Vin de pays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vin de pays des côtes de Gascogne.

Un vin de pays (VDP) était un vin correspondant à une dénomination vinicole française (et non une appellation) créée en 1968, à dessein de valoriser les importantes productions qui n'étaient concernées par aucune appellation d'origine. Le code rural et de la pêche maritime précisait que pour bénéficier de la mention « vin de pays », un vin devait répondre à des conditions de production, fixant, notamment, un rendement maximum, un titre alcoométrique minimum, des règles d'encépagement, la provenance des raisins servant à produire le vin et des règles analytiques strictes.

À ne pas confondre avec le faux-ami anglais country wine qui est une boisson fermenté de fruits (prunes par exemple), mais qui ne contient pas de raisin.

Avec la réforme européenne de l'organisation commune du marché vitivinicole, les vins sous IGP ont progressivement remplacé les vins de pays entre le et le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Les vins de pays sont créés par le décret du , qui distinguait des vins de pays de département et des vins de pays de zone (le plus souvent plus petite qu'un département, mais parfois de la taille de plusieurs départements). Le zonage concernait l'ensemble de la surface d'une unité administrative (commune, canton ou département), et non des parcelles (comme c'est le cas pour les AOC). L'ensemble des conditions de production des vins de pays de département ont été insérées dans ce décret tandis que chaque vin de pays de zone bénéficiait d'un décret spécifique précisant sa zone de production et, le cas échéant, des conditions de productions plus restrictives que le décret général de 1968. Le dernier décret général concernant les vins de pays était celui du qui fixait les conditions de production.

Entre le et le , chaque vin de pays a continé à bénéficier de son statut tout en ayant la possibilité d'être tansformé en vin sous IGP[1]. Un cahier des charges a alors du être soumis à l'INAO pour ce vin. Ce cahier des charges reprend une partie des éléments figurant dans l'ancien décret concernant ce vin (zone géographique de production, encépagement, règles analytiques, rendement maximum de production), un argumentaire de l'interaction entre les caractéristiques du vin et son origine géographique ainsi que les organismes tiers et indépendants qui contrôlent le bon respect du cahier des charges. Le décret du et ceux relatifs à chaque vin de pays ont été abrogés en novembre 2011.

Sur 152 vins de pays existants avent 2012, seuls 75 ont été transformés vins sous IGP. Certains anciens vins de pays sont devenus des mentions d'étiquetage complétant le nom de l'indication géographique (exemple: Indication géographique Aude-Coteaux de Miramont). C’est dans la catégorie des IGP que l’on trouve de nombreux vins mono-cépage.

Critères[modifier | modifier le code]

Le vin de pays était un vin de table (au sens européen) désigné par une indication géographique. Le décret général du dans sa dernière version et la réglementation européenne indiquaient les conditions requises pour obtenir la mention vin de pays :

  • rendement inférieur à 120 hectolitres par hectare pour les vins blancs, rouges et rosés.
  • degré d’alcool minimum différent selon les régions (8,5 % % vol. au nord de la Loire ainsi que dans le nord-est de la France excepté en région Bourgogne, 9,0 % vol. ailleurs).
  • Teneur en anhydride sulfureux (SO2) 150 mg/l pour les vins rouges ; 200 mg/l pour les vins blancs et rosés (pour les vins contenant une quantité de sucre supérieure ou égale à 5 g/l la teneur ne doit pas dépasser 200 mg/l pour les vins rouges et 250 mg/l pour les vins blancs et rosés).
  • acidité volatile inférieure à 0,88 g/l (18 meq/l) exprimée en acide sulfurique pour les vins blancs et rosés et à 0,98 g/l (20 meq/l) pour les vins rouges.

Certains vins de pays de zone s'étaient imposés des critères spécifiques plus restrictifs.

Les vins de pays devaient être vinifiés et conservés à part ; ils faisait l’objet d’un contrôle de leurs qualités organoleptiques par une commission spéciale de dégustation qui attribuait les agréments.

Régionaux, départementaux et de zone[modifier | modifier le code]

Avant 2012, il existait 152 vins de pays, hiérarchisés en trois niveaux de dénominations (régionale, départementale et de zone) :

Cette ancienne hiérarchisation des vins de pays a parfois conduit à hiérarchiser les vins sous IGP de la même manière. Toutefois, aucune hiérarchisation officielle des vins sous IGP n'a jamais existé.

Les vins de pays représentaient un quart de la production française en volume (entre 25 et 30 % selon les années). Le Languedoc-Roussillon était la région produisant le plus de vins de pays (70 % de la production française de vins de pays en 2003, 85 % en 2009[2]) et comptait 58 dénominations, dont 1 régionale, 4 départementales et 53 de zone.

Liste d'anciens vins de pays[modifier | modifier le code]

Les vins de pays sont classées ci-dessous par anciennes régions administratives[3].

Aquitaine[modifier | modifier le code]

Article connexe : vignoble du Sud-Ouest.
  • agenais
  • atlantique
  • comté-tolosan suivie ou non de la mention géographique Pyrénées Atlantiques
  • landes suivie ou non d'une des mentions géographiques suivantes: Coteaux de Chalosse, Côtes de l'Adour, Sables de l'Océan, Sables fauves
  • périgord suivie ou non d'une des mentions géographiques suivantes: Dordogne, Vin de Domme
  • thézac-perricard

Auvergne[modifier | modifier le code]

Basse-Normandie[modifier | modifier le code]

  • calvados suivie ou non de la mention géographique Grisy

Bourgogne[modifier | modifier le code]

Article connexe : vignoble de Bourgogne.

Centre[modifier | modifier le code]

Champagne-Ardenne[modifier | modifier le code]

Article connexe : vignoble de Champagne.

Corse[modifier | modifier le code]

Article connexe : vignoble de Corse.

Franche-Comté[modifier | modifier le code]

  • franche-comté suivie ou non d'une des mentions géographiques suivantes: Buffard, Coteaux de Champlitte, Doubs, Gy, Haute-Saône, Hugier, Motey-Besuche, Offlanges, Vuillafans

Languedoc-Roussillon[modifier | modifier le code]

Département de l'Aude[modifier | modifier le code]

Département de l'Hérault[modifier | modifier le code]

Département du Gard[modifier | modifier le code]

Département des Pyrénées-Orientales[modifier | modifier le code]

Limousin[modifier | modifier le code]

Lorraine[modifier | modifier le code]

Article connexe : vignoble de Lorraine.

Midi-Pyrénées[modifier | modifier le code]

Domaine Tariquet Vin de pays de côtes de Gascogne
Article connexe : vignoble du Sud-Ouest.

Pays de la Loire[modifier | modifier le code]

Poitou-Charentes[modifier | modifier le code]

  • atlantique
  • charentais suivie ou non d'une des mentions géographiques suivantes: Charente, Charente-Maritime, Île de Ré, Île d'Oléron, Saint-Sornin
  • val-de-loire suivie ou non de la mention géographique Vienne

Provence-Côte d'Azur[modifier | modifier le code]

IGP Alpes-de-haute-provence, Domaine de Rousset, cuvée Le Bambin, Viognier
Vin de pays de la principauté d'Orange
Article connexe : vignoble de Provence.

Rhône-Alpes[modifier | modifier le code]

Côteaux des Baronnies Blanc

Val-de-Loire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]