 64-95.
  • Publication du texte original de son Ensenhamen avec une traduction italienne dans : Giuseppe E. Sansone, Testi didattico-cortesi di Provenza, Biblioteca di filologia romanza n°29, Bari, 1977, pp 111-145.
  • Des détails biographiques sur Arnaut-Guilhem de Marsan se trouvent dans: S. Guida, « Cartulari e trovatori », Cultura neolatina, Roma-Modena, 1999, pp 77-86.
  • La datation de son Ensenhamen : R. Lejeune, "La date de l'Ensenhamen d'Arnaut-Guilhem de Marsan", Studi Medievali, vol.22, Turin, 1939, pp 160-171.