Žitište

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Žitište
Житиште
Blason de Žitište
Héraldique
L'église orthodoxe serbe Saint-Georges à Žitište (en reconstruction)
L'église orthodoxe serbe Saint-Georges à Žitište (en reconstruction)
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Banat serbe
District Banat central
Municipalité Žitište
Code postal 23 210
Démographie
Population 2 898 hab. (2011)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 29′ 06″ N 20° 32′ 59″ E / 45.485, 20.5497 ()45° 29′ 06″ Nord 20° 32′ 59″ Est / 45.485, 20.5497 ()  
Altitude 73 m
Superficie 4 850 ha = 48,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Žitište

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Žitište
Municipalité de Žitište
Administration
Maire
Mandat
Dušan Milićev (SPS)
2012-2015
Démographie
Population 16 786 hab. (2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Superficie 52 500 ha = 525 km2
Liens
Site web Site officiel

Žitište (en serbe cyrillique : Житиште ; en roumain  : Jitişte или Sângeorgiu de Bega, Jitişte ou Zitişte ; en allemand : Sankt Georgen an der Bega ; en hongrois : Bégaszentgyörgy) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans la province autonome de Voïvodine. Elles font partie du district du Banat central. Au recensement de 2011, la ville comptait 2 898 habitants et la municipalité dont elle est le centre 16 786[1].

Le nom actuel de la ville provient d'un terme serbe, žito, qui signifie « le blé ». Son nom ancien était Begej Sveti Đurađ.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Žitište est située dans la région géographique du Banat, sur les bords du Begej, un affluent de la Tisa.

La municipalité de Žitište est entourée par le territoire de la Ville de Zrenajanin au sud, par les municipalités de Sečanj à l'est, Kikinda à l'ouest et, au nord, par la municipalité de Nova Crnja et par la frontière entre la Roumanie et la Serbie[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une première localité du nom de Senđurađ a été fondée au XIVe siècle. En 1660-1666, Senđurađ est mentionné comme étant habité par des Serbes. Au début du XVIIIe siècle, la localité fut abandonnée et, en 1723, la région est encore mentionnée comme une lande inhabitée.

En 1724, des colons serbes et roumains, repeuplèrent la ville et lui donnèrent le nom de Begej Sveti Đurađ. En 1736-1737, elle comptait 27 foyers. À la suite de la guerre austro-turque de 1738-1742 et à cause d'une épidémie de peste, le nombre de ses habitants déclina et, en 1740, elle ne comptait plus que 18 foyers. En 1753, 1 000 Serbes de la Frontière, venant des régions de Pomorišje et de Potisje, ainsi que de la ville de Veliki Bečkerek (aujourd'hui Zrenjanin) vinrent s'installer à Begej Sveti Đurađ, et, la même année, la ville est décrite comme « habitée par des Serbes »[réf. nécessaire]. En 1758, Begej Sveti Đurađ comptait 45 foyers, et, en 1773, 182. Une église y fut construite en 1758, qui servait aussi d'école. En 1781, Begej Sveti Đurađ entra dans les possession d'Isak Kiš, un riche marchand d'origine arménienne.

En 1800-1805, la localité fut transférée à un emplacement plus proche de la rivière Begej. Une partie de ses habitants serbes s'installèrent alors dans la province autrichienne de la Frontière militaire, tandis que des colons d'origine allemande vinrent les y remplacer. Begej Sveti Đurađ fut une municipalité jusqu'en 1877, époque à laquelle cette municipalité fut réunie à celle de Veliki Bečkerek. En 1880, la ville comptait 3 041 habitants, dont 1 983 étaient catholiques, 1 033 orthodoxes et 19 juifs. Selon le recensement de 1910, 1 454 habitants parlaient allemand, 1 034 serbe et 214 hongrois.

En 1931, la population de Begej Sveti Đurađ comprenait 1 318 habitants parlant allemand, 1 055 habitants parlant serbe ; 188 habitaient parlaient hongrois, 34 parlaient une langue slave autre que le serbe. En 1940, Begej Sveti Đurađ comptait 3 055 habitants, dont 1 642 chrétiens orthodoxes, 1 387 catholiques et 16 Juifs.

À la suite de la Seconde Guerre mondiale et de l'occupation de la région par les puissances de l'Axe, la population allemande prit la fuite ou fut expulsée. En 1947, 270 familles serbes originaires de la Bosanska Krajina vinrent s'installer à Begej Sveti Đurađ. La même année, le nom de la ville fut changé en celui de Žitište. En 1960, Žitište redevint le chef lieu d'une municipalité.

Localités de la municipalité de Žitište[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

La municipalité de Žitište compte 12 localités :

Žitište est officiellement classée parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
3 163 3 226 3 078 2 921 3 060 3 074 3 242[3] 2 898[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

La population de la municipalité est relativement mêlée. Les localités de Žitište, Banatsko Višnjićevo, Banatsko Karađorđevo, Međa, Ravni Topolovac, Srpski Itebej et Čestereg possèdent une majorité de peuplement serbe. Novi Itebej, Torda et Hetin sont peuplés par une majorité de Hongrois. Le village de Torak (Begejci) est à majorité roumaine et Banatski Dvor possède une majorité relative de Serbes.

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2004, les sièges de l'assemblée municipale de Žitište se répartissaient de la manière suivante[7] :

Parti Sièges
Parti radical serbe 7
Parti socialiste de Serbie 5
Alliance des Magyars de Voïvodine 4
Partie démocratique 3
Liste « Pour une famille plus forte » 3
Nouvelle Serbie - Mouvement serbe du renouveau 3
Parti démocratique de Serbie 2
Mouvement Force de la Serbie 2
G17 Plus 1
Liste « Čestereg » 1

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 31 sièges de l'assemblée municipale de Žitište se répartissaient de la manière suivante[8] :

Parti Sièges
Pour une Voïvodine européenne 9
Parti radical serbe 6
Parti démocratique de serbie 4
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie - Serbie unie 3
Ensemble pour la Voïvodine 3
Liste « Ko gradi više, ko gradi bolje » - Nouvelle Serbie - Mouvement serbe du renouveau 3
Coalition hongroise 3

Dragan Milenković, membre du Parti démocratique du président Boris Tadić, qui conduisait la liste Pour une Voïvodine européenne, variante locale de la coalition Pour une Serbie européenne soutenue par Tadić, a été élu président (maire) de la municipalité[9]. Jonel Filip, qui figurait sur la même liste, a été élu président de l'assemblée municipale[10],[8].

Culture[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

La statue de Rocky Balboa à Žitište

Le maire de la commune a fait installer dans le village une statue de Rocky Balboa[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) « O opštini Žitište », sur http://www.zitiste.org.rs, Site officiel de la municipalité de Žitište (consulté le 21 décembre 2010)
  3. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  4. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  5. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  6. a et b (en)[PDF] « Population par nationalités ou groupes ethniques, par sexe et par âge dans les municipalités de la République de Serbie », Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade,‎ 24 décembre 2002 (consulté le 11 février 2010)
  7. (sr) Résultats des élections municipales de 2004 - Žitište - Indisponible au 21 décembre 2010
  8. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Žitište (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 21 décembre 2010)
  9. (sr) « Predsednik opštine Žitište », sur http://www.zitiste.org.rs, Site officiel de la municipalité de Žitište (consulté le 21 décembre 2010)
  10. (sr) « Predsednik skupštine opštine Žitište », sur http://www.zitiste.org.rs, Site officiel de la municipalité de Žitište (consulté le 21 décembre 2010)
  11. (sr) « Vesti », sur http://www.rocky-zitiste.com (consulté le 21 décembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]