Christopher Priest (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christopher Priest.
Christopher Priest
Description de cette image, également commentée ci-après

Christopher Priest en 2014

Nom de naissance Christopher McKenzie Priest
Naissance (72 ans)
Cheadle, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Œuvres principales

Christopher Priest, né le à Cheadle, est un écrivain britannique. Il est notamment l'auteur du Monde inverti, de la Fontaine pétrifiante et du Prestige (adapté en 2006 au cinéma). Priest est également vice-président de la H. G. Wells Society (en).

Christopher Priest vit à Hastings, il a été marié à l'écrivaine Lisa Tuttle jusqu'en 1987 puis à Leigh Kennedy (en) jusqu'en 2011. Il partage aujourd'hui la vie de Nina Allan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études le conduisant vers le métier d'expert-comptable, Christopher Priest se tourne définitivement vers l'écriture en 1963.

Sa première nouvelle intitulée The Run est publiée dans la revue Impulse en 1966. Quatre années passeront avant la sortie de son premier roman qui ne fut pas traduit en France.

Il conquiert définitivement le public en 1974, grâce à la publication de son troisième roman : Le Monde inverti qui remporte, cette année-là, le prix British Science Fiction du meilleur roman. Ses autres œuvres majeures sont La Fontaine pétrifiante, Le Glamour, Le Prestige, et La Séparation (grand prix de l'Imaginaire 2006).

Priest a écrit un certain nombre de livres sous pseudonyme, il s'agit essentiellement de novélisations de films réalisées à des fins alimentaires. Il a ainsi signé en 1999 l'adaptation romanesque du film eXistenZ de David Cronenberg.

En 2006, son roman Le Prestige est adapté au cinéma par Christopher Nolan. Le Glamour est actuellement en cours d'adaptation par le réalisateur britannique Gérald McMorrow.

On associe fréquemment l’œuvre de Priest à la nouvelle vague, un courant littéraire britannique qui a importé dans le champ de la science-fiction la recherche stylistique et les techniques expérimentales de la littérature générale la plus exigeante et dont le représentant le plus célèbre est J. G. Ballard (on crédite parfois Priest de l'invention du terme « New wave », forgé par analogie avec la Nouvelle Vague cinématographique).

Christopher Priest est considéré comme l’un des auteurs de science-fiction les plus originaux. Il entretient cependant des relations ambiguës avec le genre dont il critique fréquemment les médiocres ambitions littéraires. En 2012, Priest a par exemple suscité une polémique en prenant pour cible la sélection du prestigieux prix Arthur C. Clarke.

Son œuvre gravite autour de quelques thèmes centraux : le caractère trompeur de la mémoire et de la subjectivité ; l’ambiguïté de la littérature, des textes et des témoignages ; la relativité des points de vue sur le monde ; les doubles, les illusions et les différentes formes d'altération de la réalité. À ce titre, on le considère parfois comme le successeur de Philip K. Dick[réf. nécessaire]. Ses romans sont souvent construits sous une forme non-linéaire, juxtaposant les récits de plusieurs narrateurs dont les points de vue sont contradictoires.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Œuvre de Christopher Priest.

Romans[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • (en) An Infinite Summer, 1979
    Trois des cinq nouvelles de l'édition originale sont reprises dans le recueil L'Archipel du rêve paru en 1981 aux éditions Jean-Claude Lattès, collection Titres/SF et complétées par deux autres nouvelles qui sont reprises dans le recueil L'Été de l'infini
  • L'Archipel du rêve, Denoël, coll. Lunes d'encre, 2004 ((en) The Dream Archipelago, 1999)
    Réédité aux éditions Gallimard, coll. Folio SF no 392, en 2011, avec l'ajout d'une nouvelle, le recueil étant ainsi conforme à la l'édition définitive de The Dream Archipelago de 2009
  • L'Été de l'infini, Le Bélial', 2015
    Réunit douze nouvelles dont quatre inédites. À paraître le

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]