Mailleroncourt-Saint-Pancras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mailleroncourt-Saint-Pancras
Église Saint-Pierre-Saint-Paul.
Église Saint-Pierre-Saint-Paul.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Port-sur-Saône
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Comté
Maire
Mandat
Bernard Gauthier
2014-2020
Code postal 70210
Code commune 70323
Démographie
Population
municipale
192 hab. (2014)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 55′ 07″ nord, 6° 07′ 58″ est
Altitude Min. 237 m – Max. 331 m
Superficie 14,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Mailleroncourt-Saint-Pancras

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Mailleroncourt-Saint-Pancras

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mailleroncourt-Saint-Pancras

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mailleroncourt-Saint-Pancras

Mailleroncourt-Saint-Pancras est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mailleroncourt-Saint-Pancras
Pont-du-Bois Ambiévillers Le Magny (Vosges)
Vauvillers Mailleroncourt-Saint-Pancras Fontenois-la-Ville
Betoncourt-Saint-Pancras
Melincourt Girefontaine

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale montrant en rouge les communes de la communauté de communes de la Haute Comté.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Vauvillers[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Port-sur-Saône.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes de la Haute Comté, créée le et qui succède à trois petites intercommunalités.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1906 après 1908 Joseph Huraux    
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 2014[3] Frédéric Laurent UMP Conseiller général de Vauvillers (2001 → 2015)
2014[4] en cours
(au 26 janvier 2016)
Bernard Gauthier   Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 192 habitants, en diminution de -8,57 % par rapport à 2009 (Haute-Saône : -0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
540 559 640 656 720 762 760 784 826
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
692 669 680 616 596 547 571 536 485
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
490 462 444 356 357 303 312 244 241
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
210 218 196 191 205 213 214 195 192
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village possède deux monuments historiques :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Les maires de Mailleroncourt-Saint-Pancras », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 20 novembre 2016).
  3. « Le maire rend son tablier », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Élu maire pour la première fois en 1995, Frédéric Laurent a par la suite été réélu en 2001 et en 2008. Ce qui représente tout de même dix-neuf ans à la tête de la municipalité comme premier édile. Auparavant, Frédéric Laurent a été nommé adjoint en 1983 et 1989, période qui lui a permis de prendre la température et de comprendre le fonctionnement de sa commune. Toute son activité pendant trente et un ans a été consacrée au bien-être des administrés et à la qualité de la vie dans ce milieu rural ».
  4. « Bernard Gauthier élu », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .