L'Atalante (maison d'édition)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atalante (homonymie).

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1979
Fondée par Pierre Michaut
Fiche d’identité
Forme juridique Autre Société coopérative et participative
Statut Éditeur indépendant
Siège social Nantes (France)
Dirigée par Mireille Rivalland & Pierre Michaut
Spécialités Science-fiction, romans noirs, romans policiers
Collections La Dentelle du cygne, Insomniaques et ferroviaires, Bibliothèque de la chamaille, Comme un accordéon, Flambant neuf, Le Maedre
Langues de publication Français
Diffuseurs Sodis
Effectif 8
Site web www.l-atalante.com/

L'Atalante est une maison d'édition indépendante basée à Nantes, rue des Vieilles-Douves, à côté de la librairie du même nom ; elle est spécialisée dans la science-fiction, la fantasy et les romans noirs du futur.

Histoire[modifier | modifier le code]

La maison d'édition L'Atalante est née dans le sillage d'une librairie du même nom, ouverte rue de l'Échelle à Nantes dans un local de 15 m2 en 1979, par Pierre Michaut. Il nomme la librairie en référence au titre du film de Jean Vigo, sorti en 1934. En 1986, la librairie déménage rue des Vieilles-Douves, où elle se trouve encore en 2019[1]. En décembre 1981, Pierre Michaut édite le premier livre aux éditions L'Atalante. Il s'agit des Mémoires de Groucho Marx[2],[3].

L'Atalante est co-dirigée par Mireille Rivalland, depuis [4]. Elle publie une quarantaine de livres par an. À partir de la fin des années 1980, le catalogue de la maison d'édition s'accroît d'une quinzaine de nouveaux titres par an[5]. La moyenne de tirage des livres s'élève alors à 3 000 exemplaires[5]. Elle est l'éditrice de Pierre Bordage et Terry Pratchett. Le premier nom de collection chez L'Atalante, c'est « La bibliothèque de l'évasion ». En 1998, la collection La Bibliothèque de l'évasion devient la collection Insomniaque et ferroviaire pour les romans policiers et Dentelle de cygne pour la science-fiction et la fantasy. En 2008, elle lance une collection jeunesse Maedre[6].

En 2011, cette maison d'édition représente 1,8 % des exemplaires de science-fiction et fantasy vendus en France[7],[8]. L'année suivante, L'Atalante change de statut et passe de SARL en société coopérative et participative (Scop), dont les parts sont possédés par les salariés[9]. Jusqu'alors, Pierre Michaut était l'actionnaire principal de l'entreprise. « C'était un acte militant. Il a renoncé à une vente au plus offrant », selon Mireille Rivalland[10]. En 2014, Pierre Michaut a pris sa retraite[1].

Fin 2012, L'Atalante passe à l'édition numérique, en proposant notamment une nouvelle inédite de Pierre Bordage. Mais encore faut-il encore numériser les 550 titres que compte alors le catalogue. Sont d'abord concernées les collections La Dentelle du cygne et Le Maedre[11],[12].

En , suite à la rencontre avec l'éditeur britannique Titan Publishing à la Foire du livre à Londres, L'Atalante lui vend la série de bande dessinée La Brigade chimérique scénarisée par Serge Lehman et Fabrice Colin, illustrée par Gess, qui avait obtenu en 2011 le Grand prix de l'Imaginaire, catégorie bande dessinée / comics, lors du Festival Étonnants Voyageurs[13] et s'était vendue en France à plus de 60 000 exemplaires[14] ; elle paraît en anglais chez Titan en 2015-2016 sous le titre The Chimera Brigade.

En , l'Atalante commence à éditer au format poche, avec six premiers titres, dont Le Chant du cosmos, de Roland C. Wagner et Mission Basilic, premier roman de la série Honor Harrington, de David Weber[4]. Les livres de poche sont regroupés au sein d'une collection intitulée La Petite Dentelle[15],[16].

Publications[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreuses publications de L'Atalante :

Auteurs[modifier | modifier le code]

Quelques auteurs publiés :

Collections[modifier | modifier le code]

La collection principale de l'Atalante depuis 1999 est La Dentelle du cygne (fantastique, fantasy et science-fiction), qui a paru sous le nom de « Bibliothèque de l'évasion » de 1988 à 1999. Cette collection est dirigée conjointement par Alain Kattnig et Pierre Michaut.

D'autres collections autour de genres littéraires différents ont été créées[17] :

  • Insomniaques et ferroviaires, spécialisée dans les romans policiers, dirigée par Pierre Michaut.
  • La Bibliothèque de la chamaille, dirigée par Serge Valletti, publie depuis 1995 des pièces de théâtre d'auteurs contemporains, ainsi que des essais sur le théâtre.
  • Comme un accordéon (essais, chroniques, sciences humaines), dirigée par Hacène Belmessous ; le premier titre est paru en 2001.
  • Flambant neuf, qui publie des bandes dessinées, dirigée par Georges Mérel ; le premier titre est paru en 2007.
  • Le Maedre, créée en 2006, spécialisée dans la littérature jeunesse, dirigée par Stéphane Manfredo.

En mai 2017, L'Atalante lance une collection de poche[18],[19].

Collection « La Dentelle du cygne »[modifier | modifier le code]

« La Dentelle du cygne » est une collection spécialisée en science-fiction et fantasy[20],[21],[22],[23].

Les cent six premiers volumes ont été tout d'abord édités dans une collection nommée « Bibliothèque de l'évasion », collection créée en 1988 et qui s'est arrêtée au milieu de l'année 1999.

Collection « Le Maedre »[modifier | modifier le code]

« Le Maedre » est une collectionelle est créée en 2006 spécialisée dans la littérature jeunesse[24].

Collection « Insomniaque et ferroviaire »[modifier | modifier le code]

« Insomniaque et ferroviaire » est une collection spécialisée dans les romans policiers[25]. Pour la parution du roman Anomalie P. par Stéphane Pajot en 2014, quatre ans après le précédent ouvrage de la collection, l'éditeur fait apparaître « L'Atalante - Polar » en couverture.

Collection « Flambant neuf »[modifier | modifier le code]

« Flambant neuf » est une collection spécialisée dans la bande dessinée[26].

Collection « Comme un accordéon »[modifier | modifier le code]

« Comme un accordéon » est une collection dirigée par Hacène Belmessous et spécialisée dans les sciences humaines[27].

Collection « Bibliothèque de la chamaille »[modifier | modifier le code]

La « Bibliothèque de la chamaille » est une collection des éditions L'Atalante, spécialisée dans le théâtre[28]..

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nicolas Martin, « L’Atalante, 30 ans au compteur », France Culture,‎ (lire en ligne)
  2. « Nantes. Le patron devient l'un des salariés de l'Atalante, sa librairie devenur Scop », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  3. « Mémoires de Groucho Marx », sur Amazon (consulté le 28 janvier 2019)
  4. a et b Jean-Laurent Del Socorro, « Interview : Mireille Rivalland pour l'Atalante ! », publications d'ActuSF,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2019).
  5. a et b Philippe Bidalon, La Casinière Nicolas de Casinière, Jean-Marie Biette et al., « Librairie - Pierre Michaut », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2019).
  6. « Les éditeurs de fantasy | Lecture Jeunesse », sur www.lecturejeunesse.org, (consulté le 30 octobre 2018)
  7. Élodie Hommel 2017, p. 69.
  8. Mylène Moulin, « Littératures de l’imaginaire : d’un monde à l’autre », dans Livres Hebdo, no 894, 2012, p. 73–82.
  9. Mylène Moulin, « L'Atalante est devenue une coopérative », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne).
  10. Yves Scherr, « Citoyenneté. À la librairie l'Atalante, les salariés jouent collectif », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  11. Clément Solym, « L'Atalante, spécialiste SF et Fantasy, se met au numérique », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)
  12. Clément Solym, « La nouvelle offre numérique de L'Atalante », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)
  13. « Lauréats du Grand Prix de l'Imaginaire 2011 », sur NooSFere,
  14. Clément Solym, « L'Atalante vend sa Brigade chimérique à l'éditeur Titan Publishing », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)
  15. Patrice Lumeau, « Rencontre avec Mireille Rivalland. Chronique de la planète Atalante, dentelle de l’édition spécialisée », Mobilis Pays de la Loire,‎ (lire en ligne).
  16. « La Petite Dentelle », sur NooSFere (consulté le 13 février 2019).
  17. Damien Porte-Plume, « Atalante (L') » dans Guide des éditeurs de fiction. Guide pratique pour les auteurs cherchant un éditeur, Cercle des écritures, 2015 Lire en ligne.
  18. « Nantes Littérature. Une petite révolution chez les éditions L’Atalante », Presse-Océan,‎ (lire en ligne)
  19. Clément Solym, « Aux Ides de mai, L'Atalante lance sa collection de livres de poche », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)
  20. Liste des ouvrages de la collection sur le site des éditions L'Atalante
  21. « La Dentelle du cygne », sur NooSFere (consulté le 12 février 2019).
  22. La Dentelle du cygne sur bdfi
  23. « L'Atalante, collection : La Dentelle du cygne », sur Babelio (consulté le 12 février 2019).
  24. Liste des ouvrages de la collection sur le site des éditions L'Atalante,Le Maedre sur nooSFere
  25. Liste des ouvrages de la collection sur le site des éditions L'Atalante
  26. Liste des ouvrages de la collection sur le site des éditions L'Atalante
  27. Liste des ouvrages de la collection sur le site des éditions L'Atalante
  28. Liste des ouvrages de la collection sur le site des éditions L'Atalante

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Émilie Grangeray, « Derrière L’Atalante », dans Livres Hebdo, no 414, 2001.
  • Séverine Stiévenart et Christophe Van de Ponseele, « Atalante, l'Antic Fantasy selon Crisse », dans Khimaira, no 5, janvier 2006, p. 47-49.
  • Hervé Le Roux, « Paroles de Libraire : Librairie L'Atalante, le bateau livres », dans Bifrost, no 72, octobre 2013, p. 123-126.
  • Mireille Rivalland, « L’Atalante. Éditer entre Mars et Jupiter », entretien avec Pierre Halff, dans Bibliothèque(s), no 69, juillet 2013, p. 54-55 Lire en ligne.
  • Élodie Hommel, Lectures de science-fiction et fantasy : enquête sociologique sur les réceptions et appropriations des littératures de l’imaginaire, thèse, Université de Lyon, 2017 Lire en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]