Matadi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matadi
Matadi
Matadi et le fleuve Congo (vue aérienne)
Administration
Pays Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Communes Matadi, Nzanza, Mvuzi
Province Kongo central
Députés
de la ville
4
Maire M. Dominique Nkodia Mbete
Démographie
Population 306 053 hab. (2012)
Densité 2 782 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 49′ 03″ sud, 13° 28′ 15″ est
Altitude de 0 à 497 m
Superficie 11 000 ha = 110 km2
Divers
Langues nationales kikongo ya leta, lingala[1]
Langue officielle français
Langue non nationale kikongo
Localisation
Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo
Voir sur la carte topographique de République démocratique du Congo
Matadi
Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo
Voir sur la carte administrative de République démocratique du Congo
Matadi

Matadi est la capitale de la province du Kongo central disposant d'un port. La ville, fondée en 1886 pour acheminer des marchandises de l’extérieur vers l'intérieur du pays par la rive gauche du fleuve, abrite quelque 245 862 habitants (2004). Matadi est située sur la rive gauche du fleuve Congo, environ à mi-chemin entre l'océan Atlantique et la capitale Kinshasa, à proximité de la frontière avec l'Angola.

Géographie[modifier | modifier le code]

Matadi bénéficie d'une localisation particulière : la ville se trouve à l'extrême limite de la zone de navigabilité accessible depuis le port océanique de Banana, sur l'embouchure du fleuve située à 148 kilomètres vers l'ouest. Le confluent du Congo avec la rivière M’pozo se trouve en amont de la ville. Le canyon de la rivière est la voie de passage du chemin de fer vers Kinshasa.

La ville, étirée à flanc de colline, tire son nom de l'environnement accidenté qui l'accueille, à savoir la proximité de "rapides". Matadi signifie en effet pierres en kikongo.

La frontière avec l'Angola se situe à quelques kilomètres vers le sud et vers l'aval du fleuve.

Un pont suspendu de 722 mètres de long construit en 1983, dénommé Pont Matadi (anciennement Pont Maréchal), relie la ville à la rive droite, permettant l'accès à la ville de Boma et aux barrages hydroélectriques d'Inga situés en amont. Il est le pont suspendu le plus long du continent africain et attire régulièrement des touristes. Toutefois, le chemin de fer n'a pas à ce jour été installé sur le pont.

Histoire[modifier | modifier le code]

En amont de la ville peut être observée la pierre de Yellala où le célèbre explorateur portugais Diogo Cão sculpta, en 1482, la marque du point limite de sa remontée du fleuve. Matadi doit son développement à son port dont la construction débute en 1886[2]. Elle fait face à la première capitale historique du Congo, Vivi.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom « Matadi » est issu du nom Kikongo Kikongo Tadi qui signifier « pierre », au pluriel « Matadi », étant donné le fait que la ville est bâtie sur les rochers.

Administration[modifier | modifier le code]

Administrativement, le statut de Matadi évolue de Centre Extra-Coutumier en 1936, à Territoire en 1948, puis Ville par l'Ordonnance d'[3]. Toutefois, celle-ci ayant été abrogée le , Matadi n’obtiendra le statut de Ville que le . Entité administrative dotée de la personnalité juridique, elle est dirigée par le Maire de la ville. Elle est depuis 1959[4] constituée de trois communes : Matadi, Mvuzi et Nzanza[5]

Maison Communale de Mvuzi

Langues[modifier | modifier le code]

Les langues parlées à Matadi sont le Kikongo, le Kikongo ya leta, lingala et le Français.

Santé[modifier | modifier le code]

La ville de Matadi compte 2 zones de Santé: Matadi et Nzanza, 2 hôpitaux, 27 centres de santé, 121 médecins et 952 infirmiers[6].

Éducation[modifier | modifier le code]

Enseignement primaire et secondaire[modifier | modifier le code]

La ville compte 239 écoles primaires et 145 écoles secondaires, avec près de 2 000 enseignants en primaire et 2 200 enseignants en secondaire.

Université et enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

L’Institut Supérieur de Commerce de Matadi (ISC Matadi), est un établissement d’enseignement supérieur public. L'Université de Matadi (UNIMAT) est située au quartier Ville Basse, dans la commune de Matadi. L'institut du bâtiment et des travaux publics (IBTP). l'Institut Supérieur d'informatique Programmation et Analyse (ISIPA Matadi) est un établissement privé située au quartier Ville Basse dans la commune de Matadi derrière l'hôpital Général de Référence de Kinkanda [7].


Lieux de cultes[modifier | modifier le code]

La ville de Matadi étant laïque, on y trouve des lieux de cultes de plusieurs religions que ça soit des églises catholiques ou protestantes, des mosquées, et les temps animistes.

Le Diocèse de Matadi (en latin Dioecesis Matadiensis) l'un de Diocèse de la République Démocratique du Congo.

Paroisse C.E.C Mvuzi, vu depuis le quartier Wenter
Paroisse C.E.C Mvuzi, nous pouvons voir au loin le mont de la rive droite du Fleuve Congo

Économie[modifier | modifier le code]

Le port de Matadi est une véritable porte ouverte vers l'extérieur pour l'entièreté du pays. Les navires de haute-mer y accostent, et permettent l'approvisionnement de Kinshasa par le train et la route. Un oléoduc assure par ailleurs le transport de produits pétroliers.

Transports et voies de communication[modifier | modifier le code]

La ligne ferroviaire et le port de Matadi sont actuellement la principale connexion de Kinshasa au monde extérieur. La rénovation de la Route Nationale Numéro 1 Matadi Kinshasa, au début des années 2000, a cependant quelque peu atténué cette situation.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Le voiture taxi et les motos taxi sont les moyens idéals de transport en commun dans la ville.

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Train à la gare Centrale de Matadi en 2015.

Matadi est desservi par les trains à travers le chemin de fer Matadi - Kinshasa, le tout premier d'Afrique centrale.

Transport maritime[modifier | modifier le code]

La voie navigable du fleuve Congo entre Matadi est l'océan atlantique est la connexion qu'offre la ville de Matadi au reste du monde grâce au Port de Matadi.

Transport aerien[modifier | modifier le code]

L'Aéroport de Tshimpi dessert la ville de Matadi avec des vols à Kinshasa, Moanda, Mbandaka, et d'autres destinations à travers le pays.

Sports[modifier | modifier le code]

Le derby TC Elima - AS Véti Club enflamme les amoureux du ballon rond matadien, derby entre les 2 clubs principaux de la ville le rouge et or de TC Elima d'une part et le vert et noir de l'AS Veti club d'autre part. Le stade Lumumba est le stade principal de la ville de Matadi.

Chantier du nouveau Stade Lumumba de Matadi

Culture[modifier | modifier le code]

Art[modifier | modifier le code]

Marché aux arts Gondola.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le Ciné Palace au quartier ville haute.

Musique[modifier | modifier le code]

La musique dans la ville de Matadi. Groupe Bana Comet.


Tourisme[modifier | modifier le code]

La ville de Matadi est une ville touristique, grâce au vestiges du passé laissé par les pionniers qui on battit la ville.

Bâtiments de grande taille[modifier | modifier le code]

L'Hôtel Métropole de Matadi a été construit entre 1925 et 1930. Il semble avoir officiellement ouvert ses portes en 1930. C'est un bâtiment de style néo-gothique et apparemment conçu par l'architecte Ernest Callebout

Hôtel Métropole de Matadi, photo prise par Renés Christiane Annette le 27 Janvier 1949 (Recto)
(Verso)


L'Immeuble Dragage est un bâtiment d'habitation sur l'avenue Mpolo, dans cet immeuble que nous trouvons la majorité des divisions provinciales.

L'Immeuble Ami-Congo

L'Immeuble Intelligent est le nouveau bâtiment du Gouvernaurat de province construit par le feu Gouverneur Jacques Mbadu Nsitu, dont la première Pierre de construction de cet immeuble a été posée le 4 juin 2015 et son inauguration par l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange s'est intervenue en date du 07 aout 2017, 2 années des travaux de construction de cet ouvrage et a coûté la somme 3.250.000 USD pour que Gouvernaurat de la province du Kongo Central puisse avoir un bâtiment au standard international.

Gouvernaurat de Province du Kongo Central

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Matadi est réputée par sa gastronomie riche aux plats africains, avec de plat comme Tsaka Madezo, le Mfumbwa, Bitoto.

Personnalités liées à Matadi[modifier | modifier le code]

Naissance à Matadi[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Matadi vu du quartier Kintuadi: à l'extrême droite : biwewe, Camp Banana, quartier baobab, epom, belvédère. à l'extrême gauche : Soyo, coca, Tomat, Camp redjaf. au fond : Stade Lumumba, quartier nord, paroisse Kabambare, hôtel Réel Nord, 6 à 6 arrière plan à gauche: Kinkanda, pont maréchal, port international de Matadi. arrière plan à droite : Nzanza, église Saint Joseph, quartier Dibongo. rive gauche du fleuve Congo au sommet : l'aérodrome de Tshimpi. avant plan: quartier Kintuadi, quartier minkondo et son marché, avenue Kinshasa (kasu), avenue popokabaka.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Opinion Info, Kongo-central : le kikongo en voie de disparition, le lingala gagne progressivement du terrain [Enquête], consulté le 27 août 2021
  2. Gabrielle Vassal, Français, Belges et Portugais en Afrique équatoriale. Pointe-Noire, Matadi, Lobito,
  3. Ordonnance n°25/539 du 23 octobre 1959
  4. Arrêté n°111/656/138 du 31 octobre 1959 portant création des 3 communes de la ville de Matadi: Matadi, Nzanza, et Mvuzi
  5. CAID (Centre d'Analyses des Indicateurs de Développement), Fiche de la ville de Matadi, 15 avril 2016
  6. Source: CAID
  7. ACP Congo,Signature d'un arrêté régularisant le fonctionnement de l'Université de Matadi, 14 décembre 2018

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]