Duodénum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Intestin grêle

Le duodénum est le segment initial de l'intestin grêle (duodénum + jéjunum + iléon). Il fait suite à l'estomac par l'intermédiaire du pylore et est suivi par le jéjunum à l'angle duodéno-jéjunal ou angle de Treitz. C'est le seul segment fixe de cet intestin grêle, le reste étant mobile (→ brassage du bol alimentaire). Sa fixité ne l'empêche cependant pas d'avoir (comme le reste du grêle) une activité péristaltique (contractile) permanente.

Le duodénum possède un rapport anatomique très intime avec le pancréas (bloc duodéno-pancréatique) : la comparaison classique est celle d'un pneu autour d'une jante.

Le duodénum, du latin duodenum digitorum «douze doigts», s'appelle ainsi en raison de sa longueur, comparable à la largeur de douze doigts.

Situation générale[modifier | modifier le code]

Le duodénum, organe profond, est accolé au péritoine pariétal postérieur. Il se projette sur les vertèbres lombaires L1 à L4, et est plaqué contre le billot rachidien. Il est croisé par la racine du mésocôlon transverse donc appartient à la fois aux étages sus- et sous-mésocôliques. En fait, seul le bloc duodéno-pancréatique est à cheval sur ces deux étages.

Configuration externe[modifier | modifier le code]

Le duodénum est un anneau ouvert en haut et à gauche, le cadre duodénal, divisible en 4 segments séparés par des angles plus ou moins aigus :

  • D1 : il fait suite au pylore, sur le flanc droit de L1. Il est oblique vers le haut et la droite, légèrement en arrière. Il se coude ensuite vers le bas avec un angle aigu, le genu superius de 80°.
  • D2 : c'est un segment vertical, descendant sur le flanc droit du rachis. Il s'étend de L1 à L4 et reçoit les canaux biliaires et pancréatiques au niveau de la grande caroncule (= sphincter d'Oddi). Il se coude avec un angle de 90°, le genu inferius.
  • D3 : c'est une portion horizontale pré-vertébrale qui décrit une courbe concave en arrière. Entre D3 et D4 l'angulation est très peu marquée, il ne s'agit pas d'un angle à proprement parler mais seulement d'une courbe.
Le segment D3 est compris dans une pince aorto-mésentérique (aorte en arrière et racine du mésentère (AMS et VMS) en avant)
  • D4 : c'est la partie ascendante terminale du duodénum, sur le bord latéral gauche du rachis, de L4 à L2. Il se termine par un angle aigu ouvert vers le bas avec la première anse jéjunale, l'angle duodéno-jéjunal ou angle de Treitz, en rapport avec le muscle qui s'y fixe : le muscle de Treitz ou muscle suspenseur du duodénum. Cet angle se trouve en regard du flanc gauche de L2.

Dimensions[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2014). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
  • Longueur : 25 à 30 cm (D1 : 4 cm + D2 : 10 cm + D3 : 8 cm + D4 : 6 cm)
  • calibre : 4 cm
  • deux portions dilatées :
    • la portion initiale de D1, ou bulbe duodénal, pathologique dans l'ulcère duodénal, très fréquent,
    • le segment de D2 en aval de l'abouchement des voies biliaires et pancréatiques,
  • deux rétrécissements :

Configuration interne[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2014). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La structure du duodénum se divise en quatre couches qui sont de dehors en dedans :

  • la séreuse, ou péritoine ;
  • la musculeuse, composée de deux couches :
    • longitudinale externe pour la progression du chyme,
    • circulaire profonde pour permettre d'augmenter la surface d'échange,
  • la sous-muqueuse, tissu lâche qui porte les paquets vasculo-nerveux ;
  • la muqueuse, qui tapisse la face interne et présente des replis et des glandes (glandes de Brünner au-dessus de l'ampoule hépato-pancréatique de Vater).

La muqueuse du duodénum est plissée. Ces plis forment une valvule pylorique entre le duodénum et l'estomac. D'abord plutôt longitudinaux dans la partie supérieure, ils sont plutôt transversaux dans la partie inférieure du duodénum.

Il y a deux saillies muqueuses sur la face interne de D2, constituants des replis muqueux en regard de l'abouchement des voies biliaires et pancréatiques :

  • la petite caroncule, la plus haute, à la jonction du tiers supérieur et des deux tiers inférieurs de D2. Elle recouvre l'abouchement du canal pancréatique accessoire ;
  • la grande caroncule, située 3 cm en dessous, plus importante et plus large. Elle recouvre l'ampoule hépato-pancréatique.

Vascularisation[modifier | modifier le code]

En raison de leurs rapports intimes elle est superposable à celle de la tête du pancréas: Artères duodéno-pancréatiques supérieures (issue de l'artère gastro-duodénale) et les artères duodéno-pancréatiques inférieures (issue de l'AMS) qui se rejoignent pour former l'arcade duodéno-pancréatique = arcade de Kirk.

Voir aussi[modifier | modifier le code]