Vauvillers (Haute-Saône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vauvillers
Vauvillers (Haute-Saône)
Château de Clermont-Tonnerre.
Blason de Vauvillers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Comté
Maire
Mandat
Bruno Machard
2020-2026
Code postal 70210
Code commune 70526
Démographie
Population
municipale
643 hab. (2018 en diminution de 4,03 % par rapport à 2013)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 55′ 24″ nord, 6° 05′ 54″ est
Altitude Min. 238 m
Max. 353 m
Superficie 9,5 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Jussey
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Vauvillers
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Vauvillers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vauvillers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vauvillers

Vauvillers est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle bénéficie du label de Cité de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté. Vauvillers a plusieurs petit commerces .

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Alaincourt Pont-du-Bois Rose des vents
N Mailleroncourt-Saint-Pancras
O    Vauvillers (Haute-Saône)    E
S
Montdoré Melincourt

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Vauvillers est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Fief en chef[C'est-à-dire ?] de la maison de Clermont-Tonnerre[réf. nécessaire]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Vauvillers.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

coupé : au 1) d’azur semé de billettes d’or, au lion de même brochant issant de la partition ; au 2) de gueules aux deux clés d’argent passées en sautoir.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Vauvillers était depuis 1801 le chef-lieu du canton de Vauvillers. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est rattachée au canton de Jussey[6].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Vauvillers était membre de la communauté de communes Saône et Coney, créée le .

Dans le cadre du schéma départemental de coopération intercommunale approuvé en par le préfet de Haute-Saône, et qui prévoit notamment la fusion de cette intercommunalité, de la communauté de communes Saône et Coney et de la communauté de communes du val de Semouse[7], la commune est membre depuis le de la communauté de communes de la Haute Comté.

Politique municipale[modifier | modifier le code]

À la suite de désaccords entre certains élus et le maire élu en 2014, Rosaire Coppola, trois d'entre eux, dont les deux maires-adjoints démissionnent en , portant à 7 le nombre d'élus démissionnaires depuis le début du mandat. Des élections municipales complémentaires sont organisées le [8],[9].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[10],[réf. nécessaire]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 1979 André Giberton DVD  
mars 1979 mars 2001 Gaston Prévost DVG  
mars 2001 mars 2008 Denis Rouyer DVD  
2008 2014[11] Michel Eble DVD Assureur
avril 2014[12],[13] mai 2020 Rosaire Coppola   Chef d'entreprise retraité
Vice-président de la CC de la Haute Comté (2014 → )
mai 2020[14] En cours
(au 2 juin 2020)
Bruno Machard    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[16].

En 2018, la commune comptait 643 habitants[Note 2], en diminution de 4,03 % par rapport à 2013 (Haute-Saône : −1,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0071 0201 0101 0311 2171 2641 2461 2621 294
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1801 3101 4171 2041 2491 1861 2271 1261 064
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1351 0861 072840794783750668675
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
723672724761752801721685672
2018 - - - - - - - -
643--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Monuments et bâtiments historiques[modifier | modifier le code]

Église de la Nativité de Notre-Dame

Noter une stèle funéraire de Marc de Vienne, - Testament du , cité par Anselme : "A sa mort, comme l'église de Vauvillers est en travaux, il ne peut y être enterré. Il est donc inhumé à Châteauvieux. Son cœur fut placé dans un écrin métallique puis scellé dans un écrin de pierre et déposé à Vauvillers. Il reste la pierre de face, haute de 55 cm, large de 30 cm et épaisse de 22 cm dans l'église de Vauvillers avec 8 blasons et les noms de chaque famille de ses ancêtres : RAGNIER, ANGLURE, DINTEVILLE, GERESME, VIENNE, CHÂTELET, LA GUICHE et LENONCOURT. Sur le côté droit : "cit gist le cœur de Hault et puissant seigneur messire Marc de Vienne vivant seigneur de Vauvillers et de Demangevelle en partie Clervans Chateauvieux où il est mort et inhumé le 1598 IBT. Ce reliquaire est déposé dans l'église de Vauvillers, près de l'autel de Sainte Catherine."

Le bourg de Vauvillers est assez riche en vieilles pierres :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 12 août 2016), p. 5-6.
  8. Patricia Louis, « Vauvillers: démission de trois élus : Vauvillers, le premier adjoint claque la porte et entraîne dans son sillage deux conseillères municipales. Une élection partielle sera organisée prochainement », L'Est républicain, édition de Vesoul,‎ (lire en ligne).
  9. « Vauvillers : des élections partielles le 25 septembre », L'Est républicain, édition de Vesoul,‎ (lire en ligne).
  10. « Les maires de Vauvillers », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 16 août 2016).
  11. « Vauvillers : le maire sortant a bouclé sa liste », L'Est républicain, édition de Vesoul,‎ (lire en ligne).
  12. « Municipales : Rosaire Coppola présente sa liste », L'Est républicain, édition de Vesoul,‎ (lire en ligne).
  13. « Vauvillers : premier mandat pour Rosaire Coppola », L'Est républicain, édition de Vesoul,‎ (lire en ligne).
  14. « Bruno Machard élu maire », sur L'Est républicain, (consulté le 28 mai 2020).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.