Vol 3272 Comair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vol 3272 Comair
Un Embraer EMB-120 de Comair, similaire à celui impliqué dans l'accident
Un Embraer EMB-120 de Comair, similaire à celui impliqué dans l'accident
Caractéristiques de l'accident
Date9 janvier 1997
TypePerte de contrôle en vol
CausesAccumulation de givre sur les ailes
SiteMunicipalité de Raisinville, Michigan, États-Unis
Coordonnées 41° 57′ 48,08″ nord, 83° 33′ 08,39″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilEmbraer EMB 120
CompagnieComair
No  d'identificationN265CA
Lieu d'origineAéroport international de Cincinnati-Northern Kentucky, États-Unis
Lieu de destinationAéroport métropolitain de Détroit, Michigan, États-Unis
PhaseCroisière
Passagers26
Équipage3
Morts29
Survivants0

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
localisation

Le vol Comair 3272 était un vol reliant Cincinnati dans l'Ohio à Détroit dans le Michigan le 9 janvier 1997. Alors qu’il se préparait à l'approche, l’Embraer EMB 120 Brasilia s’est subitement écrasé à 29 kilomètres au sud-ouest de l’aéroport métropolitain de Détroit à 15 h 54 (heure locale). Les 29 personnes à bord meurent dans l'accident[1],[2],[3].

Passagers et équipage[modifier | modifier le code]

Il y avait 26 passagers à bord de l'Embraer 120, immatriculé N265CA. Les deux pilotes et un agent de bord composaient les trois membres de l'équipage. Le commandant de bord était Dann Carlsen, âgé de 42 ans et l'officier pilote de ligne, Kenneth Reece, âgé de 29 ans, était le pilote aux commandes (PF) sur ce vol.

Accident[modifier | modifier le code]

Le vol 3272 a décollé de l'aéroport international de Cincinnati-Northern Kentucky à 14 h 53. Moins d’une heure plus tard, les pilotes ont commencé l’approche sur l’aéroport métropolitain de Detroit. Le contrôleur aérien a alors demandé aux pilotes de descendre à 4 000 pieds (1 220 mètres) et de virer à droite sur un cap de 180 degrés.

Environ 45 secondes plus tard, il a été demandé aux pilotes de tourner à gauche sur un cap de 090 degrés pour intercepter l'ILS (système d'atterrissage aux instruments). Pendant le virage, le commandant Carlsen a déclaré : " Ouais, on dirait que votre indicateur de vitesse est bas ", et a demandé au copilote Reece d'augmenter la puissance des moteurs. Presque immédiatement, l'avion a décroché brusquement. L'Embraer s'est violemment incliné de 145 degrés à gauche, puis à droite puis de nouveau à gauche. Le vol 3272 s'écrase dans un champ à Raisinville, dans le comté de Monroe, tuant les 29 passagers à bord[4].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Le NTSB (Conseil national de la sécurité des transports américain) a déterminé que l'accident était dû à des normes inadéquates pour les opérations de dégivrage en vol, en particulier le fait que la FAA (Federal Aviation Administration) n’avait pas réussi à établir une vitesse minimale adéquate pour les vols en conditions givrantes, ce qui a entraîné une perte de contrôle de l'avion lorsque celui-ci a accumulé un dépôt de glace sur les surfaces des ailes[5].

La décision des pilotes d’opérer dans des conditions de givrage proches de la limite du domaine de vol pendant que les volets étaient rentrés a aussi été un facteur déterminant. Comair n’avait pas établi de valeurs de vitesse minimale pour la configuration des volets et pour le vol dans des conditions givrantes. Les pilotes ont également, contre la recommandation du constructeur, échoué à activer les systèmes de dégivrage sur les ailes. En effet, les recommandations du manuel de vol de Comair contrevenaient au constructeur en raison d'un ancien problème récurrent, valable pour les anciens avions mais qui n’était plus d'actualité pour les avions de nouvelle génération comme l’Embraer 120.

Comme le site de l'accident se trouve sur une propriété privée, un mémorial a été construit au Roselawn Memorial Park à La Salle, dans le Michigan.

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télévisée Air Crash nommé « Mythe mortel » (saison 17 - épisode 2).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Justin Hyde, « Investigators seek clues in plane crash », Ludington Daily News, (consulté le 10 décembre 2019)
  2. (en) « Plane crashes in "ball of fire"; 29 killed », Milwaukee Journal Sentinel, (consulté le 10 décembre 2019)
  3. (en) John Hughes, « Plane crashes in big fireball near Detroit », Lewiston Morning Tribute, (consulté le 10 décembre 2019)
  4. (en) Fritz Wenzel, « 29 die in Ida plane crash », Toledo Blade, (consulté le 10 décembre 2019)
  5. (en) NTSB, « Aircraft Accident Report - Comair Flight 3272 », sur www.ntsb.gov, (consulté le 10 décembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]