Ugo Bellagamba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bellagamba.
Ugo Bellagamba
Utos145-Ugo Bellagamba.jpg
Ugo Bellagamba en 2011.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (46 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Michael ReyssVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Société internationale d'histoire de la profession d'avocat (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs de thèse
Michel Ganzin (d), Jean-Louis Mestre (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions
:Ugo Bellagamba aux Utopiales 2015

Ugo Bellagamba, né le à Nice, est un écrivain de science-fiction et historien français du droit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute dans l'anthologie périodique Étoiles vives puis coécrit deux romans avec Thomas Day, tout en continuant de publier des nouvelles, généralement assez longues, dont certaines sont réunies en recueil en 2003, aux éditions Le Bélial', sous le titre La cité du soleil et autres récits héliotropes.

Il a également publié un essai sur Robert A. Heinlein, en collaboration avec Éric Picholle.

Il a reçu en 2005 le prix Rosny aîné de la nouvelle pour Chimères (publiée dans Bifrost no 36), le grand prix de l'Imaginaire 2009 pour Solutions non satisfaisantes. En 2010 son roman Tancrède, une uchronie, a reçu le prix Rosny aîné et le prix européen Utopiales des pays de la Loire (ex-aequo avec Cygnis de Vincent Gessler).

Il a également été le délégué artistique du festival international de science-fiction Utopiales de 2012 à 2015.

Aujourd'hui, son travail d'auteur se concentre plus sur la forme courte, nouvelles de science-fiction ou contes fantastiques.

Il a écrit sous le nom de plume « Michael Reyss »[1].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Docteur en droit (2001)[2] et habilité à diriger des recherches en histoire du droit (2015)[3], il enseigne cette discipline à l'université de Nice[Depuis quand ?]. Ses champs de recherche principaux sont l'histoire de la justice, l'histoire de l'utopie, et l'anthropologie juridique.

Il appartient également à la Société internationale d'histoire de la profession d'avocat[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • La Cité du soleil et autres récits héliotropes, Gallimard, coll. « Folio SF », 2005
  • Le petit répertoire des légendes rationnelles, éditions ActuSF numérique, 2017.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :