Vincent Roux (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Vincent Roux et Roux.
Vincent Roux
Vincent Roux .Atelier (1).JPG
Vincent Roux dans son atelier à Saint-Tropez.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Vincent Victor Roux ( à Marseille (Bouches-du-Rhône) en France - à Paris en France) est un peintre figuratif.

Depuis 1948, soixante expositions de peinture et dessins ont été organisées et cinq mille œuvres ont été réparties ou inventoriées dans des musées ou collections privées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Inauguration de l'exposition de Vincent Roux à l'hôtel de ville de Peynier : Père B. De Roux ; C. Burle ; M. Joissans-Masini ; Monseigneur C. Dufour ; M. Cornut-Caral

Vincent Roux fait ses études secondaires au Collège des Maristes à La Seyne-sur-Mer (Var), ainsi qu'au Collège catholique d'Aix-en-Provence. Après 1946, il partage son temps entre Saint-Tropez, Aix-en-Provence, Venise et Paris.

En 1948, il entre à l'École supérieure des beaux-arts de Marseille. Il y reçoit le premier prix d'ensemblier-décorateur la même année[réf. nécessaire], ainsi que le Prix du Conseil général des Bouches-du-Rhône[réf. nécessaire], exposition à la préfecture de Marseille. En 1949 il obtient le premier prix de maquette de théâtre[réf. nécessaire], ainsi que le premier prix mode et publicité, avec éloges et félicitations du jury[réf. nécessaire]. En 1950 le premier prix de peinture[réf. nécessaire], en 1951 le prix Stanislas-Torrents[réf. nécessaire], ainsi qu'en 1952 le prix Claverie « paysage ».[réf. nécessaire]

Dès 1950, il dirige la galerie Moullot à Marseille où il expose quelques maîtres provençaux du XIXe : Guigou, Casile, Olive, Aiguier, Loubon… Puis il présente des œuvres de Matisse, Gleizes, Verdilhan et de ses amis Ambrogiani, Audibert, Ferrari, Botinelly… ainsi que les membres de la Société de l’Art occitan. En 1953, il s’inscrit à l’Académie Julian à Paris où il est plus particulièrement formé par Albert Gleizes, Brianchon, Dunoyer de Segonzac. Mac-Avoy et Matisse comptent aussi parmi ses professeurs.[réf. nécessaire] Sa grande puissance de travail[Quoi ?] lui permet de mener de pair sa carrière artistique et sa vie mondaine. « Il est très remarquable que notre époque estime à un très haut prix les livres ennuyeux, les pièces injouables, les philosophes lugubres, et les portraits diffamatoires. Vincent Roux, lui, travaille pour plaire, non pour surprendre… Rien ne se fait de beau que par amour ». C’est ainsi que Marcel Pagnol louait[non neutre] la « volonté de plaire » de cet artiste, qu’il oppose à la « volonté d’étonner » de trop de nos contemporains.[réf. nécessaire]

En 1960, Vincent Roux et Hélène Caral de Montety créent à Aix-en-Provence une galerie d’antiquités, Le Buisson ardent et l’artiste s’installe à Peynier, dont le maire est son oncle et parrain, le sénateur Vincent Delpuech, non loin de ses amis[réf. nécessaire] Bernard et Annabel Buffet à Château l’Arc. En 1968, il réalise les costumes et les décors du Le Barbier de Séville présenté à l’Opéra de Marseille ; la même année, il est nommé expert près la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence (et en 1979, expert près la Cour d’Appel de Paris).[réf. nécessaire]

Expositions[modifier | modifier le code]

Thierry Escaich en l'église Saint Jean de Malte avant le concert, le 17 octobre 2014.
  • Le 17 octobre 2014, l'organiste-compositeur Thierry Escaich donna un concert en l'église Saint Jean de Malte, à Aix en Provence, "Improvisations sur les Treize Europe de Vincent Roux", à l'occasion du 25ème anniversaire de la chute du mur de Berlin. Les toiles de l'artiste sur lesquelles l'organiste improvisa ont été exposées dans l'église jusqu'au 12 novembre.
  • 2015 : Septembre 2015, Exposition à l'église Saint Jean de Malte, Aix-en-Provence. Présentation & vidéo (1985) par Nicole Martin-Vigne, conservateur du musée Estienne de Saint Jean.
  • 2016 : Du 18 juin au 4 septembre, présentation du portrait de Rudolf Noureev par Vincent Roux lors de l'exposition "Gabriel Dussurget 1948 - La création du festival d'Aix en Provence".
  • 2017 : Février 2017 - Janvier 2018, présentation du portrait de Brigitte Bardot par Vincent Roux lors de l'exposition "Brigitte Bardot, Mythe à Saint-Tropez" - Musée de la gendarmerie et du cinéma de Saint-Tropez.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Tapisseries[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 1972 : télévision allemande, Journal d’extérieur, Portrait de Vincent Roux, réalisateur : Jürgen Neven
  • 1973 : émission de Jacques Chancel, Le Grand Échiquier, Saint-Tropez
  • 1979 : émission de Jean-Michel Royer, L’invité de Fr. 3, "La Sainte-Victoire"
  • 1980 : émission télévision 3e chaîne, Portrait de peintre par Iskowitch
  • 1983 : émission « Vagabondages », Portrait d’artiste, TF1
  • 1985 : Vidéo : Exposition au musée du Viel Aix.
  • 2006 : Vidéo, site internet, conférence par Jean-Michel Royer, Cité du livre Aix-en-Provence.

Radio[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Radio dialogue Aix Marseille, "Vincent Roux", interview Elisabeth Marchessaux et Michèle Cornut-Caral.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]