Antoine Ferrari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Antoine Ferrari
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Antoine Ferrari est un peintre français né le à Marseille et mort le dans la même ville[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

  • 1910 : naissance à Marseille d'Antoine Ferrari et de sa sœur jumelle Mireille. Sa famille habite au 3 bd Salvator. Son désir de peindre se manifeste dès l'âge de 15 ans.
  • 1926 : il peint ses premiers tableaux.
  • 1927 : il monte à Paris et fréquente les peintres de Montparnasse. Encouragé par Kees van Dongen il expose au salon d'automne de 1927.
  • 1930 : subvention de la ville de Marseille lui permettant de suivre les cours de l'école des beaux-arts de Paris.
  • 1932 : prix Stanislas Torrents. Rencontre avec les peintres Ambrogiani, Serra, Mandin, qui resteront ses amis tout au long de sa vie.
  • 1933 : 1re exposition galerie Alexis Jouvène.
  • 1934 : mariage avec Blanche qui restera toute sa vie son plus ardent défenseur. Antoine et Blanche n'eurent pas d'enfant.
  • 1936 : prix Claverie.
  • 1937 : prix de la villa Abd-el-Tif, il restera en Algérie au-delà des deux années d'hébergement accordées par le prix. Pour cause de guerre il ne rentrera en France que cinq ans plus tard.
  • 1948-1950 : collaboration étroite avec André Maurice qui l’expose régulièrement dans sa galerie.
  • 1950 : expo galerie Da Silva.
  • 1951 : prix de la fondation Ricard.
  • 1953-1954 : expo galerie Galibert puis Merenciano.
  • 1955-1968 : se partage entre Paris et Marseille.
  • 1968 : retour définitif sur les rives du Lacydon, cours d'Estienne d'Orves actuellement 6 cours Jean Ballard. Année d'intense création il peint de nombreux paysages.
  • 1975 : Exposition à la Vieille charite. Seront exposées 160 œuvres majeures.
  • 1980-1988 : expose régulièrement galerie Jouvène.
  • 1989-1995 Ferrari se retire doucement, ne produisant que de rares œuvres. Un accident de circulation met fin à une vie de création tout entière tournée vers la peinture.
  • 1995 mort d'Antoine Ferrari.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF12201083)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte, (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 9782862764412), p. 187-188

Liens externes[modifier | modifier le code]