Generalfeldmarschall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Generalfeldmarschall ou Feldmarschall est un grade militaire d'officier général supérieur dans les armées allemandes, autrichiennes et impériales russes.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Le titre trouve son origine dans les armées du Saint-Empire, avant d'entrer en usage dans les armées prussienne et autrichienne, où il acquiert une signification différente, puis dans l'armée de l'Allemagne impériale et enfin dans la Wehrmacht.

Ce grade fut aussi employé par la Russie, la Suède et l'Angleterre (Field Marshal General). Parfois appelée « feld-maréchal » en français, Feldmarschall est la traduction littérale de « maréchal de campagne » et non « maréchal de camp » d'un niveau hiérarchique beaucoup moins élevé. Il correspond au titre de Maréchal de France utilisé en France depuis l'ancien régime.

Usage en Autriche[modifier | modifier le code]

En Autriche le grade de Generalfeldmarschall fut le grade le plus élevé de l'empire d'Autriche (1804-1867) et de l'Empire austro-hongrois (1867-1918). Le grade est exclusivement attribué à des militaires ayant fait carrière au sein de l'armée, ce qui n'exclut pas qu'il soit décerné à titre honorifique. Il correspond peu ou prou à celui de Großadmiral de l'armée allemande, ce dernier ne différant que par son caractère essentiellement maritime.

Feld-maréchaux de l'Empire d'Autriche et d'Autriche-Hongrie (1804–1918)[modifier | modifier le code]

Usage en Allemagne[modifier | modifier le code]

Le grade de Feldmarschal, équivalent au grade de « maréchal de camp », est utilisé depuis le XVIe siècle dans le Saint-Empire romain germanique. Le grade de Generalfeldmarschall est moins ancien : utilisé depuis le XVIIIe siècle, notamment par la Prusse, le rang hiérarchique de ce grade dépend de la période concernée.

Deutsches Heer[modifier | modifier le code]

(armée de l’Empire allemand de 1871 à 1919)

Wehrmacht[modifier | modifier le code]

(armée régulière allemande de 1935 à 1945 : les titres qui suivent sont ceux portés dans la Heer (l'Armée de terre) et la Luftwaffe (l'Armée de l'air) ; dans la Kriegsmarine, le titre équivalent à celui de Generalfeldmarschall est : Großadmiral)

Waffen-SS[modifier | modifier le code]

(branche militaire du Parti national-socialiste de 1933 à 1945)

Maréchaux du Troisième Reich[modifier | modifier le code]

Raccourci [+]
Generalfeldmarschall#LISTE GFM 3E REICH

Les militaires allemands qui ont porté le grade de Generalfeldmarschall à l'époque du Troisième Reich dans la Heer (l'Armée de terre) et la Luftwaffe (l'Armée de l'air) — la mention (L) a été ajoutée pour identifier un membre de la Luftwaffe — ont été les suivants :

  1. Werner von Blomberg (1878–1946), Reichswehrminister de 1933 à 1935, Reichskriegsminister[N 1] de 1935 à 1938.
  2. Hermann Göring (1893–1946, suicide) (L), commandant en chef de la Luftwaffe, il est promu Reichsmarschall[N 2] le .
  3. [N 2]Fedor von Bock (1880–1945[N 3], Heeresgruppenführer.
  4. Walther von Brauchitsch (1881–1948), commandant en chef de l'Armée de terre de à .
  5. Wilhelm Keitel (1882–1946, exécuté par les Alliés), chef de l’Oberkommando der Wehrmacht[N 4] de 1938 à 1945.
  6. Albert Kesselring (1885–1960) (L), Luftflottenführer[N 5], Heeresgruppenführer[N 6] et Oberbefehlshaber Süd[N 7].
  7. Günther von Kluge (1882–1944, suicide[N 8]), Heeresgruppenführer[N 6] et Oberbefehlshaber West[N 9].
  8. Wilhelm von Leeb (1876–1956), Heeresgruppenführer[N 6].
  9. Wilhelm List (1880–1971), Heeresgruppenführer[N 6].
  10. Erhard Milch (1892–1972) (L), inspecteur général pour la Luftwaffe.
  11. Walter von Reichenau (1884–1942), Heeresgruppenführer[N 6].
  12. Gerd von Rundstedt (1875–1953), Heeresgruppenführer[N 6] et Oberbefehlshaber West[N 9].
  13. Hugo Sperrle (1885–1953) (L), Luftflottenführer[N 5].
  14. Erwin von Witzleben (1881–1944, exécuté par les nazis[N 8]), Oberbefehlshaber West[N 9] jusqu'en 1942.
  15. Eduard von Böhm-Ermolli (1856–1941), Feldmarschall de l'armée austro-hongroise, promu Generalfeldmarschall du IIIe Reich à titre honorifique.
  16. Erwin Rommel « Le Renard du désert » (1891–1944, forcé au suicide[N 8]), commandant en chef de l'Afrikakorps et Heeresgruppenführer[N 6].
  17. Georg von Küchler (1881–1968), Heeresgruppenführer[N 6].
  18. Erich von Manstein (1887–1973), Heeresgruppenführer[N 6].
  19. Friedrich Paulus (1890–1957), Armeeführer[N 10].
  20. Ernst Busch (1885–1945), Heeresgruppenführer[N 6].
  21. Ewald von Kleist (1881–1954), Panzergruppenführer, Heeresgruppenführer[N 6].
  22. Maximilian von Weichs (1881–1954), Heeresgruppenführer[N 6].
  23. Wolfram von Richthofen (1895–1945) (L), Luftflottenführer[N 5].
  24. Walter Model (1891–1945, suicide), Heeresgruppenführer[N 6] et Oberbefehlshaber West[N 9].
  25. Ferdinand Schörner (1892–1973), Heeresgruppenführer[N 6].
  26. Robert von Greim (1892–1945, suicide) (L), Luftflottenführer[N 5], et en commandant en chef de la Luftwaffe, en remplacement de Göring évincé.

Usage en Russie impériale[modifier | modifier le code]

Patte d’épaule de Generalfeldmarschall de l’armée impériale russe.

Créé en 1699 par Pierre le Grand sur le modèle austro-allemand, le rang de Generalfeldmarschall (en russe : Генерал-фельдмаршал), le plus élevé des rangs de généraux, fut décerné 54 fois (et 14 fois à titre honorifique à des militaires étrangers) avant son abrogation en 1917.

Liste des Generalfeldmarschall de l’armée impériale russe[modifier | modifier le code]

  1. 19 août 1700 — comte Fiodor Alekseïevitch Golovine (1650—1706)
  2. 19 avril 1700Charles Eugène de Croÿ (1651—1702)
  3. 1701 — comte Boris Petrovitch Cheremetiev (1652—1719)
  4. 7 juillet 1709 — prince Alexandre Danilovitch Menchikov (1673—1729)
  5. 7 mai 1724 — prince Anikita Ivanovitch Repnine (1668—1726)
  6. 21 mai 1725 — prince Mikhaïl Mikhaïlovitch Golitsyne (1675—1730)
  7. 10 mars 1726 — comte Jan Kazimierz Sapieha († 1730)
  8. 1726 — comte Jacob Bruce (1670—1735)
  9. 25 février 1728 — prince Vassili Vladimirovitch Dolgoroukov (1667—1746)
  10. 25 février 1728 — prince Ivan Iourievitch Troubetskoï (1667—1750)
  11. 7 mars 1732 — comte Burckhardt Christoph von Münnich (1683—1767)
  12. 17 février 1736 — comte Peter de Lacy (1678—1751)
  13. 25 avril 1742 — Ludwig Gruno von Hessen-Homburg (1705—1745)
  14. 5 septembre 1756 — prince Nikita Iourievitch Troubetskoï (1700—1767)
  15. 5 septembre 1756 — comte Alexandre Borissovitch Boutourline (1694—1767)
  16. 5 septembre 1756 — comte Alexis Razoumovski (1709—1771)
  17. 5 septembre 1756Stepan Fiodorovitch Apraxine (1702—1758)
  18. 18 août 1759 — comte Piotr Saltykov (1698—1772)
  19. 28 décembre 1761 — comte Alexandre Chouvalov (1710—1771)
  20. 28 décembre 1761 — comte Pierre Ivanovitch Chouvalov (1711—1762)
  21. 9 janvier 1762Pierre-Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck (1697—1775)
  22. 9 février 1762Georges-Louis de Holstein-Gottorp (1719—1763)
  23. 1762 — comte Alexis Bestoujev-Rioumine (1693—1766)
  24. 1764Kirill Razoumovski (1728—1803)
  25. 20 octobre 1769 — prince Alexandre Mikhaïlovitch Golitzine (1718—1783)
  26. 1770 — comte Piotr Alexandrovitch Roumiantsev (1725—1796)
  27. 1773 — comte Zakhar Tchernychev (1722—1784)
  28. 1784 — prince Grigori Potemkine (1736—1791)
  29. 1794 — prince Alexandre Souvorov (1729—1800)
  30. 1796 — prince Nikolaï Saltykov (1736—1816)
  31. 1796 — prince Nicolas Repnine (1734—1801)
  32. 1796 — comte Nicolas Repnine (1726—1797)
  33. 15 décembre 1796 — comte Ivan Petrovitch Saltykov (1730—1805)
  34. 5 avril 1797 — comte Johann-Martin von Elmpt (1725—1802)
  35. 5 avril 1797 — comte Valentin Platonovitch Moussine-Pouchkine (1735—1804)
  36. 5 avril 1797 — comte Mikhaïl Kamenski (1738—1809)
  37. 26 octobre 1797 — duc Victor-François de Broglie (1718—1804)
  38. 1807 — prince Alexandre Prozorovski (1732—1809)
  39. 1807 — comte Ivan Goudovitch (1741—1820)
  40. 1812 — prince Mikhaïl Koutouzov (1745—1813)
  41. 1814 — prince Michel Barclay de Tolly (1761—1818)
  42. 1826 — prince Pierre Wittgenstein (1768—1843)
  43. 1826 — prince Fabian Gottlieb von Osten-Sacken (1752—1837)
  44. 1829 — comte Hans Karl von Diebitsch (1785—1831)
  45. 1829 — prince Ivan Paskevitch (1782—1856)
  46. 6 décembre 1850 — prince Piotr Mikhaïlovitch Volkonski (1776—1852)
  47. 26 août 1856 — prince Mikhaïl Semionovitch Vorontsov (1782—1856)
  48. 1859 — prince Alexandre Bariatinsky (1815—1879)
  49. 1865 — comte Friedrich Wilhelm von Berg (1794—1874)
  50. 16 avril 1878 — grand-duc Michel Nikolaïevitch de Russie (1832—1909)
  51. 16 avril 1878 — grand-duc Nicolas Nikolaïevitch de Russie (1831—1891)
  52. 30 avril 1878 (sur demande de l’armée) — empereur Alexandre II Nikolaïevitch (1818—1881)
  53. 6 décembre 1894Iossif Gourko (1828—1901)
  54. 16 août 1898 — comte Dmitri Milioutine (1816—1912)

Le grade a également été décerné à titre honorifique à des militaires ne servant pas dans l’armée impériale russe :

  1. 1762Charles Louis de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck (1690—1774)
  2. 29 septembre 1774Louis IX de Hesse-Darmstadt (1719—1790)
  3. 1818Arthur Wellesley duc de Wellington (1769—1852)
  4. 1837Jean-Baptiste d'Autriche (1782—1859)
  5. 1849 — comte Joseph Radetzky (1766—1858)
  6. 1872Albert de Teschen (1817—1895)
  7. 1872 — Friedrich Wilhelm, Kronprinz de Prusse, par la suite empereur Frédéric III (1831—1888)
  8. 1872Albert de Prusse (1809—1872)
  9. 1872Frédéric-Charles de Prusse (1828—1885)
  10. 1872Charles de Prusse (1801—1883)
  11. 1872Albert de Saxe (1828—1902)
  12. 1872 — comte Helmuth Karl Bernhard von Moltke (1800—1891)
  13. 15 août 1910Nicolas Ier de Monténégro (1841—1921)
  14. 17 septembre 1912Carol Ier, roi de Roumanie (1839—1914).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ministre de la Guerre et commandant en chef de la Wehrmacht, i.e. des forces armées allemandes.
  2. a et b Douze officiers généraux sont promus au grade de Generalfeldmarschall ce , après le succès de l’invasion de la France, lors d’une cérémonie à Berlin (en). À cette occasion Göring, qui a déjà ce titre depuis 1938, est quant à lui promu au grade de Reichsmarschall, grade qu'il a été le seul à détenir dans l'Allemagne nazie.
  3. Bock est tué dans sa voiture au cours d’une attaque aérienne, alors qu'il s'est enfui de Berlin.
  4. Le plus proche équivalent en français serait « adjoint au commandant en chef des forces armées allemandes », le commandant en chef étant Hitler.
  5. a, b, c et d En français, « chef d’une flotte de l'Armée de l'air ».
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n En français, chef d’un groupe d’armées de l'Armée de terre.
  7. En français, commandant en chef du front du Sud.
  8. a, b et c À la suite de l’attentat contre Hitler du 20 juillet 1944.
  9. a, b, c et d En français, commandant en chef du front de l’Ouest.
  10. En français, chef d’une armée : il est nommé Generalfeldmarschall un jour avant d’être capturé par l’Armée rouge à l'issue de la défaite de Stalingrad.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) R. Brühl, Wörterbuch zur deutschen Militärgeschichte, Militärverlag der Deutschen Demokratischen Republik, Berlin, 1985.
  • (de) Klaus Borchert, Die Generalfeldmarschälle und Großadmiräle der Wehrmacht, Wölfersheim-Berstadt, Podzun-Pallas-Verlag, 1994.
  • (de) Jürgen Hahn-Butry (Hrsg.), Preußisch-deutsche Feldmarschälle und Großadmirale, Berlin, Safari, 1937.
  • (de) Schematismus für das k.u.k. Heer und für die k.u.k. Kriegsmarine für 1914, Vienne, 1914.
  • (de) J.C. Steiner, Schematismus der Generale und Obersten der k.u.k. Armee, Vienne, édition S und H, 1992.
  • (de) Kasamas, Österreichische Chronik, Brüder Hollinek, Vienne, 1948.
  • (de) Wandruszka-Urbanitsch (dir.), Die Habsburgermonarchie 1848–1918, t. V, Die bewaffnete Macht, Vienne, Verl. der Österr. Akad. der Wiss, 1987.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :