Zianon Pazniak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Biélorussie
Cet article est une ébauche concernant la Biélorussie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Zianon Paźniak, Varsovie, 26 juin 2008

Sur les autres projets Wikimedia :

Zianon Pazniak est un homme politique biélorusse né le 24 avril 1944 près de Hrodna.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1962 à 1964 Pazniak a dirigé un club de pays dans Khilevichi. À partir de 1964 il a travaillé dans le théâtre minsk d'opéra et de ballet aussi bien que dans le musée historique et touristique d'état de Bélarus. En 1962 il est diplômé de l'institut belarusse d'art et de théâtre à Minsk. En 1972, il a commencé à travailler à l'institut d'histoire de l'art, d'ethnographie et de folklore de l'académie des sciences belarusse.

Il est l'un des fondateurs du Front populaire biélorusse et de Martyrolog Byalorusi, une société commémorant les victimes du stalinisme. Pazniak est à l'origine de la découverte en 1988 des fosses communes à Kourapaty où ont été enterrés les victimes d'une des purges staliniennes. De 1989 à 1999 il était président du Front populaire biélorusse. Il était député du conseil suprême de la République socialiste soviétique de Biélorussie et de la Belarus. Il s'est opposé à l'idée d'une république présidentielle, craignant de conduire à la dictature. Pazniak était candidat à l'Élection présidentielle biélorusse de 1994, mais il a perdu contre Loukachenko. En 1996, à la suite des nombreuses arrestations des opposants à Loukachenko Zianon Pazniak se réfugie aux États-Unis. Après la scission du Front populaire biélorusse en 1999, il a créé le parti Parti démocrate-chrétien BNF[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Wojciech Roszkowski, Jan Kofman: Biographical Dictionary of Central and Eastern Europe in the Twentieth Century. Routledge, 2016. p. 761-762.