Écoute (cordage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Écoute.
Une écoute à bord du Prince William, qui se présente ici sous la forme d'une chaîne reliant les extrémités des deux vergues.

Sur un voilier, une écoute est un cordage servant à régler l'angle de la voile par rapport à l'axe longitudinal du voilier et en conséquence l'angle d'incidence du vent sur la voile. Il y a une écoute dédiée à chaque voile hissée (grand-voile, génois, spinnaker...).

L'écoute est fixée au point d'écoute de la voile qu'elle est destinée à régler. Pour modifier l'angle de la voile, l'équipage borde (c'est-à-dire tire) ou choque (donne du mou) le bout libre de l'écoute correspondante ce qui respectivement rapproche ou écarte la voile de l'axe du bateau.

Sur un voilier moderne, le bout libre de l'écoute des voiles d'avant est généralement passé sur un winch qui permet de démultiplier la traction exercée par l'équipage tandis que l'écoute de grand-voile est réglée à l'aide d'un palan ; l'écoute chemine à travers un chariot d'écoute coulissant sur un rail qui permet d'effectuer un réglage fin de la voile.

L'écoute fait partie des manœuvres courantes.

Le terme est issu du vocabulaire traditionnel maritime, il désignait, à l'origine, le bras "sous le vent" qui permettait d'agir depuis le pont du voilier sur le coin inférieur de la voile suspendue à sa vergue. Le côté symétriquement opposé était une amure. À chaque virement de bord, les cordages changeaient donc de nom. Le terme vient de la capacité du cordage à changer le son de la voile, en effet, l'écoute permet d'empêcher la voile de battre donc de faire du bruit. On règle naturellement une voile à la limite du fasseillement - lorsque la voile bat - en l'écoutant et à l'aide d'une écoute.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :