Lisala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lisala
Image dans Infobox.
Lisala (1941)
Nom officiel
LisalaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
LisalaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Province
Capitale de
Baigné par
Subdivision
Ville de Lisala
Altitude
418 m
Coordonnées
Démographie
Population
79 235 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Lisala est une localité, chef-lieu de la province de la Mongala au nord de la République démocratique du Congo[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Située sur la rive droite du fleuve Congo, la localité est desservie par la route nationale 6 à 2 650 km au nord-est de Kinshasa par la voie routière passant par Tshikapa .

Histoire[modifier | modifier le code]

Située dans le district des Bangala en 1895, la localité siège d'un camp militaire d'instruction apparaît comme un des chef-lieux de secteur de ce district en 1908. En 1911, par décret royal, le chef-lieu de district des Bangala est transféré de la Nouvelle-Anvers à Lisala[2], en raison notamment de son réseau routier. La localité est érigée en circonscription urbaine en 1911[3]. En 1932, Lisala devient chef-lieu du district du Congo-Ubangi dans la province de l'Équateur[4]. En 1955, Lisala est instauré en chef-lieu du district de la Mongala, issu du démembrement du district du Congo-Ubangi[5], en 2015 lisala devient le chef-lieu de la province de la Mongala issu du démembrement de la province de l'Équateur.

Administration[modifier | modifier le code]

Chef-lieu provincial de 55 740 électeurs enrôlés pour les élections de 2018, Lisala a le statut de Ville et est divisée en deux communes de moins de 80 000 électeurs[6] :

  • Bolikango, (33 194 électeurs, sept conseillers municipaux) et
  • Mongala, (22 546 électeurs, sept conseillers municipaux).
  • La commune de Bolikango est subdivisée en quartiers : Ebabo, NSELE et Bilo.
  • La commune de la Mongala est subdivisée en quartiers : 3C, Aviation, Antenne et Kaba.

Société[modifier | modifier le code]

La ville est le siège du diocèse de Lisala.

Population[modifier | modifier le code]

Le dernier recensement date de 1984, l'accroissement annuel de la population est estimé à 2,48[7],[8].

Évolution démographique
1984 2004 2012
37 56567 84782 549

Éducation[modifier | modifier le code]

Article détaillé : le système éducatif à Lisala. Toutes les écoles de la place sont payantes ,de la maternelle à l'Université. L'éducation est basée sur le jadis système belge : 3 ans de maternelle, 6 ans de primaire (pour les enfants de 6 ans à 12 ans), 6 ans de secondaire (pour les adolescents de 12 ans à 18 ans). Ensuite, les jeunes adultes entament un graduat de 3 ans. Au terme se ce graduat et après un travail de fin de cycle, en acronyme le TFC, ils reçoivent les titres de << gradués>>.ils peuvent soit s'en tenir là (pour la majorité) soit faire une licence , en deux ans. Après ces deux ans la défense d'un mémoire intervient , ils reçoivent le titre de << licenciés>>.

Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Lisala abrite plusieurs institutions d'enseignements supérieur et universitaire :

  • Université de Lisala, UNILIS avec 6 facultés organisées : Sciences Agronomiques, Sciences Economiques et de Gestions, Droit, Médecine, Psychologie et Sciences de l’Éducation et les Sciences politiques administratives et sociales ;
  • Université de Cepromad ;
  • Institut Supérieur Pédagogique de Lisala (ISP-Lisala) ;
  • Institut Supérieur de Techniques Médicales d'Upoto (ISTM Upoto) ;
  • Institut Supérieur de Technique Mgr Nkinga ;
  • Institut Supérieur de Techniques Médicales Tobikisa (ISTM Tobikisa).

Économie[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

La ville est desservie par un terrain d'aviation, (code AITA : LIQ) et par le bief navigable du fleuve Congo.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Joseph Mobutu (1930-1997), Président du Zaïre (1965-1997), est né à Lisala, le .
  • Honoré Ngbanda (1946-2021), homme politique congolais et ministre de la défense à l'époque de la présidence de Mobutu.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Geonames, 211734 : Lisala
  2. Décret royal du 1er décembre 1911
  3. Bulletin administratif 1914
  4. Ordonnance 32/AIMO du 21  mars  1932
  5. Ordonnance 21/180 du 13 avril 1955
  6. CENI, Répartition des sièges pour les élections, 2018
  7. OCHA FISS, Democratic republic of the congo major cities, 6 septembre 2018
  8. Sauvegarde de :Word Gazetteer, 2013