Coteaux-de-narbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Coteaux-de-narbonne
image illustrative de l’article Coteaux-de-narbonne
Salles-d'Aude et son vignoble IGP coteaux-de-narbonne

Désignation(s) Coteaux-de-narbonne
Appellation(s) principale(s) Coteaux-de-narbonne
Type d'appellation(s) IGP de zone
Pays Drapeau de la France France
Région parente Vignoble du Languedoc-Roussillon
Localisation Aude
Vins produits rouges, rosés et blancs

Le vin Coteaux-de-narbonne, anciennement vin de Pays des Coteaux-de-narbonne, est un vin français d'indication géographique protégée de zone, produit dans le département de l'Aude.

Histoire[modifier | modifier le code]

Four de potier à Sallèles-d'Aude
Article principal : Vignoble du Languedoc-Roussillon.

Le territoire de l'IGP est une zone qui possède une riche histoire. Narbonne fut il y a de ça 2000 ans la capitale de la Gaule romaine. De par sa situation, la ville est un véritable carrefour. C'est là que se croisent la Via Domitia et la Via Aquitania. De plus, la ville possède un port très important. Ainsi, le vignoble de la région de Narbonnaise possède une situation très intéressante. La production peut ainsi être exportée à travers toute l'Europe.

Les siècles qui vont suivre vont voir le vignoble connaître de nombreux bas.

Sulfatage des vignes près de Narbonne

La fin du XIXe et le début du XXe siècle vont marquer un tournant pour le vignoble. Ce dernier va devenir la seule production agricole du territoire, ce qui va entraîner un essor économique de la région. Ce renouveau est en partie lié au fait qu'à la suite de la crise du phyloxera , cette zone a grandement contribué à la reconstruction du vignoble du Languedoc.

Le , le vignoble obtient par décret l'appellation vin de Pays des Coteaux-de-narbonne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aire de l'IGP[modifier | modifier le code]

Vignoble du prieuré Saint-Pierre d'Armissan

Zone principale[modifier | modifier le code]

11 communes sont concernées dans l'Aude : Armissan, Coursan, Cuxac-d'Aude, Fleury-d'Aude, Narbonne, Marcorignan, Moussan, Ouveillan, Salles-d'Aude, Sallèles-d'Aude et Vinassan.

Zone de proximité immédiate[modifier | modifier le code]

Les communes de l'Aude[modifier | modifier le code]

15 communes sont concernées dans l'Aude : Argeliers, Bages, Bizanet, Cuxac d'Aude, Gruissan, Mirepeisset, Montredon-des-Corbières, Névian, Peyriac-de-Mer, Port-la-Nouvelle, Raissac-d'Aude, Saint-André-de-Roquelongue, Saint-Marcel-sur-Aude, Saint-Nazaire-d'Aude et Sigean.

Les communes de l'Hérault[modifier | modifier le code]

7 communes sont concernées dans l'Hérault : Capestang, Cruzy, Lespignan, Montels, Nissan-lez-Enserune, Quarante et Vendres.

Orographie et géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Vignoble[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Conditions de production[modifier | modifier le code]

Encépagement[modifier | modifier le code]

Cépages noirs[modifier | modifier le code]

Les cépages noirs utilisés sont : l'Alicante henri bouschet N, l'Alphonse lavallée N, l'Aramon N, l'Arinarnoa N, l'Aubun N, le Cabernet franc N, le Cabernet-sauvignon N, le Caladoc N, le Carignan N, le Carmenère N, le Chenanson N, le Cinsaut N, le Cot N, l'Egiodola N, le Fer N, le Gamay N, le Gamay de chaudenay N, le Ganson N, le Gramon N, le Grenache N, le Jurançon noir N, le Lledoner pelut N, le Marselan N, le Merlot N, la Mondeuse N, le Monerac N, le Morrastel N, le Mourvèdre N, le Muscat de hambourg N, la Négrette N, le Nielluccio N, le Petit verdot N, le Pinot noir N, le Piquepoul noir N, le Portan N, le Ribol N, le Syrah N, le Tannat N, le Tempranillo N et le Terret noir N.

Cépages blancs[modifier | modifier le code]

Les cépages blancs utilisés sont : l'Altesse B, l'Alvarinho B, l'Aranel B, l'Arriloba B, le Bourboulenc B, le Carignan blanc B, le Chardonnay B, le Chasan B, le Chasselas B, le Chenin B, la Clairette B, le Colombard B, le Danlas B, le Grenache blanc B, le Gros manseng B, le Listan B, le Macabeu B, le Marsanne B, le Mauzac B, le Muscat à petits grains blancs B, le Muscat d'alexandrie B, le Parellada B, le Petit manseng B, le Pinot blanc B, le Piquepoul blanc B, le Riesling B, le Roussanne B, le Sauvignon B, le Semillon B, le Sylvaner B, le Terret blanc B, le Tourbat B, L'Ugni blanc B, le Verdelho B, le Vermentino B, le Villard blanc B et le Viognier B.

Cépages gris[modifier | modifier le code]

Les cépages gris utilisés sont : le Grenache gris G, le Pinot gris G, le Sauvignon gris G et le Terret gris G.

Cépages roses[modifier | modifier le code]

Les cépages roses utilisés sont : le Chasselas rose Rs, la Clairette rose Rs, le Gewurztraminer Rs et le Mauzac rose Rs.

Cépages rouges[modifier | modifier le code]

Les cépages rouges utilisés sont : le Cardinal Rg et le Muscat à petits grains rouges Rg.

Types de vin[modifier | modifier le code]

Il existe 6 labellisations différentes :

  • Coteaux de Narbonne blanc[1]
  • Coteaux de Narbonne rosé[2]
  • Coteaux de Narbonne rouge[3]
  • Coteaux de Narbonne primeur ou nouveau blanc[4]
  • Coteaux de Narbonne primeur ou nouveau rosé[5]
  • Coteaux de Narbonne primeur ou nouveau rouge[6]

Vin et gastronomie[modifier | modifier le code]

Production et structure des exploitations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]