Matadi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matadi (homonymie).

Ville de Matadi
Matadi
Matadi et le fleuve Congo (vue aérienne)
Administration
Pays Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Communes Matadi, Nzanza,
Mvuzi
Province Kongo central
Députés
de la ville
3
Maire M. Jean-Marc Nzayidio
Démographie
Population 306 053 hab. (2012)
Densité 2 782 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 49′ 03″ sud, 13° 28′ 15″ est
Altitude de 0 à 497 m
Superficie 11 000 ha = 110 km2
Divers
Langue nationale Kikongo
Langue officielle français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte administrative de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Matadi

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte topographique de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Matadi

Matadi est un port de la République démocratique du Congo et la capitale de la province du Kongo central. La ville, fondée en 1886 pour acheminer des marchandises de et vers l'intérieur par la rive gauche du fleuve, abrite quelque 245 862 habitants (2004). Matadi est située sur la rive gauche du fleuve Congo, environ à mi-chemin entre l'océan Atlantique et la capitale Kinshasa.

Géographie[modifier | modifier le code]

Matadi bénéficie d'une localisation particulière : la ville se trouve à l'extrême limite de la zone de navigabilité accessible depuis le port de Banana, sur l'embouchure du fleuve, située à 148 kilomètres vers l'ouest. Le confluent du Congo avec la rivière M’pozo se trouve également en amont de la ville. Le canyon de la rivière est la voie de passage du chemin de fer vers Kinshasa.

La ville, étirée à flanc de colline, tire son nom de l'environnement accidenté qui l'accueille, de la proximité des rapides. Matadi signifie en effet pierres en kikongo.

La frontière avec l'Angola se situe à quelques kilomètres vers le sud et vers l'aval du fleuve.

Un pont suspendu de 722 mètres de long construit en 1983, dénommé Pont Matadi (anciennement Pont Maréchal), relie la ville à la rive droite, permettant l'accès à la ville de Boma et au barrage hydroélectrique d'Inga. Il est le pont suspendu le plus long du continent africain et attire régulièrement des touristes. Toutefois, le chemin de fer n'a pas encore été installé sur le pont.

Histoire[modifier | modifier le code]

En amont de la ville peut être observé le rocher de Diogo Cão, où le célèbre explorateur portugais sculpta, en 1482, la marque du point limite de sa remontée du fleuve. Matadi doit son développement à son port dont la construction débute en 1886.

Administration[modifier | modifier le code]

Administrativement, le statut de Matadi évolue de Centre Extra-Coutumier en 1936, à Territoire en 1948, puis Ville par l'Ordonnance d'octobre 1959[1], toutefois, celle-ci a été abrogée le 26 janvier 1960, elle n’obtiendra finalement le statut de Ville que le 16 décembre 1967. Entité administrative dotée de la personnalité juridique, elle est dirigée par le Maire de la ville. Elle est depuis 1959[2] constituée de trois communes : Matadi, Mvuzi et Nzanza[3]

Langues[modifier | modifier le code]

Le langue parlée à Matadi est le kikongo,courament appelé kikongo ya l'état,Mélangeant le kikongo,le français et le lingala donnant un accent particulier à cette langue.

Le français reste cependant la langue officiel de la ville tout comme pour toute l'étendue du congo_Kinshasa

Santé[modifier | modifier le code]

La ville de Matadi compte 2 zones de Santé: Matadi et Nzanza, 2 hopitaux, 27 centres de santé, 121 médecins et 952 infirmiers[4].

Éducation[modifier | modifier le code]

Enseignement primaire et secondaire[modifier | modifier le code]

La ville compte 239 écoles primaires et 145 écoles secondaires, avec près de 2 000 enseignants en primaire et 2 200 enseignants en secondaire.

Université et enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

L’Institut Supérieur de Commerce de Matadi (ISC Matadi), est un établissement d’enseignement supérieur public. L'Université de Matadi (UNIMAT) est située au quartier Ville Basse, dans la commune de Matadi[5].

Économie[modifier | modifier le code]

Le port de Matadi est une véritable porte ouverte vers l'extérieur pour l'entièreté du pays. Les navires de haute-mer y accostent, et permettent l'approvisionnement de Kinshasa par le train et la route. Un oléoduc assure par ailleurs le transport de produits pétroliers.

Sports[modifier | modifier le code]

Le derby elima-vea enflamme les amoureux du ballon rond matadien,derby entre les 2 clubs pricipaux de la ville le rouge et or de Tc Elima d'une part et le vert et noir de Véti club d'autre part. Le stade Lumumba est le stade principal de la ville de Matadi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ordonnance n°25/539 du 23 octobre 1959
  2. Arrêté n°111/656/138 du 31 octobre 1959 portant création des 3 communes de la ville de Matadi: Matadi, Nzanza, et Mvuzi
  3. CAID (Centre d'Analyses des Indicateurs de Développement), Fiche de la ville de Matadi, 15 avril 2016
  4. Source: CAID
  5. ACP Congo, Signature d'un arrêté régularisant le fonctionnement de l'Université de Matadi, 14 décembre 2018

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]