Venedikt Erofeïev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la culture russe image illustrant un écrivain image illustrant russe
Cet article est une ébauche concernant la culture russe et un écrivain russe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Venedikt Erofeïev
Могила писателя Венедикта Ерофеева.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Œuvre réputée

Venedikt Vassilievitch Erofeïev (en russe : Венедикт Васильевич Ерофеев), est un écrivain soviétique, né le à Kirovsk (oblast de Mourmansk) et décédé le à Moscou.

Il s'est fait connaître internationalement par son roman Moscou-sur-Vodka (Москва-Петушки) - ouvrage achevé fin 1969, non autorisé, et qui longtemps circula sous forme de samizdat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Erofeïev naît dans l'oblast de Mourmansk et passe son enfance dans la petite ville de Kirovsk. Il est le dernier de la famille de six enfants. En 1946, son père est arrêté pour anti-soviétisme et envoyé dans un camp de travail. Sa mère, qui n'a pas les moyens de nourrir les enfants, les place à l'orphelinat jusqu'à la libération du père, sept ans plus tard. En 1955, Erofeïev termine brillamment sa scolarité en obtenant une médaille d'or (équivalent d'un bac avec mention très bien). Il entre ensuite à l'Université de Moscou, en philologie. Il est renvoyé un an et demi plus tard pour absentéisme et refus de passer les examens. Il a commencé à boire avec obstination et à rédiger les Carnets d'un psychopathe. Il quitte Moscou. Afin de conserver son statut d'étudiant, il fréquente d'autres établissements, dans différentes villes. Il essaye de placer des articles dans des revues littéraires, mais sans succès. Il voyage dans de nombreuses régions d'Union soviétique, exerce différents métiers, n'a pas de résidence fixe. Ses textes circulent sous forme de manuscrits, ce qui lui permet, malgré l'absence de publication officielle d'obtenir une solide réputation littéraire.

Depuis 1985, l'écrivain souffre d'un cancer de la gorge. Après l'opération, il ne s'exprime qu'à l'aide d'un électrolarynx (un appareil portable qui est maintenu contre le cou fournissant des vibrations pour permettre la parole). Il meurt à l'hôpital du Centre scientifique d'oncologie Nikolaï Blokhine le . Il est enterré au cimetière de Kountsevo.

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]