Bukavu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ville de Bukavu
Bukavu
Vue de Bukavu
Administration
Pays Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Communes Bagira, Ibanda
Kadutu
Province Sud-Kivu
Députés
de la ville
4
Maire Meschac Bilubi Ulengabo
Démographie
Population 806 940 hab. (2012)
Densité 13 449 hab./km2
Géographie
Coordonnées 2° 30′ 55″ sud, 28° 50′ 42″ est
Superficie 6 000 ha = 60 km2
Divers
Langue nationale Kiswahili
Langue officielle français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte administrative de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Bukavu

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte topographique de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Bukavu

Bukavu (prononcé [boukavou]), anciennement Costermansville ou Costermansstad, est une ville de la République démocratique du Congo située sur la rive sud-ouest du lac Kivu et la capitale de la province du Sud-Kivu. La ville compte environ 245 000 habitants, et quelque 250 000 autres dans la banlieue et les villages alentour. Bukavu est voisine de la ville rwandaise de Cyangugu.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ville politico-administrative du Sud-Kivu, elle se situe au sud de Goma et au nord de la ville d'Uvira. Avec un relief montagneux, elle offre un climat tropical de montagne en deux saisons : une saison sèche (qui dure environ quatre mois, de mai à août) et une saison de pluie pendant les autres mois de l'année.

Histoire[modifier | modifier le code]

Place de l'indépendance

Ancien territoire du royaume des Bashi (nom de pays des Bashi, ethnie shi qui avait comme roi souverain Kabare). Il était dirigé par l'un de grands princes du royaume, le « muluzi » Nyalukemba, lors de l’arrivée des premiers Européens dans le Bushi à la fin du XIXe siècle (Muluzi ou Baluzi au pluriel, veut dire « le noble ou noblesse chez les Shi. La ville s'appelait Rusozi. Le nom Bukavu vient de la transformation du mot 'bu'nkafu' (ferme des vaches). Bukavu fut occupée en 1900 par les autorités coloniales belges[1]. En 1927, Bukavu fut rebaptisée Costermansville (ou Costermansstad en néerlandais) en l'honneur de Paul Costermans. En 1966, la ville reprend le nom de Bukavu. La ville accueillait une importante population, surtout européenne, sous le régime colonial[2]. En 1967, Bukavu fut le théâtre d'une bataille opposant 600 soldats katangais et 170 mercenaires blancs aux 15 000 hommes du général Mobutu. Ces mercenaires, belges et français pour la plupart, étaient commandés par un aventurier belge, Jean Schramme. La bataille s'est soldée en novembre 1967 par la défaite des mercenaires et leur fuite vers le Rwanda.

Éducation[modifier | modifier le code]

En rapport avec le système éducatif congolais, Bukavu compte de nombreuses écoles primaires. Celles-ci accueillent les élèves âgés de 6 à 12 ans. L'éducation primaire dure 6 ans et est sanctionnée par un certificat d'études primaires. Les élèves sont obligés de passer des contrôles réguliers pendant l'année scolaire. Ceux qui échouent se voient obligés de reprendre l'année. Après l'école primaire vient l'école secondaire comportant le cycle d'orientation et les humanités. Les élèves sont admis dans un cycle d'orientation de 2 ans après leur certificat. Celui-ci est un tronc commun permettant d'approfondir la formation primaire, mais qui ouvre aussi à des choix pour une option précise aux humanités. Ce sont 4 années post cycle d'orientation. À Bukavu, les écoles les plus connues sont le collège Alfajiri[3] des Pères Jésuites (ancien collège Notre-Dame de la Victoire), le lycée Wima des religieuses de la Sainte-Famille (ancien pensionnat Albert 1er), le Collège Saint -Paul/Kitumaini, l'Institut Technique Fundi Maendeleo (ITFM) et l'Institut Bwindi.

Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La ville est desservie par l’Aéroport de Kavumu (Kavumu, code AITA : BKY ou code OACI "FZMA").

Selon la société Jeppesen qui établit officiellement les cartes de navigation, l'aéroport comprend une piste de 6 562 pieds (soit 2 000 mètres) en asphalte située sur un axe Nord/Sud (164° pour la piste 17 et 344° pour la piste 35). Son aéroport s'élève à 5 657 pieds (environ 1 725 mètres) d'altitude et se situe entre le lac Kivu et la chaine volcanique du Kahuzi-Biega. Cet aéroport permet le transport des biens et personnes vers le Sud Kivu et le Maniéma principalement grâce aux petites compagnies aériennes locales car les infrastructures routières aujourd'hui sont inexistantes. Une à deux fois par semaine, l'aéroport est desservi par les compagnies nationales basées à Kinshasa. Elle possède aussi un grand port situé dans le territoire d'Uvira sur le lac Tanganyika (port de Kalundu) qui contribue en grande partie dans l'économie de celui-ci.

Culture[modifier | modifier le code]

La ville abrite le Musée de Mines et Géologies.

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

Cathédrale Notre-Dame-de-la-Paix de Bukavu

Parmi les lieux de culte, il y a principalement des églises et des temples chrétiens (catholiques: Archidiocèse de Bukavu, protestants: Église kimbanguiste, Province de l'Église anglicane du Congo, Communauté Presbytérienne au Congo, chrétiens évangéliques: Communauté baptiste du Congo, Communauté baptiste du Fleuve Congo, Assemblées de Dieu) [4]. Il y a aussi des mosquées musulmanes.

Administration[modifier | modifier le code]

La ville de Bukavu est subdivisée en 3 communes: Ibanda, Kadutu et Bagira (il existe une controverse sur une quatrième commune [Kasha] créée pendant la rébellion du Rassemblement Congolais pour la Démocratie lors de la deuxième guerre du Congo). Chacune de ces communes est subdivisée en plusieurs quartiers et avenues. À la tête de chaque commune se trouve un bourgmestre. Bukavu est aussi le siège du gouvernement provincial de la province du Sud Kivu.

Mairie de Bukavu
Communes Population
(2003)
Superficie
km2
Bagira 43 814 37,6
Kadutu 162 333 10,1
Ibanda 136 355 12,3
Kasha 73 019 -
Bukavu 415 521 60

Maires[modifier | modifier le code]

Celle-ci est la liste des maires (auparavant appelés « bourgmestres ») ayant dirigé la ville de Bukavu, au Sud-Kivu, RD Congo depuis l’Indépendance (1960 jusqu'à nos jours).

Santé[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Bukavu[modifier | modifier le code]

Naissance à Bukavi[modifier | modifier le code]

  • Amini Cishug, écrivain et youtubeur[5]
  • Christian-Joseph Aksanti Musenge, écrivain et journaliste chrétien
  • Floribert Chebeya, militant des droits de l'homme
  • Iranga NSHOMBO Ella,Journaliste et militante des droits de la femme surtout celles ayant des formes généreuses, Iranga NSHOMBO est initiatrice de la campagne "CHIC MADAM" dans la région des Grands Lacs d'afrique
  • So Kalmery, chanteur
  • Vital Kamerhe, économiste et homme politique
  • Cor Akim, pianiste, rappeur et parolier
  • Lokua Kanza, musicien
  • Roger Muntu, Journaliste et chroniqueur chez VOA Africa
  • Victor Kathémo, écrivain
  • Kibonge; ancien joueur de Vita-Club de Kinshasa et Champion d'Afrique de Nation avec les Léopards du Zaïre.

Décès à Bukavu[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emizet Francois Kisangani, Scott F. Bobb, Historical Dictionary of the Democratic Republic of the Congo, Scarecrow Press, USA, 2009, p. 59
  2. Britannica, Bukavu, britannica.com, USA, consulté le 20 juillet 2019
  3. http://www.stiopka.com/photos_college/photos_college.html
  4. J. Gordon Melton, Martin Baumann, ‘‘Religions of the World: A Comprehensive Encyclopedia of Beliefs and Practices’’, ABC-CLIO, USA, 2010, p. 777
  5. "Qui est Amini Cishugi, l'auteur du célèbre livre Histoire d'Anna Beckinsales Marie", 243 Stars, 17 janvier 2018 (consulté le 13 juin 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]