Uvira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Uvira
Uvira, Sud Kivu, RD Congo - Vue aérienne de la ville d'Uvira depuis un hélicoptère Puma de la MONUSCO. (24887739354).jpg
Vue aérienne de la ville d'Uvira depuis un hélicoptère Puma de la MONUSCO.
Géographie
Pays
Province
Superficie
16 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Subdivision
Altitude
806 m
Coordonnées

Uvira est une ville[1] de la province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo. Elle est en 2018, chef-lieu du territoire éponyme.

Géographie[modifier | modifier le code]

Uvira, vue vers l'ouest (2011)

Située sur les rives du lac Tanganyika, elle est desservie par la route nationale RN 5 à 130 km au sud du chef-lieu provincial Bukavu. Elle est limitée au nord par la cité de Kiliba-Kagando, au sud par la collectivité chefferie de Kigongo et la rivière Kambekulu, à l’est par le lac Tanganyika, à l’ouest par la chaîne de Mitumba.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la création de la province du Sud-Kivu en 1989, la cité est le chef-lieu de la sous-région du Sud-Kivu. En 2018, elle est chef-lieu territorial de 109 399 électeurs recensés avec le statut de commune rurale de plus de 80 000 électeurs[2]. Elle est en 2009 constituée de 14 quartiers : Kalundu, Kabindula, Kakombe, Kavimvira, Kasenga, Kibondwe, Kilibula, Kimanga, Mulongwe, Nyamianda, Rombe I, Rombe II, Rugence, Songo[3],[4].

Le , les rivières qui traversent la ville sont sorties de leur lit et ont créé une grave inondation. On compte 27 morts et il y a des disparus. Beaucoup de maisons sont détruites. On craint des problèmes sanitaires vu la destruction des bâtiments de la compagnie qui distribue l'eau potable[5].

Administration[modifier | modifier le code]

Depuis , elle se voit conférer le statut de ville par ordonnance présidentielle[6]. Elle est constituée de trois communes[7] :

  • Kagando
  • Kalundu
  • Mulongwe

Population[modifier | modifier le code]

Le recensement date de 1984, l'accroissement est de 6,14 en 2012[8],[9].

Évolution démographique
1984 2004 2012
74 432235 136378 736

Éducation[modifier | modifier le code]

  • Écoles primaires 570
  • Écoles secondaires 280
  • les plus connues sont : l'Institut Mwanga d'Uvira, le lycée umoja,institut du Complexe Scolaire Nuru, zawadi ya rais, l'institut technique maman olive, l'institut d'uvira, l'institut kitundu, ITAV KASENGA, Dont 481 pour la sous division Uvira 1 et 369 pour la sous division Uvira 2
  • Enseignement supérieur et universitaire Universités 1: UNDT UVIRA
  • Instituts supérieurs 4 ISC- Uvira ISTM-Uvira ISP-Uvira ISDR-Uvira
  • En 2009, on avait 18 institutions supérieures dont la majorité était des extensions. L’arrêté Ministérielle a suspendu la plupart d’entre elles. La plupart de ces institutions ne remplissaient pas les conditions requises.

Économie[modifier | modifier le code]

La population pratique l’élevage extensif de bœufs, porcs, chèvres et de la volaille, la vente des produits agricoles et des produits de première nécessité. L’agriculture est l’activité principale de la population en territoire d’Uvira. Celle-ci se rend en dehors de la cité, spécialement en groupement de Kijaga, Kalungwe, Kitundu, Kabindula, Katala, Kagando et Muhungu où elle a des champs. L’agriculture vivrière constitue le monopole de cette activité agricole. Les principaux produits agricoles sont le manioc, la patate douce, la pomme de terre, le maïs et le riz ; parmi les cultures pérennes, nous avons : le bananiers, le palmier à huile, les agrumes, le caféier, le papayer, l’avocatier et le manguier.

Les produits non agricoles sont les poissons frais, poissons séchés (Mikéké), les poissons salés, la viande, le lait (Mashanza et Yogourts).

Le territoire a un sol sablonneux, ce qui fait que le sable est un produit très disponible en quantité et en prix. Le lac Tanganyika quant à lui fournit en quantité des produits de lac entre autres les poissons frais et ceux traité pour les sécher de façon particulière et sont ainsi appelé « Mikeke ». L’élevage réalisé dans la plaine de la Ruzizi permet d’alimenter le territoire en viande et lait.

À côté de l’agriculture s’aligne un élevage extensif de bœufs, porcs, chèvres et de la volaille. Le petit et grand commerce occupe aussi une portion importante de la population. La vente des produits agricoles et des produits de première nécessité en provenance de Bukavu, Burundi, Tanzanie et Zambie constitue le circuit commercial de la population en cité d’Uvira et de ses environs. La pêche se pratique principalement dans le Lac Tanganyika, de façon artisanale. Les espèces des poissons capturés sont : Le tilapia, Mikeke, Frétins ou Sardines, Capitaine silures. La pêche industrielle est inexistante et les gros poissons restent éternellement dans les fins fonds des eaux du Lac.

Le Commerce des Produits Alimentaires et Divers, la Ventes Motos, des boissons alcooliques et gazeuses, cigarette, produits Pétroliers et beaucoup d’autres produits divers

Les Principales activités des PME c’est le commerce de gros et de détail (Produits alimentaires et divers), artisanat (Meuniers, Savonneries, boulangeries), agro-Pastoral, armateurs (bateaux et …), pétroliers, 1145 PME ont été répertoriées par les services de l’IPMEA du territoire. De ces 1145, 1095 ont été contrôlés et ainsi, 1003 entreprises sont en régime Patente et 92 seulement ont un numéro de registre commercial devenu RCCM.

Pour les importations, les 9 premières marchandises clés à l’importation sont les suivantes : farine de froment, sucre de canne, riz décortiqué, sel iodé, Huile végétale, tomates, piles, accessoires des véhicules et véhicule et plusieurs autres produits.

Le commerce se pratique dans différents marchés de la ville, les grands marchés sont le marché maendeleo, le marché zaïrois, le marché de mulongwe et des petits marchés situé dans tous les quartiers de la ville.  

Uvira ville après découpage.[modifier | modifier le code]

Carte cliquable

Note: Bandundu est la seule ville qui n'est pas restée chef-lieu de province après le redécoupage effectif. En dehors des 26 chefs-lieux des provinces, la république démocratique du Congo a 9 villes socio-économiques[réf. nécessaire] :

Baraka, Bandundu, Beni, Boma, Butembo, Likasi, Mwene-Ditu, Uvira et Zongo.

Personnalités liées à Uvira[modifier | modifier le code]

Naissance à Uvira[modifier | modifier le code]

Résidence à Uvira[modifier | modifier le code]

Décès à Uvira[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Geonames, 2O4405 : Uvira
  2. CENI, Répartition des sièges pour les élections, p.35, 2018
  3. Passy Walumbuka Kigogo, ISDR Uvira, Analyse d'impact des médias sur l'éducation des jeunes, cité d'Uvira, 2009
  4. « Mulongwe Destination Guide », sur http://trip-suggest.com (consulté le 24 décembre 2019)
  5. RFI, « RDC : Uvira compte ses morts après les inondations de la semaine passée », sur rfi.fr, (consulté le 29 septembre 2020).
  6. Ordonnance présidentielle du 27 décembre 2018
  7. Jacques Furahisha, Kis24, Uvira désormais une ville confirmée, 2019
  8. OCHA FISS, Democratic republic of the congo major cities, 6 septembre 2018
  9. Sauvegarde de :Word Gazetteer, 2013