Rick Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rick Jones
Personnage de fiction apparaissant dans
The incredible Hulk, Avengers,
Captain Marvel

Alias Richard Milhouse "Rick" Jones
Bucky, A-Bomb, Hulk
Naissance Scarsdale, Arizona
Cheveux bruns
Yeux bruns
Activité(s) musicien, aventurier
citoyenneté américaine
Famille Marlo Chandler Jones (femme), Polly (tante), Mrs. Chandler (belle-mère), Keith Chandler (beau-frère), Ray Chandler (beau-frère), Jackie Shorr (prétend être sa mère, aucune confirmation), Betty (fille dans un futur alternatif), Janis (arrière-petite-fille dans un futur alternatif)
Affiliation Les Vengeurs
Entourage Hulk, Captain America, Mar-Vell, Rom, Genis-Vell

Créé par Stan Lee
Jack Kirby (dessins)
Première apparition The Incredible Hulk #1 (1962)
Éditeur(s) Marvel Comics
taille et poids 1 m 80 et 75 kg

Rick Jones est un personnage de fiction, créé par Stan Lee et Jack Kirby en 1962 dans The Incredible Hulk #1, et appartenant à l'univers de Marvel Comics.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Rick Jones est un jeune orphelin. Alors qu'il avait fait le pari avec ses amis de rester sur une base nucléaire, Bruce Banner (Hulk) le sauva et absorba à sa place les rayons gamma de la bombe qu'il avait déclenchée. De retour dans un bunker militaire, il découvrit en premier que Bruce se transformait en monstre gris (Hulk était gris à l'origine) et surpuissant. Rempli de remords, il décida alors de le suivre et de lui donner de l'aide quand il en avait besoin. Mais il l'abandonna très vite.

Vengeur[modifier | modifier le code]

Après le départ de Hulk des Vengeurs, il devient proche des Vengeurs (dont il fut membre honoraire) et demeure prêt à tout pour aider n'importe quel super-héros. Sous le nom et le costume de Bucky (qui fut le confident et le coéquipier de Captain America maintenant décédé), il bénéficie d'un entrainement qui lui sera très utile par la suite.

Association avec Mar-Vell (1970-1982)[modifier | modifier le code]

Il fut contacté par télépathie par Captain Mar-Vell[1], et fut ensuite lié (enchaîné) moléculairement au premier Captain Marvel. Il joua un rôle de premier plan dans la guerre des Krees et des Skrulls[2].

Retour avec Hulk (1982-1990)[modifier | modifier le code]

Après la mort de Mar-vell[3], il se remit en équipe avec Hulk. Il réapparut régulièrement dans les aventures de Hulk, devenant un des personnages fétiches du scénariste Peter David. Se reprochant l'accident qui irradia Bruce Banner, Rick décida de s'exposer aux rayons gamma dans le but de devenir un second Hulk qui pourrait arrêter Hulk. Cependant Rick ne parvint qu'à contracter un cancer du sang. Alors qu'il bénéficiait d'une transfusion sanguine, son hôpital fut attaqué par des monstres. Rick fut sauvé par Rom et ils firent équipe alors que sa maladie s'aggravait. Après avoir vaincu la menace, Rom fit ses adieux à Rick et à la Terre. Peu après Rick et sa femme firent appel à l'alien appelé le Beyonder. Il réussit à le soigner de son cancer.

Association avec Genis-Vell (1995-2004)[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990-2000, il fut à nouveau lié avec un Captain Marvel, Genis-Vell, le fils du précédent, à l'issue de la maxi-série Avengers Forever. Ils échangeaient de place, l’un dans l’univers normal, l’autre dans l’univers subatomique, lorsque Genis frappait ses Néga-bracelets ("Nega-Bands" en anglais) l'un contre l'autre. Un temps irrité par cette cohabitation forcée, Rick joua le rôle de guide pour Genis dans sa vie de super-héros. À cette occasion, relatée dans les volumes 3 et 4 de la série Captain Marvel, il retrouva sa femme Marlo, et se trouva face à des versions alternatives de lui, dont une baptisée Thanatos, qu'il dut combattre.

Depuis 2005[modifier | modifier le code]

Après de nombreux problèmes, Rick Jones mène désormais une vie séparée de Genis-Vell avec Marlo. Durant la mini-série World War Hulk (2007), il s'est rapproché de Hulk. En affrontant le nouveau Hulk Rouge, Rick Jones s'est transformé en une créature semblable à Abomination, surnommée A-bomb. Après la victoire sur le Hulk Rouge, A-bomb est redevenu Rick Jones.

Comics où Rick Jones apparaît[modifier | modifier le code]

  • The incredible Hulk # 1-6,
  • Avengers vol.1 (1963) # 1-17
  • Tales to Astonish # 68-92
  • Hulk #103-106
  • Captain America # 110-118
  • Captain Marvel vol.1 (1970-1979) # 17-55, 60-62
  • Avengers vol. 1 (1971-1972) # 89-100, 106, 108
  • Hulk # 245-285, 319-346, 373-419, 441-470
  • ROM, spaceknight # 54-72
  • Avengers Forever (1998-1999) # 1-12
  • Captain Marvel vol. 3 (1999-2002) et 4 (2002-2004),
  • World War Hulk # 3

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Captain Marvel #17 (1970)
  2. Avengers #89-97 (1971-72)
  3. The Death of Captain Marvel (1982)

Liens externes[modifier | modifier le code]