12 Metre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
12 Metre
Schéma d’un 12 Metre selon la formule en vigueur en 1907
Schéma d’un 12 Metre selon la formule en vigueur en 1907
Symbole de classe
Symbole de classe

Type Monocoque
Fonction régate
Débuts 1907

La série internationale 12 Metre est une des classes de la Jauge internationale.

À l'instar des autres classes de la Jauge internationale, les bateaux doivent respecter une formule de jauge prenant en compte la longueur à la flottaison, la surface vélique et des mesures effectuées sur les dimensions de la coque permettant d'en apprécier le volume et la forme. Le résultat du calcul suivant cette formule donne une longueur théorique exprimée en mètre. La vitesse maximale théorique d'un tel voilier étant proportionnelle à cette longueur théorique, cette dernière ne doit pas excéder 12 mètres. Cette contrainte laisse une certaine place à la créativité et les voiliers de la classe peuvent présenter des différences notables, contrairement aux monotypes.

Le premier 12 Metre fut construit en 1907. La série fut admise aux Jeux olympiques d'été de 1908, puis de 1912 et 1920 mais peu de bateaux s’alignèrent. Elle obtint ensuite un regain d’intérêt lorsqu’elle fut retenue pour les éditions successives de la Coupe de l'America de 1958 à 1987.

Formule[modifier | modifier le code]

La formule, conçue pour donner une certaine marge de manœuvre aux designers tout en assurant la cohésion à l’intérieur de la classe, subit plusieurs modifications au cours des années. La classe connut ainsi trois périodes distinctes.

Première formule (19071920)[modifier | modifier le code]

Heti, un 12 Metre de 1912.

\frac{L + B + G/3 +3d + \sqrt{S}/3 - F}{2} \leq 12 \mbox{ mètres}

Deuxième formule (19201933)[modifier | modifier le code]

Le 12 Meter Anita, 1928.

\frac{L + G/4 +2d + \sqrt{S} - F}{2.5} \leq 12 \mbox{ mètres}

  • L = longueur de flottaison
  • G = périmètre de la chaîne
  • d = différence entre le périmètre du contour et le périmètre de la chaîne
  • S = surface vélique
  • F = franc-bord

Troisième formule (à partir de 1933)[modifier | modifier le code]

Le 12 Metre Evaine, 1936.

\frac{L + 2d + \sqrt{S} - F}{2.37} \leq 12 \mbox{ mètres}

  • L = longueur de flottaison
  • d = différence entre le périmètre du contour et le périmètre de la chaîne
  • S = surface vélique
  • F = franc-bord

Les différentes formules étaient complétées par toute une série de règles traitant des performances et de la sécurité. Ainsi, la surface totale des cockpits ne devait pas excéder une certaine valeur afin de garantir la navigabilité par mer formée. Des contraintes structurelles veillent à ce que la solidité ne soit pas sacrifiée par la recherche d’abaissement du lest.

Coupe de l'America[modifier | modifier le code]

Sceptre, premier 12 Metre challenger de la Coupe de l'America.

Lorsque la Coupe de l'America fut relancée après la Seconde Guerre mondiale, les syndicats recherchaient un remplaçant aux gigantesques et coûteux Classe J. Leur choix se porta sur la série 12 Metre.

En septembre 1956, un syndicat fut fondé au Royal Yacht Squadron avec pour mission la construction d’un 12 Metre pour la Coupe de l'America de 1958. Sceptre fut lancé le 2 avril 1958 mais s’inclina face au bateau du New York Yacht Club, Columbia, en septembre de la même année.

La présence des 12 Metre sur la Coupe de l'America prit fin en 1987 et les Class America les remplacèrent de 1992 à 2007.

Après la Coupe de l'America[modifier | modifier le code]

Coûteux et exclus des grandes compétitions, les 12 Metre sont à présent confinés aux rencontres entre passionnés, sans grand enjeu sportif. Plusieurs associations et mécènes assurent cependant leur entretien et un système de handicap permet aux vieilles unités de régater à armes plus ou moins égales avec les modèles plus récents.

Le MiniJI[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Miniji.

Sur le modèle de ce bateau, André Gallois a créé une réplique au 1/7e. Il en a enlevé la partie supérieure du pont et la production en série a débuté en 1982. Conçu de sorte à le rendre quasiment insubmersible, le MiniJI met à égalité les personnes valides et les personnes handicapées. Des compétitions internationales ont désormais lieu.

Référence[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :