Ituri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ituri (homonymie).
Ituri
Localisation de l'Ituri à l'intérieur de la République démocratique du Congo
Localisation de l'Ituri à l'intérieur de la République démocratique du Congo
Administration
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Chef-lieu Bunia
Gouverneur Jefferson Abdallah (commissaire spécial)[1]
Langue(s) Officielle : français
Nationale(s) : kiswahili/Lingala
Géographie
Coordonnées 1° 50′ N 29° 30′ E / 1.8333333333333, 29.51° 50′ Nord 29° 30′ Est / 1.8333333333333, 29.5
Superficie 65 658 km2
Sources
Communes et territoires - Villes - Provinces

L'Ituri est depuis 2015 une province de la République démocratique du Congo suite à l'éclatement de la Province orientale[2]. L'Ituri a comme chef-lieu Bunia, dans le territoire d'Irumu. L'Ituri a une superficie de 65 658 km2 et est situé sur le versant occidental du Lac Albert. Il possède des frontières avec l’Ouganda et le Soudan du Sud. Il comprend cinq territoires administratifs, qui sont : Aru (6 740 km²), Djugu (8 184 km²), Irumu (8 730 km²), Mahagi (5 221 km²) et Mambasa (36 783 km²).

L’Ituri est une région de haut plateau (800-2000 mètres) qui possède une grande forêt tropicale mais aussi des paysages de savane. Le district possède une faune rare (Okapi...). Pour ce qui est de la flore on y trouve des arbres Mangungu, avec les feuilles desquels les pygmées Mbuti construisent leur maison.

L’Ituri est en proie à un conflit interethnique depuis 1999 qui a fait plus de 50 000 morts et 500 000 déplacés. Parmi les organisations rebelles, on peut citer l’Union des patriotes congolais, les généraux rebelles Nkundabatware et Mutebesi du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) et les Forces armées du peuple congolais.

L'Ituri a été le cadre de l'opération militaire d'interposition de l'Union européenne, menée dans le cadre de la PESD, baptisée « Opération Artémis », de juin à septembre 2003.

Le commissaire du district est Monsieur Willy Bosomba Ileo

Économie[modifier | modifier le code]

Le district de l’Ituri est riche en or, avec notamment la mine de Kilo-Moto.

Forêt de l'Ituri[modifier | modifier le code]

La forêt équatoriale de l'Ituri (ou de l'Aruwimi) se trouve en Ituri, au nord-est de la République démocratique du Congo. La forêt de l'Ituri occupe une superficie d'environ 63 000 kilomètres carrés, et se situe entre 0 ° et 3 °N et 27 ° et 30 ° E. L'altitude la forêt est étalée de 700 m à 1 000 m. La température moyenne est de 31 ° C (88 ° F) et l'humidité moyenne de 85 % (Wilkie 1987)[3]. Environ 20 % de la forêt équatoriale est constituée de la Réserve de faune à okapis, inscrite sur la liste du patrimoine mondial UNESCO. La forêt héberge également les pygmées Mbuti, un des nombreux peuples de chasseurs-cueilleurs vivant dans la forêt du bassin du Congo, caractérisés par leur petite taille (en moyenne moins d'un mètre cinquante). Ils furent l'objet d'une étude de Colin Turnbull, The Forest People, en 1962.

La forêt de l'Ituri fut traversée pour la première fois par un européen en 1887, Henry Morton Stanley, au cours de l'expédition de secours à Emin Pasha.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. RDC: Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces
  2. Découpage territorial : procédures d'installation de nouvelles provinces
  3. Wilkie, David. S. 1987. Impact of Swidden Agriculture and Subsistence Hunting on Diversity and Abundance of Exploited Fauna in the Ituri Forest of Northeastern Zaire. Unpublished Ph.D. dissertation, Department of Forestry and Wildlife Management, University of Massachusetts.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Maindo Monga Ngonga, « La républiquette de l'Ituri en République Démocratique du Congo : Un Far West ougandais », in Politique africaine, 2003, vol. 89, p. 181-192

Liens externes[modifier | modifier le code]