Natalia Gorbanevskaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Natalia Gorbanevskaya
Description de cette image, également commentée ci-après
Gorbanevskaya au balcon de la bibliothèque "Russian abroad" (Русское Зарубежье), Moscou, 19 septembre 2005
Nom de naissance Ната́лья Евге́ньевна Горбане́вская
Naissance
Moscou (Union soviétique)
Décès (à 77 ans)
Paris (France)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture russe, polonais
Genres

Compléments

Natalia Gorbanevskaya (en russe, Ната́лья Евге́ньевна Горбане́вская), née le à Moscou et morte le à Paris, est une poétesse russe, grande figure de la dissidence dans les années 1960 et 1970[1]. Elle était aussi traductrice de littérature polonaise et est devenue citoyenne polonaise en 2005.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a participé à deux événements majeurs dans l'histoire de la dissidence soviétique : la manifestation de sept dissidents le sur la place Rouge pour dénoncer l'invasion de la Tchécoslovaquie par le Pacte de Varsovie, et la création de la revue clandestine Chronique des événements en cours qui rendait compte des arrestations et condamnations d’opposants[2].

Arrêtée après la manifestation sur la place Rouge, elle avait été condamnée à l'internement dans un hôpital psychiatrique spécial à Kazan, et libérée deux ans plus tard à la suite d'une intense campagne de soutien en Occident.

Elle est morte le à Paris et est enterrée au cimetière du Père-Lachaise (80e division).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Natalya Gorbanevskaya et al., Nous, dissidents. la dissidence en U.R.S.S., Pologne, Allemagne de l’Est, Tchécoslovaquie, Revue Recherches, n° 34, oct. 1978.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :