Richard Goz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goz.

Richard Goz († vers 1082), est un baron normand du XIe siècle, vicomte de l'Avranchin[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son ascendance est certainement scandinave. Son père est Thorstein Goz (Turstenus, cognomento Guz Ansfridi Dani filius[2]), vicomte, actif entre 1015 et 1040[3], et son grand-père présumé est un certain Ansfridus Danus (Ansfroi le Danois)[3].

Le duc Guillaume le Bâtard (plus tard, le Conquérant) lui confie la vicomté d'Avranches, avant 1046[3]. Pour C. Warren Hollister, c'est seulement après la chute de Guillaume Werlenc vers 1055-56 que Richard reçoit ce territoire[4]. Richard est peut-être alors seigneur de Creully[3]. Il se voit aussi confier le château de Saint-James-de-Beuvron, construit par le duc Guillaume, peu après la guerre contre les Bretons de 1064[3].

Selon certaines listes, Richard Goz était au nombre des compagnons de Guillaume le Conquérant à la bataille d'Hastings en 1066. Ce n'est pas son jeune fils Hugues qui est le « vicomte Hugues » qui envoie trente navires se joindre à la flotte de Guillaume le Conquérant[5].

Entre 1070 et 1079, Richard est impliqué dans un jugement entre Raoul Tesson et l'abbaye de Fontenay[3]. Vers 1076, il est l'un des juges qui prononcent une sentence contre Robert Bertram[3].

Richard Goz meurt vers 1082[5].

Famille et descendance[modifier | modifier le code]

Il épousa une certaine Emma dont l'identité n'est pas certaine, peut-être la fille de d'Herluin de Conteville et d'Herlève, et sœur de Robert de Mortain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En latin : Ricardus, vicecomes Abrincatensis.
  2. (en) (la) The Gesta Normannorum Ducum of William of Jumièges, Orderic Vitalis, and Robert of Torigni: Books V-VIII, William (of Jumièges.), Ordericus Vitalis, Robert (de Torigni). Traduit par Elisabeth M. C. Van Houts. Oxford University Press, 1995. ISBN 0198205201
  3. a, b, c, d, e, f et g David C. Douglas, William the Conqueror, University of California Press, réédition 1992, p. 93, p. 140-141. ((ISBN 9780520003507)).
  4. C. Warren Hollister, « The Greater Domesday Tenants in Chief », Domesday studies: papers read at the Novocentenary Conference of the Royal Historical Society and the Institute of British Geographers, Winchester, 1986, éditeur : J.C. Holt; Boydell & Brewer, 1990, p. 237.
  5. a et b C. P. Lewis, « Avranches, Hugh d', first earl of Chester (d. 1101) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  6. Gilbert Goz, frère du vicomte d’Avranches Hugues d'Avranches, apparaît parmi les bienfaiteurs de l’abbaye de Saint-Sever vers 1066/1070. Lucien Musset, Les actes de Guillaume le Conquérant et de la reine Mathilde pour les abbayes caennaises, Caen, MSAN, 1967, n° 25, p. 134-135, 1079-1101. Gilbert d'Avranches apparaît encore dans un acte du prieuré de Sacey (Manche) vers 1096/1120 (BnF, ms. lat. 5441, t. II, n° 76, p. 161).

Liens externes[modifier | modifier le code]