Valéria Novodvorskaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valéria Novodvorskaïa
Image illustrative de l'article Valéria Novodvorskaïa
Fonctions
Présidente du parti de l'Union démocratique
Biographie
Nom de naissance Valeriya Ilyinichna Novodvorskaya
Date de naissance
Lieu de naissance Baranavitchy, République soviétique de Biélorussie
Date de décès (à 64 ans)
Lieu de décès Moscou, Russie
Nationalité Russe
Parti politique Union démocratique (en)
Profession Journaliste au New Times

Valéria Ilinitchna Novodvorskaïa (en russe : Вале́рия Ильи́нична Новодво́рская, née le , Baranovitchi en Biélorussie, URSS et morte le à Moscou, Russie[1]) est une femme politique libérale[2] russe, dissidente soviétique, fondatrice et présidente du parti Union démocratique, et membre du comité de rédaction de The New Times.

Biographie[modifier | modifier le code]

Novodvorskaïa est dissidente soviétique depuis sa jeunesse, et fut emprisonnée par les autorités soviétiques en 1969 pour avoir distribué des tracts s'opposant à l'invasion soviétique en Tchécoslovaquie[3]. À cette période, Novodvorskaïa n'est âgée que de 19 ans. Elle est appréhendée puis enfermée dans un hôpital psychiatrique soviétique où elle sera diagnostiquée de schizophrénie progressive (en), comme les autres dissidents soviétiques[4]. Au début des années 1990, les psychiatres de l'Association indépendante des psychiatres de Russie prouvent qu'elle n'est atteinte d'aucune maladie mentale[5],[6]. Elle décrit d'ailleurs son expérience de la psikhouchka dans son ouvrage Beyond Despair.

Novodvorskaïa s'identifiait elle-même comme une militante démocrate-libérale. Elle se considérait souvent comme intégrée dans la tradition armée blanche russe[7]. Elle a toujours été ouvertement critiquée par le gouvernement russe[8],[9],[10]. En mars 2010, elle signe la pétition « Poutine doit partir ».

La mort et les funérailles[modifier | modifier le code]

Le 12 juillet 2014 Valéria Novodvorskaïa est morte du syndrome de choc toxique découlant d'un phlegmon au pied gauche[11].

Le 16 juillet des milliers de gens sont venus pour dire adieu à Valeria Novodvorskaïa au Centre de Sakharov à Moscou. Plusieurs personnalités publiques ont prononcé des discours : Iouri Ryjov, Boris Nemtsov, Marietta Tchoudakova, Ievguenia Albats, Alexeï Venediktov et d'autres. À la demande du public le télégramme de Vladimir Poutine n'a pas été lu. La cérémonie était accompagnée des chants Les héros ne meurent pas et La Russie sera libre. Les cendres de Valéria Novodvorskaïa ont été enterrées au cimetière Donskoï[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « В Москве скончалась Валерия Новодворская »,‎ (consulté le 12 juillet 2014).
  2. (en) Lukin, Alexander. The Political Culture of the Russian "Democrats". New York and Oxford: Oxford University Press, 2000. (ISBN 0-19-829558-8), (ISBN 978-0-19-829558-7). P. 260n.
  3. (en) John Barron, KGB - The Secret Work of Soviet Secret Agents, Londres, Corgi Books, (ISBN 0-552-09890-6) p. 55. (ISBN 0-911971-29-7).
  4. Valeriya Ilyinichna Novodvorskaya – viperson.ru
  5. (ru) Юрий Савенко, « 20-летие НПА России », Nezavisimiy Psikhiatricheskiy Zhurnal, no № 1,‎ , p. 5–18 (ISSN 1028-8554, lire en ligne).
  6. (ru) Юрий Савенко, « Дело Андрея Новикова. Психиатрию в политических целях использует власть, а не психиатры: Интервью Ю.С. Савенко корреспонденту "Новой газеты" Галине Мурсалиевой », Nezavisimiy Psikhiatricheskiy Zhurnal, no № 4,‎ , p. 88–91 (ISSN 1028-8554, lire en ligne).
  7. (ru) "Nad propast'yu vo lzhi" by Valeriya Novodvorskaya. AST Publishing, 1998. (ISBN 5-7390-0423-3), (ISBN 5-15-000959-8).
  8. (ru) Газета «Новый взгляд» N46 от 28 августа 1993г.. Democratic Union website.
  9. (ru) Комсомольская правда (9.2.2007)
  10. Валерия Новодворская на радио "Эхо Москвы" 29 августа 2008 г., radio interview, 29 août 2008, sur "Moscow Echo" (Echo Moskvy).
  11. « Правозащитница Валерия Новодворская умерла в Москве », Lenta.ru,‎
  12. Прощание с Валерией Новодворской. Грани.ру, 16.07.2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque nationale d’Israël • WorldCat