Abcès hépatique amibien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abcès hépatique amibien
Classification et ressources externes
CIM-10 A06.4
CIM-9 006.3
MeSH D008101
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L’abcès amibien hépatique est une suppuration du foie venant d'une migration d'amibes.

Causes[modifier | modifier le code]

Une sorte d'amibes, Entamoeba histolytica, provoque cette pathologie en allant se loger dans le foie après avoir traversé le système porte depuis le côlon. Bien que provoquée par le même parasite que l'amibiase, ces deux maladies sont par ailleurs différentes l'une de l'autre, l'abcès hépatique étant une complication grave de l'amibiase classique.

Symptômes[modifier | modifier le code]

On remarque une douleur intense au niveau de l'hypochondre droit qui irradie vers l'épaule. On constate aussi la présence de fièvre, une hépatomégalie et, dans un cas sur trois, un épanchement pleural.

On peut visualiser l'abcès lors d'une échographie ou d'un scanner. On note parfois l'existence d'amibes dans les selles si l'on effectue un prélèvement.

Traitement[modifier | modifier le code]

On commencera par du metronidazole[1],[2] que l'on remplacera par de la déhydroémétine[3] si nécessaire. En cas de danger de rupture dans les organes voisins (principale complication avec la surinfection), la chirurgie reste le seul recours. L'élimination des amibes digestives empêchera une possible récidive.

Prévention et épidémiologie[modifier | modifier le code]

Pathologie des zones tropicales, l'amibiase toucherait 10 % de la population mondiale selon l'OMS. L'abcès hépatique en est la complication extra intestinale la plus fréquente. Son pronostic reste réservé, avec une mortalité pouvant atteindre 20 %. La prévention consiste en une amélioration de l'hygiène (lavage des mains avant chaque repas et après chaque selle, lavage des fruits et légumes dans une eau propre, amélioration de la qualité de l'eau).

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. who.int sur le site de l'OMS
  2. (en) Blessmann J, Binh HD, Hung DM, Tannich E, Burchard G, « Treatment of amoebic liver abscess with metronidazole alone or in combination with ultrasound-guided needle aspiration: a comparative, prospective and randomized study », Trop. Med. Int. Health, vol. 8, no 11,‎ novembre 2003, p. 1030–4 (lien PubMed?, lire en ligne)
  3. who.int sur le site de l'OMS

Lien externe[modifier | modifier le code]