Jaurès Medvedev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Medvedev.
Jaurès Medvedev
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Жорес Александрович МедведевVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Université d'État de Russie en agriculture (en) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour
Jardin botanique Nikitski, Centre de recherche de radiologie médicale d'Obninsk (d), université d'État de Russie en agriculture (en), National Institute for Medical Research (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Conflit
Distinction
Messenger Lectures (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jaurès Aleksandrovitch Medvedev (en russe : Жорес Медведев), né le à Tbilissi en RSS de Géorgie (Union soviétique) et mort le à Londres, est un biologiste et ancien dissident soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jaurès Medvedev est le frère jumeau de l'historien et dissident Roy Medvedev[1]. Son prénom a été choisi par ses parents en l'honneur de Jean Jaurès. L'orthographe Jores découle donc uniquement d'une adaptation à la graphie cyrillique.

Jaurès Medvedev remettait en cause les thèses biologiques en vogue en URSS dans les années 1940-1960, notamment le lyssenkisme accusé d'avoir contribué à voiler la réalité scientifique au profit du soutien de l'idéologie stalinienne. Pour étouffer la portée de sa contestation, le régime en place sous Brejnev décida son internement dans un hôpital psychiatrique après l'avoir accusé de démence[2]. Le , Jaurès Medvedev fut placé à l'hôpital psychiatrique de Kalouga, officiellement pour avoir écrit quelques articles sur les violations des droits de l'homme en URSS, parmi lesquels ceux relatifs à la protection du caractère privé de la correspondance. Il fut ensuite libéré mais expulsé du pays et déchu de la nationalité soviétique. Dans ses articles, Jaurès Medvedev affirmait que les membres du KGB pouvaient ouvrir n'importe quelle lettre de n'importe quel citoyen d'URSS[3].

Jaurès Medvedev révéla en 1976 dans la revue américaine New Scientist[4] qu'une catastrophe nucléaire était survenue dans le sud de l'Oural près d'une vingtaine d'années plus tôt. Cet événement est connu depuis comme la catastrophe nucléaire de Kychtym. Elle se produisit près de Tcheliabinsk en septembre 1957, et reste avec celle de Tchernobyl et celle de Fukushima l'une des trois plus graves catastrophes nucléaires jamais connues. Trois ans plus tard, il publia un livre sur le sujet : Nuclear disaster in the Urals [5].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Andropov au pouvoir (trad. Anne Beaupré), Paris, Flammarion, coll. « Champs », , 254 p. (ISBN 978-2080811271)
  • Dix ans dans la vie de Soljenitsyne (trad. Pierre Le Gall), Paris, Grasset, , 300 p. (ISBN 2-246-00096-3)
  • Jaurès Medvedev et Roy Medvedev, Un cas de folie : comment en 1970 se debarasser en URSS d'un intellectuel encombrant ou les avatars du KGB et de la psychiatrie soviétique, Julliard,
  • Grandeur et chute de Lyssenko (trad. Pierre Martory (de l'anglais), Michael Lerner (du manuscrit original russe), préf. Jacques Monod), Paris, Gallimard, , 320 p. (ISBN 2-07-027776-3)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Soljenitsyne (trad. du russe par René Marichal), Le chêne et le veau : esquisses de la vie littéraire (biographie), Paris, Seuil, , 540 p. (ISBN 978-2020021210, notice BnF no FRBNF34571305), p. 225
  2. Serge Berstein et Pierre Milza, Histoire du XXe siècle, tome 2.
  3. См. 13:55 от начала фильма Ярошевский А., « Фильм «Тюремная психиатрия» », rutube (consulté le 14 mai 2010).
  4. Zhores Medvedev,, « Two decades of dissidence », New Scientist, vol. 72, no 1025,‎ , p. 264–267 (lire en ligne).
  5. (en) Zhores A. Medvedev (trad. George Saunders [du russe à l'anglais américain]), Nuclear disaster in the Urals, New York, Vintage Books, 1980, c1979 (ISBN 0394744454).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]