Utilisateur:Bernard Botturi

Cet utilisateur appartient à la génération des Griffons.
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wikipédia
Bénévole sur Wikipédia
Anti Suppression
Sans responsabilité, on se sent le corps léger (proverbe chinois)
Péon convaincu
Griffon (2014)
Griffon (2014)
J'utilise un compte global
J'utilise un compte global
Wikidatiste
Wikidatiste
Sourçons ! Soyons neutres !
Je suis un Ayatollah du sourçage
Wikipédia

Retraité (71 ans) de l'enseignement supérieur et de la fonction de direction dans le secteur médico-social, mais pas inactif. À côté de mes diplômes professionnels (DESS de psychologue clinicien, DEA de psychologie et de sciences de l'éducation, mastère de gestion des établissement et services sociaux et médico-sociaux, licence de biologie humaine), après avoir fait une licence d’épistémologie des sciences je me suis tourné vers la philosophie et l'histoire et c'est ainsi que je suis titulaire, entre autres, de deux mastères 2 de recherche (philosophie et histoire), helléniste, latiniste, hébraïsant, sinologue (antiquité chinoise), etc. Après avoir réalisé une première traduction du Dao De Jing publiée aux éditions du Cerf, je suis en train de réaliser une édition critique de cette œuvre à partir des divers manuscrits mis au jour ces dernières décennies (plus de deux cents pages déjà rédigées) .

Mes domaines de contributions sur la Wikipédia[modifier | modifier le code]

Culture américaine et afro-américaine[modifier | modifier le code]

Maîtrisant bien l'anglais, quasiment bilingue, je contribue principalement sur les sujets touchant l'histoire des États-Unis, la culture américaine, très mal connue à cause de préjugés malheureux et plus spécialement la culture afro-américaine et l'histoire des Afro-Américains, domaines trop souvent réduits au cinéma et à la musique, faisant l'impasse sur des auteurs, poètes, peintres, sculpteurs, philosophes, essayistes de premier plan ainsi que des contributions médicales et scientifiques comme l'opération de la cataracte par laser de Patricia Bath, la première opération à cœur ouvert par Daniel Hale Williams, la première lampe à incandescence par Lewis H. Latimer, le Bus des pc, etc...Je précise que mes créations d'articles en ces domaines ne sont JAMAIS des traductions d'article de la Wikipedia anglophone, ayant du temps, je préfère rédiger des articles à partir de mes propres recherches, et c'est ainsi que la WP francophone peut présenter des articles comme ceux de Richard Allen, James Forten, Phillis Wheatley, Ku Klux Klan, Mouvement américain des droits civiques et bien d'autres qui peuvent largement soutenir la comparaison avec leurs équivalents sur la WP anglophone, et les autres encyclopédies comme la Britannica ou l'Universalis voire être plus exhaustifs.

Articles consacrés à des femmes[modifier | modifier le code]

Féministe convaincu depuis maintenant 50 ans je suis attentif à créer ou enrichir des articles concernant des femmes. La parité n'existera jamais car pendant trop longtemps les femmes ont été injustement écartées de la vie sociale, culturelle, scientifiques économiques, mais au moins faisons de sorte que toutes les femmes qui ont un intérêt encyclopédique puissent avoir leurs pages avec des contenus digne d'elles. Il y a de quoi faire il suffit de consulter la monumentale encyclopédies en 17 volumes consacrées aux femmes Cf. : 8.8.14 La Women in world history : a biographical encyclopedia en 17 volumes (1999) et autres encyclopédies dédiées aux femmes Cf. : 8.8Pour les femmes .

Création, rédaction et enrichissement d'articles consacrés à des femmes hors États-Unis[modifier | modifier le code]

Sandra Alland, Caroline Bergvall, Hazel Carby, Anna Friel, Germaine Greer, Sally Hawkins, Ariel Kaplan, Mary Kingsley, Bahnu Kapil, Mina Loy, Beatrix Potter, Meredith Quartermain, Diana Vichneva, Bénédicte Vilgrain, Rachel Zolf,

Création et rédaction d'articles consacrés à des femmes américaines[modifier | modifier le code]

Jessie Daniel Ames, Sandra Alland, Duane Ackerson, Elizabeth Alexander (poète), Daisy Bates (militante politique),Louise Bogan, Ellen Bass, Dodie Bellamy, Mary Jo Bang, Marilyn Chin, Wanda Coleman, Amy Catanzano, Jayne Cortez, Marvel Cooke, Toi Derricotte, Johanna Drucker, Emma Smith DeVoe, Harriet Tubman Day, Rosa Parks Day, Linda Gregerson, Nikki Giovanni, Susan Howe, Fanny Howe, Marie Howe, Brenda Hillman, Jane Hirshfield, Anna Arnold Hedgeman, Aileen Hernandez, Lugenia Burns Hope, International Ladies' Garment Workers' Union, Adrienne Kennedy, Myung Mi Kim, Bhanu Kapil, Eileen Myles, Tracie Morris, Myrtilla Miner, Michelle Noteboom Alice Notley, Marilyn Nelson, Jena Osman, Marjorie Perloff, Meredith Quartermain, Cokie Roberts, Susie Revels Cayton, Jennifer Scappettone, Evie Shockley, Juliana Spahr, Annah May Soule, Valerie Thomas (scientifique), Susie Taylor, Reetika Vazirani, Maggie Lena Walker, Mary Emma Woolley, Mia Yun,

Enrichissements majeurs d'articles consacrés à des femmes américaines[modifier | modifier le code]

Edith Abbott, Debbie Allen, Maya Angelou, Jhené Aiko, Stacey Abrams, India.Arie, Anjana Appachana, Gertrude Atherton, Anne Baxter, Bella Abzug,  Gwendolyn B. Bennett, Marita Bonner, Louise Boyd, Lisa Bonet, Lucille Ball, Mary J. Blige, Ruth Brown, Lucy Burns, Ruth Benedict, Patricia Bath, Clora Bryant, Dorothy Lavinia Brown, Fontella Bass, Anne Lynch Botta, Jessie Bernard, Jacqueline Cochran, Alice Coltrane, Katie Couric, Rebecca Lee Crumpler, Merry Clayton, Bebe Moore Campbell, Natalie Cole, Theresa Hak Kyung Cha, Mary Higgins Clark, Claudette Colvin, Kathleen Cleaver, Judy Chicago, Fanny Jackson Coppin, Dorothy Dandridge, Caroline Healey Dal, Stacey Dash, Loretta Devine, Ja'net DuBois, Tsering Wangmo Dhompa, Rita Dove, Jennifer K. Dick, Katherine Dunham, Donna Edwards, Crystal Eastman, Marian Wright Edelman, Gertrude Elion, Alice Catherine Evans, Gertrude Ederle, Mary Hallock Foote, Betty Friedan, Geraldine Ferraro, Charlotte Perkins Gilman, Gloria Gaynor, Dorothy Gish, Susan Griffin, Matilda Joslyn Gage, Nancy Grace, Lena Horne, Anita Hill, Katharine Hepburn, Dolores Huerta, Zora Neale Hurston, Helen Humes, Catherine Ryan Hyde, Marilyn Hacker, Lyn Hejinian, Joy Harjo, Frances Harper, Molly Ivins, Tania James, Barbara Jordan, Patricia Spears Jones, Michelle Kwan, Regina King, Coretta Scott King, Lida Shaw King, Barbara Kopple, Abby Kelley, Cheslie Kryst, Myrna Loy, Mina Loy, Peggy Lee, Darlene Love, Nellie Lutcher, Nella Larsen, Edmonia Lewis, Henrietta Lacks, Marilyn Monroe, Julianna Margulies, Laura Mullen, Harriet Monroe, Toni Morrison, Amina Claudine Myers, Irene Morgan, Carol Moseley-Braun, Kára McCullough, Nichelle Nichols, Asra Nomani, Eleanor Holmes Norton, Tillie Olsen, Alicia Ostriker, Mary White Ovington, Aihwa Ong, Rosa Parks Nicole Ari Parker, Sharon Pratt Kelly, Ann Petry, Alice Paul, Emmeline Pankhurst, Josephine Pollard,  Jazz Raycole,  Adrienne Rich, Faith Ringgold, Phylicia Rashād, Addison Rae, Joan Rivers, Gloria Steinem, Sheryl Sandberg, Diana Sands, Angela Sarafyan, Danielle Steel, Betye Saar, Augusta Savage, Esperanza Spalding, Anna Howard Shaw, Phyllis Schlafly, Theda Skocpol, Tammi Terrell, Tracy K. Smith, Mary Church Terrell, Natasha Trethewey, Lucy Hobbs Taylor, Ayelet Waldman, Edith Wharton, Ida B. Wells, Jessica White, Erica N. Walker Phillis Wheatley, Valerie Wilson Wesley, Oprah Winfrey, Zendaya, (en cours / brouillons non encore publiés) : Dorothy Parker, Frances Perkins, Charlotte Perkins Gilman, Peggy Lee, Mina Loy.

Inscription sur Wikipédia[modifier | modifier le code]

Je me suis inscrit le , mais rebuté par le langage source qui crève les yeux, je me suis abstenu de toute contribution, j'ai fait une timide modification en 2014, et enfin est venu ce bonheur qui est l'éditeur visuel et je me suis mis véritablement à contribuer à partir de 2017. Après des débuts chaotiques, pour ne pas dire catastrophiques j'ai appris peu à peu à maîtriser l'art de la contribution sur WP et chaque jour je découvre de nouvelles finesses.

Sur Wikipédia, je n'ai aucune prétention, je suis un simple péon selon le jargon de Wikipedia, fier de l'être et ne brigue aucun poste de bureaucrate ou d'administrateur et ne possède aucun outil du genre WP Cleaner, merci de s'en souvenir. Cela dit, je félicite et remercie les administrateurs et arbitres qui donnent gracieusement de leurs temps pour protéger, garantir le bon fonctionnement de WP et régler des conflits qui trop souvent relèvent de disputes de cour d'école primaire, je le dis franchement je n'aurais pas la patience.

Étant maintenant relativement rompu à la rédaction d'articles conformes aux principes, règles et recommandations de WP, c'est avec plaisir que je me suis inscrit sur la liste des parrains volontaires. Mais je découvre tous les jours des astuces.

PS : Avissse à la population : je rappelle que comme tous les autres contributeurs je suis bénévole, que je donne de mon temps libre et donc que je ne suis pas là pour me faire engueuler, comme le chantait Boris Vian. Je ne demande aucun remerciement, mais simplement un minimum de politesse ! Ma tension et la paix de mon esprit d'ancien, pas encore cacochyme, vous en sauront grâce.

PS 2 : j'apprends non sans trop de surprises que des webmasters, des agents de service de communication sont rétribués par leur entreprises, cabinet et autres entités pour créer des pages sur WP et les maintenir et cela sans même s'en cacher, cela confirme mes doutes sur la pertinence à utiliser des pseudos du WP. Bizarre, comme c'est étrange ! Pourquoi aurais je dit bizarre ?... bizarre ! Ouarf !

Si vous désirez en savoir plus, n'hésitez pas à me joindre par la fonction "envoyer un courriel à cet utilisateur", je me ferais un plaisir de vous répondre.

Réflexions sur Wikipédia[modifier | modifier le code]

Ce que j'aime sur Wikipédia[modifier | modifier le code]

  • aider, accompagner les débutants, aider à référencer et formater leurs articles, plutôt que de supprimer ou de les mordre sans sommation comme parfois cela se produit.
  • l'autorégulation, l'autodiscipline — avec l'aide précieuse de quelques administrateurs et contributeurs vétérans vigilants — qui fait que Wikipédia est, malgré les critiques de certains, une encyclopédie relativement fiable et souvent supérieure aux autres encyclopédies pour les articles en avancement A et labellisés BA ou AdQ.
  • Rendons grâce au travail précieux, hélas peu valorisé, peu reconnu car ingrat, des fourmis qui travaillent inlassablement pour nettoyer les articles, entretenir les wikidata, dresser les bots, etc. À chacune et chacun chapeau bas et soyez remerciés de tout cœur.
  • la traque des vandales, l'outil LiveRC est d'une efficacité redoutable.
  • le Wikipédia en français qui me semble de meilleure qualité que les Wikipédias anglophone ou hispaniques..
  • L'éditeur visuel est un bonheur pour les yeux (lors de la création de mon compte en 2010 j'avais renoncé à contribuer car l'éditeur visuel était encore à ses débuts).
  • Wikipédia est un support informatique extraordinairement efficace et sûr : il n'y a quasiment jamais de bug !
  • Le travail de coopération où le partage des compétences permet des rédactions de pages remarquables et permettent de découvrir de nouveaux modèles, commandes, etc.

Mes critiques constructives au sujet de Wikipédia (propos qui n'engagent que moi et qui ne sont que des questionnements)[modifier | modifier le code]

  • Certains semblent oublier que nous sommes là en tant que bénévoles, que nous donnons ce qui nous est le plus précieux, notre temps, et que ça ne semble même pas effleurer certains. Se faire harceler, morigéner par des personnes qui se prennent pour des contremaîtres, des adjudants est étonnant ! Nous ne sommes ni leurs subordonnés, ni leurs salariés, ni leurs obligés, ils sont comme nous, des contributeurs dans une encyclopédie coopérative et collaborative. Personnellement j'apprécie au plus haut point les personnes qui travaillent dans un esprit coopératif et collaboratif et je remercie ces wikipédiens qui à mon avis sont l'honneur de Wikipedia.
    • Je ne comprends pas l'utilisation de pseudos,
      • le premier argument serait de dire le pseudo mettrait à l'abri de la justice, ou protégerait sa vie privée ??? À se tordre de rire ! Les services de gendarmerie et de police ont tous les outils possibles et imaginables pour remonter à l'identité réelle d'un contributeur sous pseudo. Il existe même des tutos sur le web pour vous expliquer comment remonter à l'identité réelle d'une personne utilisant un pseudo à partir simplement de son adresse IP. Régulièrement le site Wikibuster donne les noms et professions de contributeurs de Wikipédia qui pensent protéger leur anonymat ! Bonjour la protection de l’anonymat. Croire que l'utilisation de pseudo puisse protéger est un leurre, l'utilisation de pseudo ne protège rien du tout. Un ami m'a montré comment à partir d'une adresse IP on remonte à une identité réelle pour peu qu'on ait les outils informatiques ad hoc ... Stupéfiant... C'est bien pourquoi j'agis à visage découvert, on sait qui je suis et d'où je parle. Ensuite c'est une question de responsabilité : assumer ce que nous écrivons... En quoi rédiger des articles encyclopédiques qui par définition respectent des critères de neutralité et d'équilibre des points de vue pourraient-ils nuire ? J'ai pu remarquer que parfois l'utilisation de pseudos ne facilite pas les échanges cordiaux, permettant le sarcasme et la mauvaise foi, favorisant parfois (je souligne le parfois) un climat délétère, souvent peu cordial, contraire aux recommandations édictées par la communauté et garanties par les administrateurs, pour certains la règles de courtoisie, la wikilove, le conseil de ne pas mordre les nouveaux sont des vœux pieux qu'ils enfreignent systématiquement bien à l'abri derrière leurs pseudos !
      • Un autre argument serait que l'utilisation d'un pseudo permettrait de mettre à égalité tout le monde sans avoir égard à leur âge, leur formation, leurs diplômes, leurs engagements sociaux, politiques, syndicaux, associatifs, religieux, etc. Or justement savoir qui parle, d'où il parle ne permet-il pas d'éviter des conflits d'intérêts ? Pour ma part, énoncer mon nom m'oblige à ne pas intervenir sur des sujets où je serais juge et partie comme le judaïsme, le sionisme, le conflit israélo-palestinien, l'autisme et les TSA, la psychanalyse, le secteur médico-social. Si j'intervenais sur le le judaïsme ou le sionisme on découvrirait que j'ai participé à la Hasbara et on me le reprocherait à juste titre ! Si j'intervenais sur l'autisme et les TSA, on verrait très vite que j'ai rédigé de nombreux articles mettant en cause la pertinence des théories psychanalytique et encore une fois on me le reprocherait à juste titre Si j'avais un pseudo je pourrais intervenir sur n'importe quel article et à partir du moment où mes assertions serait sourcées tout irait bien. C'est parce qu'il y a l'utilisation de pseudos que certains articles comme par exemple celui du Ku Klux Klan, avant que je ne le révise, avait été soigneusement rédigés par des racistes sympathisants du Klan, alors que si les identités avaient été dévoilées on aurait vite compris qu'il s'agissaient d'une entreprise de propagande réalisée par des stipendiés d'une officine d'extrême droite utilisant des sources de propagande du Klan.
  • La course à la productivité comme exploit personnel de la part de certains contributeurs, véritable stakhanovisme, cela génère un flot continu de création d'articles qui ne sont pas suivis..... Pourquoi créer à tire larigot articles sur articles quand trop d'articles d'intérêt encyclopédiques majeurs restent en souffrance ou méritent des mises à jour ?
  • Il existe des contributeurs aux idées bien arrêtées, avec qui il est impossible de discuter, qui pensent être les seuls détenteurs de la vérité, gardiens de la qualité des articles et les "propriétaires" exclusifs d'un article, des contributeurs qui se prétendent exemplaires et qui au nom de cela ont des comportements de juges d'instruction à charge qui balancent remarques sur remarques plus ou moins désobligeantes, acerbes sans donner de conseils ! Esprit de collaboration, de coopération ZERO... Si vous tombez sur eux, faites comme moi, passez votre chemin avec sérénité et sans insister, et allez voir ailleurs...... Ils provoquent des débats inutiles pouvant provoquer des dérapages tout aussi inutiles, ils ne méritent aucune attention...
  • Des traductions souvent hasardeuses de la WP anglophone, utilisant des logiciels de traduction automatique sans connaissance de la langue anglaise et des contextes socio-culturels, cela fait des perles qui ne seraient qu'amusantes si elles ne mettaient pas la réputation de WP en cause.
  • Une idolâtrie des articles de la WP anglophone qui seraient la vérité vraie ... or bien des sources sont obsolètes, ou pas accessibles par les serveurs européens, souvent les RI sont des abstracts, les confusions entre sources secondaires et liens externes sont monnaie courante. Par ailleurs, les articles du WP anglais ne sont pas, loin de là, exempts d'erreurs ou d'approximation, car tributaires de sources secondaires, or pour bien des articles les sources sont de qualité douteuse. Certains articles de la WP anglophone sont carrément des mémoires universitaires, rédigés par des étudiants, cela se voit à la bibliographie utilisée, et là tout dépend du degré d'engagement des étudiants, du niveau d'études, etc,... Cela dit, ce sont souvent des points de départ précieux mais il faut savoir prendre des distances et surtout ne jamais prendre pour du bon pain les contenus et sources de ces articles, il est nécessaire de procéder à des contrôles et vérifications. Ayant fait l'expérience de la traduction par l'outil de Wikipédia "traductions", au bout de deux traductions, comme d'autres contributeurs, je me suis rendu compte que je mettais moins de temps à créer de toute pièce l'article à partir de sources plutôt que de procéder à une traduction de l'article du WPen ; en effet la correction des erreurs de traduction faites par un logiciel de traduction automatique, puis celle des données fausses, approximatives ou obsolètes, des liens morts est particulièrement chronophage.
  • Une absence de comité de rédaction fixant une ligne éditoriale. Les règles et recommandations de WP sont nécessaires mais non suffisantes pour réguler le caractère encyclopédique de WP. N'assistons nous pas à flux continu d'articles dont le caractère encyclopédique est plus que douteux du genre listes des hameaux de Tchéquie, de Pologne, etc., ? Listes qui relèvent davantage d'un atlas géographique que d'une encyclopédie ! listes de noms d'équipes sportives de 13° zone, de noms de stades locaux , etc., WP serait-il un annuaire sportif ? Articles concernant des lignes de chemin de fer obscures, des stations ferroviaires, des stations de bus, de métro !?! Biographies de personnages historiques qui relèvent de la vaine érudition. Que penser d'un article aussi farfelu qu'anecdotique que Masturbate-a-thon, certes il répond aux critères formels d'admissibilité mais sa contribution au savoir comme sa valeur encyclopédique sont disons discutables ? Sans compter les différents articles qui sont au bout d'un mois en PàS chronophages. Une ligne éditoriale claire n'empêcherait-elle pas une inflation d'articles au caractère encyclopédique discutable ? Ne faudrait-il pas commencer à purger WP des articles dénués de tout intérêt encyclopédique non sourcés qui stagnent depuis des années ? Certes nous n'aurions pas plus de 2 millions d'articles, mais la quantité fait-elle la qualité encyclopédique ? ne faudrait-il pas mieux s'en tenir à 500 000 articles dont l'admissibilité et caractère encyclopédique seraient établis ? Je n'ai pas d'avis tranché car je suis conscient que cela poserait des problèmes techniques et éthiques, mais sont-ils insurmontables ? Je ne sais pas je ne fais que m'interroger...et ça n'engage que moi, merci de s'en souvenir.

Insertion modèle traduit de[modifier | modifier le code]

Dès que vous créez un article qui a un équivalent sur la WPen, même si vous avez rédigé l'article et non pas traduit, vous devez indiquer traduit de... car de fait il y a des sources communes et donc des assertions communes, personnellement pour ne pas l'avoir fait lorsque j'ai rédigé les articles tels que Bill Berkson , Philip Levine, William Bliss Carman, Brenda Hillman, Elizabeth Alexander (poète),etc., il m' a été reproché de ne pas avoir mis le modèle traduit de, j'ai argué que j'étais l'auteur des articles que j'avais trouvé les sources par moi-même...Mais rien n'y a fait ! Certains jouent sur la mention "totale ou partielle" , il suffit qu'une donnée soit semblable et alors pour eux il faut insérer soit dans la PDD le modèle traduit de, soit dans la section notes et références le modèle traduction référence.... Et le pire j'ai même été accusé de vouloir m'approprier des articles pour ne pas avoir insérer cette mention... Résultat des courses 1 mois de blocage ! comme cela est vérifiable en consultant mon journal ! Depuis je ne réfléchis plus, systématiquement j'ajoute le modèle traduit de et pourtant si on consulte les articles cités ou mieux l'article Richard Allen il n'y a pas de comparaison possible avec les articles de la WPen, et si on consulte l'ensemble des articles que j'ai créés et rédigés et bout en bout par ma page Xtools, on constate que pas un seul article n'est une traduction et pourtant à chaque fois dans la PDD j'ajoute le modèle traduit de et cela me permet de contribuer sereinement. À bon entendeur, pour ceux ou celles qui doutent posez la question sur le bistro.

Articles encyclopédiques ???? (propos qui n'engagent que moi)[modifier | modifier le code]

Je découvre des articles curieux comme par exemple la page consacrée à Annie Pétain, Arnoul de Gramines ou au chien Baltique.

Prenons la page d'Annie Pétain, cette dernière n'est mentionnée dans aucun dictionnaire, aucun article ne lui est consacré nommément, aucun ouvrage non plus, les sources indiquées n'en sont pas, elles citent Annie Pétain que de façon incidente ! De fait à part être la femme de.... elle n'est RIEN ! Qu'elle fasse l'objet de quelques lignes dans une section vie privée de Philippe Pétain, bien évidemment, mais c'est tout ! Question cette page fait-elle honneur à Wikipédia ? (ma remarque n'a rien d'idéologique je contribue avec le même soin sur des pages consacrées à des personnalité totalement aussi éloignées idéologiquement que Bill O'Reilly et Cokie Roberts).

Là où je suis ébahi c'est pour la page du chien Baltique du Président Mitterrand, que ce brave chien soit cité dans une section vie privée de François Mitterrand pourquoi pas, .... mais lui dédier une page !?! Là encore ce genre d'article ne correspond à aucun critère d'admissibilité !?!

Je répète ce qu'est la définition d'un article encyclopédique, il a pour but de faire la synthèse de l'état du savoir à un moment T au sujet d'un événement, d'une personne, d'un lieu géographique, d'un élément, etc...Or pour Annie Pétain, et encore plus pour le chien Baltique il n'y a aucun savoir dont on aurait faire l'état car ils ne sont l'objet d'aucun savoir, donc ils n'ont pas à figurer dans une encyclopédie.

La page concernant Arnoul de Gramines est étonnante, un cas d'école ! pour mémoire une page doit satisfaire à des critères d'admissibilité notamment ici ! la personne Arnoul de Gramines doit faire l'objet d'un article au sein d'une encyclopédie de référence (Encyclopædia Universalis, Encyclopædia Britannica, etc.) ou avoir été le sujet principal d'un ouvrage publié à compte d'éditeur (ici, manuels d'histoire de références, traité d'histoire, essai historique) soit centré sur la personne, soit comportant un chapitre centré sur la personne ou au moins deux articles ou émissions espacés d'au moins deux ans dans des médias d'envergure nationale ou internationale (journaux, magazines spécialisés ou non, revues scientifiques) centrés sur la personne.

OR :

  • la première source est un livre britannique de 1881 tiré à 250 exemplaires, tirage confidentiel livre imprimé pour une diffusion privée (Printed for Private Circulation) CF : https://archive.org/details/bailleulsflande00baylgoog/page/n7/mode/2up.
  • et l'autre source est issue d'un bulletin local diffusé à l'usage de ses sociétaires, qui lui-même précise que le chapitre consacré aux armoiries de Bailleul est une traduction de la première source !.
  • Donc il n'y a pas deux sources mais une source !.
  • Revenons à la première source qui est la seule et unique The Bailleuls of Flanders, and the Bayleys of Willow Hall, l'auteur dans l'introduction spécifie qu'il s'agit d'une famille de faible importance (family of no great importance) et qu'il s'agit d'un livre à la seule destination des archivistes, bonjour la notoriété.
  • Conclusion pas de sources secondaires de qualité centrées sur Arnoul de Gramines, la seul source trouvée est une simple notice généalogique (fils de, époux de, père de, châtelain de, etc) centrée non pas sur Arnoul de Gramines mais sur la famille Bailleul, donc hors critères et non admissible ! tout le reste relève de POV qui font fi des critères d'admissibilité.

CQFD.

Autre cas de questionnements : la page consacrée à Choupette la chatte de Karl Lagerfeld ! Chatte qui a disparu des radars depuis la mort de son maître, qui n'était RIEN en dehors de ce que son maître disait d'elle et de ce que les agences publicitaires en ont fait, dans cinq ans qui s'intéressera à la brave Choupette ? Personne, à part peut être quelques idolâtres de Lagerfeld ! Quel est l'intérêt encyclopédique ? ZERO, TRIPLE ZERO !

À cela il est rétorqué que l'article Choupette correspondait aux critères d'admissibilité ! Effectivement cette féline en tant qu'objet publicitaire et objet des discours de son maître a bénéficié d'articles centrés sur elle, mais en tant qu'OBJET pas en tant qu'animal vivant ! Confusion des genres !

Revenons aux critères d'admissibilité, certes ils sont nécessaires mais non suffisants ! Parallèlement ne faut-il pas se poser la question de l'intérêt encyclopédique vis à vis de sujets vite périmés car soumis à la mode, dont le privilège est d'être éphémère ? Ne faut-il pas parler de Choupette dans une encyclopédie ? Bien sûr que si ! Mais dans un article consacré aux divers animaux utilisés par des agences de publicité ou dans un article aux animaux mis en avant par des célébrités, car ce genre d'article correspond à des critères de durée dans le temps qui s’actualiseront régulièrement.

D'autres secteurs m'interrogent comme les portails du mannequinat ou de la pornographie... ont-ils un intérêt encyclopédique ???

Je suis dubitatif...

Ne tombons nous pas dans une sorte de Who's Who people tout azimut dont la pertinence encyclopédique est à démontrer ?!

Ne confondons nous pas encyclopédisme et érudition plus ou moins vaine ?

Pourquoi ce paragraphe, je suis parfaitement convaincu de la valeur encyclopédique de Wikipédia, je suis heureux et fier d'y contribuer ! Mais, mais, mais la multiplication d'articles dénués d'intérêt encyclopédique ne donne-telle pas du grain à moudre pour les détracteurs de Wikipédia ? Ce n'est qu'un questionnement, je n'ai nullement de position prise.... Merci de s'en souvenir.

Rappel sur la neutralité[modifier | modifier le code]

La neutralité de point de vue, ce qui signifie que les articles ne doivent pas promouvoir de point de vue particulier. Parfois, cela suppose de décrire plusieurs points de vue et de représenter chacun de ces points de vue aussi fidèlement que possible, en tenant compte de leur importance respective dans le champ des savoirs. Cela suppose également de fournir le contexte nécessaire à la compréhension de ces points de vue selon les sources qui les portent, et de ne représenter aucun point de vue comme étant la vérité ou le meilleur point de vue.

Cela dit la neutralité ne veut pas dire qu'il faille vis à vis de sujet tels que la Shoah ou la ségrégation raciale en Afrique du Sud ou aux États-Unis donner des points de vue qui sont condamnés par la loi, comme par exemple laisser penser que les Lois Jim Crow ou l'Apatheid ou l'antisémitisme pourraient être légitimes sous prétexte que c'est au lecteur de se faire son idée... Le racisme et toutes les formes de ségrégation ne sont pas des opinions mais des abjections délictueuses comme cela est expliqué plus bas. En revanche sur les explications des causes de la Shoah, de l'esclavage aux États-Unis on peut exposer les divers points de vue d'historiens appartenant à différentes écoles d'historiographie (positivistes, marxistes, systémiques, phénoménologiques, statistiques, etc.). Ainsi présenter un article sur la guerre de Sécession du seul point de vue de l'historiographie marxiste ou post marxiste ne respecterait pas le principe de neutralité, tout comme présenter ce conflit du seul point de vue de l’histoire des idées abolitionnistes où on ne mettrait l'accent que sur le rôle des quakers, des méthodistes et autres mouvements religieux anti-esclavagistes. Ces deux points de vue doivent s'équilibrer avec d'autres, de type démographique, par exemple. C'est pour cela dans un esprit encyclopédique la neutralité suppose une écriture factuelle, descriptive sans prise de partie et conforme à la loi et aux faits.

Exemples de la nécessaire conformité aux faits et à la loi :[modifier | modifier le code]

Exemple 1 :[modifier | modifier le code]

Dire que le Ku Klux Klan représenterait une défense du style de vie des sudistes en écartant son caractère terroriste et criminel est à la fois contraire aux faits : les nombreux actes de terrorisme divers, de meurtres, de lynchages, d'attentats à la bombe, d'incendies d'écoles, d'incendies d'églises, de corruption, de kidnapping sont dûment et largement documentés et contraire à la loi, ce sont des crimes de haine relevant des assises. Par ailleurs la propagande du Klan relève également du délit, passible de la correctionnelle, dire le contraire au nom de la neutralité ce serait sous entendre que le caractère raciste et de provocation à la haine des écrits et conférences du Klan serait légitime ? Le code pénal sanctionne la provocation publique et non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée.

Exemple 2 :[modifier | modifier le code]

Dire qu'il ne faudrait pas qualifier les Literacy tests aux États-Unis de pratiques discriminatoires sous prétexte, encore une fois, de laisser le lecteur se faire une opinion, n'est ni conforme aux faits (ces épreuves étaient administrées aux seules minorités afro-américaines, hispaniques, amérindiennes afin de leur empêcher l'inscription sur les listes électorales et de les écarter des urnes, selon les intentions même des auteurs de ces épreuves), ni conforme au droit, car imposer des épreuves distinctes aux seules minorités du fait de leur appartenance ethnique est une discrimination conformément à l'article 225-1 du code pénal qui dit :

« Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques sur le fondement de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de leur situation économique, apparente ou connue de son auteur, de leur patronyme, de leur lieu de résidence, de leur état de santé, de leur perte d'autonomie, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur capacité à s'exprimer dans une langue autre que le français, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une Nation, une prétendue race ou une religion déterminée. Constitue également une discrimination toute distinction opérée entre les personnes morales sur le fondement de l'origine, du sexe, de la situation de famille, de la grossesse, de l'apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de la situation économique, apparente ou connue de son auteur, du patronyme, du lieu de résidence, de l'état de santé, de la perte d'autonomie, du handicap, des caractéristiques génétiques, des mœurs, de l'orientation sexuelle, de l'identité de genre, de l'âge, des opinions politiques, des activités syndicales, de la capacité à s'exprimer dans une langue autre que le français, de l'appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une Nation, une prétendue race ou une religion déterminée des membres ou de certains membres de ces personnes morales. ».

Importance d'un article[modifier | modifier le code]

Évaluation de l’importance des articles
Note Attribution Critères appliqués par le projet Exemple
Maximum Attribution par accord tacite d’un ou plusieurs contributeurs.
Avis du projet souhaité.
L’article aborde un sujet particulièrement important ;
il est généralement traité par la plupart des encyclopédies imprimées.
Exemple à trouver
Élevée Attribution par accord tacite d’un ou plusieurs contributeurs. L’article a un impact large et apporte des connaissances de l’ordre de la culture générale. Exemple à trouver
Moyenne Attribution par accord tacite d’un ou plusieurs contributeurs. Sans relever de la culture générale, l’article développe un point intéressant de la discipline dont il relève. Exemple à trouver
Faible Attribution par accord tacite d’un ou plusieurs contributeurs. L’article est très spécialisé, d’un intérêt limité ou secondaire. Exemple à trouver

Selon les critères de Wikipédia, lorsque l'article aborde un sujet particulièrement important et qu'il soit généralement traité par la plupart des encyclopédies imprimées, alors il est en importance maximum, ce qui est le cas pour , Cf. rubrique notices dans des dictionnaires et encyclopédies, section Liens externes

Sources encyclopédiques et manuels américains de référence[modifier | modifier le code]

  • En premier bien entendu l'Encyclopædia Britannica qui fait des offres graduées d'abonnement selon vos besoins, l'avantage de cette encyclopédie à laquelle je suis abonné, c'est qu'elle réactualise systématiquement ses articles en fonction de l'actualité entre 12 à 20 réactualisation / jours...
  • Encyclopedia.com dont les articles sont rédigés par des universitaire travaillant pour l'Oxford University Press et de la Columbia University Press, entre autres, les articles sont régulièrement réactualisés, mais attention pour lire la dernière réactualisation il faut dérouler l'ensemble du texte, les différentes versions de l'articles se succédant sur une même page, il faut également faire attention, parfois, une même personne bénéficie d'un article à l'entête de son prénom suivi de son nom et d'un autre article à l'entête de son nom suivi de son prénom.

Il existe également l'immense Encyclopedia of World Biography :[modifier | modifier le code]

UXL encyclopedia of world biography[modifier | modifier le code]

Worldmark encyclopedia of cultures and daily life[modifier | modifier le code]

Il existe également diverses encyclopédie d'un état particulier :[modifier | modifier le code]

  1. Alabama : http://encyclopediaofalabama.org/
  2. Caroline du Sud : https://www.scencyclopedia.org/sce/
  3. Tennessee : https://tennesseeencyclopedia.net/
  4. Géorgie : https://www.georgiaencyclopedia.org/
  5. Virginie : https://www.encyclopediavirginia.org/
  6. Oregon : https://www.oregonencyclopedia.org/
  7. Utah : https://www.uen.org/utah_history_encyclopedia/
  8. etc.

L'avantage de ces encyclopédies "locales" c'est qu'elle sont non seulement rédigées par des universitaires, mais surtout qu'elles s'appuient sur des archives locales et donnent des faits qu'on ne rencontre pas ailleurs

L' American National Biography[modifier | modifier le code]

  • si les dernières notices sont inaccessibles car payantes et surtout les abonnements sont réservés aux américains, j'ai essayé en vain d'avoir un abonnement. En revanche vous pouvez accéder aux éditions de 1990 et de 1999 de l'ANB en vous rendant sur le site suivant https://archive.org/search.php?query=American%20National%20Biography. Il faut être patient pour trouver la rubrique qui vous intéresse dans l'un des 24 volumes de l'ANB.

Volumes de l'ANB 1990 et 1999[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) American National Biography, Volume 1: Aarons - Baird, Oxford University Press, USA, , 944 p. (ISBN 9780195127805, lire en ligne),
  2. volume 2 : https://archive.org/details/americannational02garr, éditions 1999 : https://archive.org/details/americannational0002unse (Baker - Blatch),
  3. volume 3 : https://archive.org/details/americannational03garr (Blatchford - Burnett)
  4. volume 4 : https://archive.org/details/americannational04garr (Burnett-Clarke)
  5. volume 5 : https://archive.org/details/americannational05garr (Clarke-Dacosta)
  6. volume 6 : https://archive.org/details/americannational0006unse (Dafora - Dubuclet)
  7. volume 7 : https://archive.org/details/americannational07garr (Dubuque - Fishbein)
  8. volume 8 : https://archive.org/details/americannational0008unse (Fishberg - Gihon)
  9. volume 9 : https://archive.org/details/americannational09garr (Gilbert - Hand)
  10. volume 10 : https://archive.org/details/americannational10garr (Handerson- Hofman)
  11. volume 11 : https://archive.org/details/americannational11garr (Hofstadter - Jepson)
  12. volume 12 : https://archive.org/details/americannational12garr (Jeremiah - Kurtz)
  13. volume 13 : https://archive.org/details/americannational13garr (Kurtzman - Lovecraft)
  14. volume 14 : https://archive.org/details/americannational14garr (Lovejoy - McCurdy)
  15. volume 15 : https://archive.org/details/americannational15garr (McCutcheon - Moskowitz)
  16. (en-US) American National Biography, Volume 16: Mosler - Parish, Oxford University Press, USA, , 968 p. (ISBN 9780195127959)
  17. volume 17 : https://archive.org/details/americannational17garr (Park - Pushmataha)
  18. volume 18 : https://archive.org/details/americannational0018unse (Putnam - Roush)
  19. volume 19 : https://archive.org/details/americannational0019unse_s7z3 (Rousseau - Simmons)
  20. volume 20 : https://archive.org/details/americannational20garr (Simms - Stratemayer)
  21. volume 21 : https://archive.org/details/americannational0021unse (Stratton - Tunney)
  22. volume 22 : https://archive.org/details/americannational0022unse (Tunnicliff - Welk)
  23. volume 23 : American National Biography, Volume 23: Wellek - Wrenn, Oxford University Press, USA, , 920 p. (ISBN 9780195128024, lire en ligne)
  24. volume 24 : https://archive.org/details/americannational0024unse (Wright - Zworykin)

Vous avez également une édition abrégée de l'ANB :[modifier | modifier le code]

  • du même éditeur que l'ANB vous avez pour le domaine scientifique :
  1. le Concise dictionary of scientific biography : https://archive.org/details/concisedictionar00,

le Dictionary of American Biography[modifier | modifier le code]

L'Encyclopedia of the New American Nation de Paul Finkelman en 3 volumes[modifier | modifier le code]

Il existe d'autres dictionnaires et encyclopédies pour des domaines spécialisés :[modifier | modifier le code]

Le Dictionary of scientific biography en 16 volumes :[modifier | modifier le code]

Le Dictionary of Medical Biography en 5 volumes[modifier | modifier le code]

L' Encyclopedia of North American History en 10 volumes[modifier | modifier le code]

L' Encyclopedia of American history en 10 volumes[modifier | modifier le code]

L'Encyclopedia of American social history en 3 volumes[modifier | modifier le code]

L'Encyclopedia of American social movements en 4 volumes[modifier | modifier le code]

Pour le cinéma[modifier | modifier le code]

Pour le Jazz et la musique populaire[modifier | modifier le code]

The Encyclopedia of Popular Music de Colin Larkin (1998)[modifier | modifier le code]

Dans le domaine des religions aux États-Unis[modifier | modifier le code]

The Encyclopedia Of American Religious History en 2 volumes[modifier | modifier le code]
  • The Encyclopedia Of American Religious History, volume 1, Facts on File, , 440 p. (lire en ligne),
  • The Encyclopedia of American Religious History, Volume 2, Facts on File, , 472 p. (lire en ligne)
La Contemporary American Religion en 2 volumes[modifier | modifier le code]
  • Collectif, Contemporary American Religion, volume 1 : A-L, Macmillan Reference USA, , 440 p. (lire en ligne)
  • Collectif, Contemporary American Religion, volume 2 : M-Z. Index, Macmillan Reference USA, , 472 p. (lire en ligne),
La Religion and American cultures : an encyclopedia of traditions, diversity, and popular expressions en 3 volumes[modifier | modifier le code]
  • Religion and American Cultures: An Encyclopedia of Traditions, Diversity, and Popular Expressions, volume 2, ABC-CLIO, , 384 p. (lire en ligne),
  • Religion and American Cultures: An Encyclopedia of Traditions, Diversity, and Popular Expressions, volume 3, ABC-CLIO, , 376 p. (lire en ligne),

Politique et Constitution des États-Unis[modifier | modifier le code]

La Guerre d'Indépendance[modifier | modifier le code]

  • (en-US) Donald R. Wright, African Americans in the Colonial Era: From African Origins Through the American Revolution, Arlington, Illinois, Harlan Davidson, , 200 p. (ISBN 9780882958323, lire en ligne),
  • (en-US) Daniel C. Littlefield, Revolutionary Citizens: African Americans 1776-1804, New York, Oxford University Press, USA, , 152 p. (ISBN 9780195087154, lire en ligne),
  • (en-US) Harold E. Selesky, Encyclopedia of the American Revolution: Library of Military History, Detroit, Charles Scribner's Sons, , 728 p. (ISBN 9780684314723, lire en ligne),
  • (en-US) Robert J. O'Neill & Daniel Marston (dir.), The American Revolutionary War, New York, Rosen Publishing Group, , 104 p. (ISBN 9781448813315, lire en ligne),
Encyclopedia of the American Revolutionary War en 5 volumes[modifier | modifier le code]
  • (en-US) Gregory Fremont-Barnes, The Encyclopedia of the American Revolutionary War, volume 1 (A-D), Santa Barbara, ABC-CLIO, , 440 p. (ISBN 9781851094134, lire en ligne)
  • (en-US) Gregory Fremont-Barnes, The Encyclopedia of the American Revolutionary War, volume 2 (E-L), Santa Barbara, ABC-CLIO, , 436 p. (ISBN 9781851094134, lire en ligne),
  • Vol. 3 :
  • (en-US) Gregory Fremont-Barnes, The Encyclopedia of the American Revolutionary War, volume 4 (S-Z), Santa Barbara, ABC-CLIO, , 512 p. (ISBN 9781851094080, lire en ligne)
Encyclopedia of Revolutionary America, en 3 volumes[modifier | modifier le code]
  • (en-US) Paul A. Gilje & Gary B. Nash, Encyclopedia of Revolutionary America, volume 1 (A-G), New York, Facts On File, , 400 p. (ISBN 9780816065059, lire en ligne),
  • Vol. 2 :
  • Vol. 3 :

La Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

  • (en-US) Charles Edwin Rozwenc, Slavery As a Cause of the Civil War, Boston, D. C. Heath And Company, , 132 p. (ISBN 9781125649688, lire en ligne)
  • (en-US) Kenneth M. Stampp, The Causes of the Civil War, Englewood Cliffs, Prentice-Hall, 1 janvier 1965, rééd. 15 janvier 1992, 204 p. (ISBN 9780671751555, lire en ligne)
  • (en-US) William A. Gladstone, United States Colored Troops, 1863-1867, Gettysburg, Pennsylvanie, Thomas Publications, , 136 p. (ISBN 9780939631162, lire en ligne),
  • (en-US) Charles P. Roland, An American Iliad: The Story of The Civil War, Lexington, Kentucky, University Press of Kentucky, , 308 p. (ISBN 9780813117379, lire en ligne),
  • (en-US) Stephen W. Sears, The Civil war : the best of American heritage, Boston, Houghton Mifflin Company, , 260 p. (ISBN 9780395619063, lire en ligne)
  • (en-US) Michael Perman, The Coming of the American Civil War, Lexington, D. C. Heath and Co., , 356 p. (ISBN 9780669271065, lire en ligne)
  • (en-US) Philip R.N. Katcher, The Civil War source book, New York, Facts on File, , 324 p. (ISBN 9780816028238, lire en ligne)
  • (en-US) Eugene H. Berwanger, The Civil War Era: Historical Viewpoints, Fort Worth, Harcourt Brace College Publishers, , 260 p. (ISBN 9780155010390, lire en ligne)
  • (en-US) Bruce Catton & James M. McPherson, The American heritage new history of the Civil War, New York, MetroBooks, 1996, rééd. 1 octobre 2001, 648 p. (ISBN 9780670868049, lire en ligne)
  • (en-US) Brooks D. Simpson, America's Civil War, Wheeling, Illinois, Harlan Davidson, , 260 p. (ISBN 9780882959290, lire en ligne),
  • (en-US) Clark G. Reynolds, Peter Rea & Jane Adams, The Civil War, Quadrillion Publishing, , 400 p. (ISBN 9781858337036, lire en ligne)
  • (en-US) Christopher Collier & James Lincoln Collier, Slavery and the coming of the Civil War, 1831-1861, Cavendish Square Publishing, 1 septembre 1997, rééd. 1 janvier 2000, 104 p. (ISBN 9780761408178, lire en ligne)
  • (en-US) Paul Brewer, The American Civil War, Austin, Raintree, , 88 p. (ISBN 9780817254483, lire en ligne)
  • (en-US) Corinne J. Naden & Rose Blue, Why fight? : the causes of the American Civil War, Austin, Raintree Steck-Vaughn, , 120 p. (ISBN 9780817255800, lire en ligne)
  • (en-US) William L. Barney, The Civil War and Reconstruction: A Student Companion, New York, Oxford University Press, USA, , 376 p. (ISBN 9780195115598, lire en ligne)
  • (en-US) Wim Coleman & Pat Perrin, The American Civil War, San Diego, Greenhaven Press, , 228 p. (ISBN 9780737720204, lire en ligne)
  • (en-US) David M. Holford, Lincoln and the Emancipation Proclamation in American History, Berkeley Heights, Enslow Publishers, , 136 p. (ISBN 9780766014565, lire en ligne),
  • (en-US) John David Smith (dir.), Black Soldiers in Blue: African American Troops in the Civil War Era, Chapel Hill, University of North Carolina Press, 11 novembre 2002, rééd. 30 août 2004, 488 p. (ISBN 9780807855799, lire en ligne),
  • (en-US) Ray B. Browne & Lawrence A. Kreiser Jr., The Civil War and Reconstruction, Westport, Connecticut, Greenwood Press, , 248 p. (ISBN 9780313095184, lire en ligne),
  • (en-US) Thomas S. Owens, On Both Sides of the Civil War, Logan, Perfection Learning, , 44 p. (ISBN 9780756944896, lire en ligne)
  • (en-US) Kim A. O'Connell, Slavery, emancipation, and the Civil War, Berkeley Heights, Myreportlinks.com, , 56 p. (ISBN 9780766051904, lire en ligne)
  • (en-US) Sheila Nelson Stewart, Americans Divided: The Civil War, Philadelphie, Mason Crest Publishers, , 104 p. (ISBN 9781590849088, lire en ligne)
  • (en-US) Scott Marquette, The Civil War, Vero Beach, Rourke Publishing, juillet 2002, rééd. décembre 2005, 56 p. (ISBN 9781589523883, lire en ligne),
  • (en-US) Deborah H. Deford, African Americans During the Civil War, New York, Chelsea House Publications, , 120 p. (ISBN 9780816061389, lire en ligne),
  • (en-US) James A. Corrick, The Civil War and emancipation, Detroit, Lucent Books, , 112 p. (ISBN 9781420500080, lire en ligne)
  • (en-US) Don Nardo, The Civil War, Detroit, Lucent Books, décembre 2002, rééd. 28 mai 2008, 112 p. (ISBN 9781420500653, lire en ligne)
  • (en-US) Matt Doeden, The Civil War: An Interactive History Adventure, Mankato, Capstone Press, , 116 p. (ISBN 9781429634199, lire en ligne)
  • (en-US) Michael Burgan, North over South : final victory in the Civil War, Mankato, Compass Point Books, , 68 p. (ISBN 9780756543693, lire en ligne)

Pour les biographies des militaires vous avez le Dictionary Of American Military Biography en 3 Volumes :[modifier | modifier le code]

Les décisions de la Cour suprême[modifier | modifier le code]

  • (en-US) Peter P. Sgroi, The Living Constitution: Landmark Supreme Court Decisions, Julian Messner, , 152 p. (ISBN 9780671619725, lire en ligne),
  • (en-US) Paul Finkelman & Melvin I. Urofsky, Landmark Decisions of the United States Supreme Court, CQ Press, , 712 p. (ISBN 9781568027203, lire en ligne),
  • (en-US) Charles Fried, Saying What the Law Is: The Constitution in the Supreme Court, Harvard University Press, 26 mars 2004, rééd. 2005, 340 p. (ISBN 9780674019546, lire en ligne),
  • (en-US) John W. Johnson, Historic U.S. Court Cases 1690-1990: An Encyclopedia, Garland Pub./ Taylor & Francis, , 763 p. (ISBN 9780824044305, lire en ligne),
  • (en-US) Kay Cornelius, Arthur M. Schlesinger Jr., The Supreme Court, Chelsea House Publishers, 1 février 2000, rééd. 1 janvier 2007, 72 p. (ISBN 9780791055328, lire en ligne)
  • (en-US) David G. Savage, The Supreme Court and Individual Rights, CQ Press, 2004, rééd. juillet 2009, 405 p. (ISBN 9780872894242, lire en ligne),
U.S. court cases en trois volumes[modifier | modifier le code]
Landmark decisions of the United States Supreme Court en 7 volumes[modifier | modifier le code]
Great American court cases en 4 volumes[modifier | modifier le code]
Historic U.S. Court Cases: An Encyclopedia en deux volumes[modifier | modifier le code]
The U.S. Supreme Court en 3 volumes[modifier | modifier le code]
Guide to the U.S. Supreme Court en 2 volumes[modifier | modifier le code]

Encyclopedia of the Great Depression and the New Deal (2001)[modifier | modifier le code]

Littérature américaine[modifier | modifier le code]

Research guide to American literature en 7 volumes (2010)[modifier | modifier le code]
Encyclopedia of American Literature en 3 volumes (2002)[modifier | modifier le code]
L'Oxford Encyclopedia of American Literature en 4 volumes (2004)[modifier | modifier le code]
Magill's survey of American literature en 6 volumes[modifier | modifier le code]
Notable Poets en 3 volumes[modifier | modifier le code]
  • Notable Poets Vol. 1 Anna Akhmatova - George Herbert, Salem Press, , 504 p. (lire en ligne)
  • Notable Poets Vol. 2 Friedrich Hölderlin--Adrienne Rich, Salem Press, , 488 p. (lire en ligne)
  • Notable Poets Vol. 3 Rainer Maria Rilke--Yevtushenko, Salem Press, , 496 p. (lire en ligne)
The Greenwood Encyclopedia of American Poets and Poetry en 5 Volumes :[modifier | modifier le code]
Pour la littérature Latino-Américaine il y a : la Greenwood encyclopedia of Latino literature en 3 volumes :[modifier | modifier le code]
Pour la littérature dite multiethnique il y a la Greenwood Encyclopedia of Multiethnic American Literature en 5 Volumes :[modifier | modifier le code]
Pour la communauté japonaise des États-Unis :[modifier | modifier le code]

Pour les Nord-Amérindiens[modifier | modifier le code]

Pour les femmes :[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Notable American Women: A Biographical Dictionary: Notable American Women, 1607-1950 en 3 volumes[modifier | modifier le code]

  • Paul S. Boyer, Edward T. James (dir.), Notable American women, 1607-1950, volume 1 A-F, Belknap Press of Harvard University Press, , 756 p. (ISBN 9780674627345, lire en ligne),
  • Paul S. Boyer, Edward T. James (dir.), Notable American Women, 1607-1950, volume 2 G-O, Belknap Press of Harvard University Press, , 676 p. (ISBN 9780674627314, lire en ligne),
  • Paul S. Boyer, Edward T. James, Notable American Women, 1607-1950, Volume 3 P-Z, Belknap Press of Harvard University Press, , 740 p. (ISBN 9780674288379, lire en ligne)

Encyclopedia of Women in American History[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Feminism in Literature: A Gale Critical Companion en 6 volumes (2005)[modifier | modifier le code]

Arts[modifier | modifier le code]

Dictionary of Women Artists (1997)[modifier | modifier le code]

Politique et droits des femmes[modifier | modifier le code]

Encyclopedia Of Women Social Reformers (2001)[modifier | modifier le code]

From Suffrage to the Senate[modifier | modifier le code]

Scientifiques[modifier | modifier le code]

Sportives[modifier | modifier le code]

International encyclopedia of women and sports (2001)[modifier | modifier le code]

History of woman suffrage[modifier | modifier le code]

Women's studies encyclopedia de Helen Tierney :[modifier | modifier le code]

L'Encyclopedia of women in today's world en 4 volumes (2011)[modifier | modifier le code]

La Routledge international encyclopedia of women en 4 volumes (2000)[modifier | modifier le code]

L'Oxford encyclopedia of women in world history en 4 volumes (2008)[modifier | modifier le code]

La Women in world history : a biographical encyclopedia en 17 volumes (1999)[modifier | modifier le code]

Notable women in world government[modifier | modifier le code]

A history of women in the United States : state-by-state reference[modifier | modifier le code]

Pour le monde Afro-Américain il y a un grand choix :[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Esclavage et ségrégation[modifier | modifier le code]

Religion[modifier | modifier le code]

Juristes[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

African American Biography 7 Volumes[modifier | modifier le code]

African American National Biography (2011-2013)[modifier | modifier le code]

Écrivains, littérature afro-américaine[modifier | modifier le code]

Encyclopedia of African American literature (2005)[modifier | modifier le code]

Notable African American Writers (2006)[modifier | modifier le code]

Arts et beaux arts[modifier | modifier le code]

Encyclopedia of African-American culture and history en 6 volumes[modifier | modifier le code]

Encyclopedia of African American History (1896 to the Present) de Paul Finkelman (2009)[modifier | modifier le code]

The Harlem Renaissance : a Gale critical companion (2003)[modifier | modifier le code]

Inventeurs et scientifiques[modifier | modifier le code]

African-American Inventors[modifier | modifier le code]

Encyclopedia of racism in the United States[modifier | modifier le code]

The African-American odyssey[modifier | modifier le code]

La Contemporary Black Biography[modifier | modifier le code]

C'est un monumental travail, le problème c'est qu'il n'est pas évident de trouver le bon volume parmi les plus de 150 volumes de parus et ce n'est pas fini !

Voices of historical and contemporary Black American pioneers en 4 volumes[modifier | modifier le code]

L'Encyclopedia Of Race And Racism en 3 volumes[modifier | modifier le code]

African American Encyclopedia de R. Kent Rasmussen en 10 volumes, 8 volumes sont disponibles :[modifier | modifier le code]

African American Encyclopedia de Michael W. Williams en 6 volumes, 5 volumes sont accessibles :[modifier | modifier le code]

African American history en deux volumes :[modifier | modifier le code]

The Greenwood encyclopedia of African American civil rights en 2 volumes[modifier | modifier le code]

Encyclopedia of African American civil rights de Bradley et Fishkin en 3 volumes[modifier | modifier le code]

Encyclopedia of American civil rights and liberties d'Otis H. Stephens en 3 volumes[modifier | modifier le code]

The complete encyclopedia of African American history en 4 volumes[modifier | modifier le code]

Concernant les femmes afro-américaines[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Notable Black American women[modifier | modifier le code]

Black Women in America: An Historical Encyclopedia[modifier | modifier le code]

Encyclopedia of Black women in America[modifier | modifier le code]

Writing African American women (2006)[modifier | modifier le code]

Encyclopedia of African American women writers en 2 volumes (2007)[modifier | modifier le code]


Cette liste est liée à ma pratique, donc forcément, partielle d'autres contributeurs pourront la compléter. Bernard Botturi (discuter) 8 août 2020 à 10:15 (CEST)

Sources encyclopédiques et manuels britanniques de référence[modifier | modifier le code]

Oxford Dictionary of National Biography en 60 volumes (éd. 2004)[modifier | modifier le code]

Carte de bibliothèque Wikipédia[modifier | modifier le code]

Livres accessibles en ligne[modifier | modifier le code]

Sceau américain[modifier | modifier le code]

Pour les textes de lois américaines insérer Great Seal of the United States (obverse).svg

Quelques astuces concernant les Notices d'autorité[modifier | modifier le code]

Notices autorité RERO[modifier | modifier le code]

Il faut remplacer vtls par 02-A suivi des numéros qui suivent vlts si il s'agit d'un auteur, exemple 02-A002995335, et par 01-R si il s'agit d'une œuvre. S'il commence par A il faut juste ajouter 02- devant.

Notices autorité NLI[modifier | modifier le code]

Pour renseigner la rubrique NLI, sur le viaf il faut cliquer sur le drapeau israélien de la personne ou de l'œuvre concernée et se rendre à la ligne Aleph(NNL10) et copier le numéro qui suit et le coller sur NLI. )[répondre]

Notices autorité LNB (Bibliothèque nationale de Lettonie)[modifier | modifier le code]

Pour renseigner la rubrique LNB, se rendre sur le viaf et cliquer sur le drapeau lettonien de la personne concernée et se rendre à la ligne 801 et copier le numéro qui suit ‡a LT ‡b LNB ‡c et le coller sur le modèle autorité à la rubrique LNB.

Détecteur de copyvio[modifier | modifier le code]

Présence dans les PàS[modifier | modifier le code]

Si je suis anti-suppressionniste par nature, et chaque jour je fais un travail d'amélioration, de wikification d'un article ou deux, en revanche je ne suis pas tendre envers les articles qui viennent encombrer WP ! Je suis énervé par des articles rédigés par des boites de communication pour faire la promotion de telle ou telle marque, entreprise, album, livre ou les pages rédigées par des fans qui viennent déposer leur tocade du moment comme d'autres vont ouvrir le guichet à la belette, et il y a les pages d'illustres inconnu(e)s qui sont là parce qu'ils répondent à des critères idéologiques de tous bords, articles qui ne se maintiennent hélas que par des effets d'alerte où les militants viennent caviarder les PàS pour conserver un article en foulant joyeusement aux pieds les critères d'admissibilité...au nom de leur ressenti, de leur opinion… C'est insupportable, je ne comprends pas pourquoi les critères d'admissibilité ne l'emportent pas sur les POV des uns et des autres...

Phrases clés pour les PàS[modifier | modifier le code]

Création de la PU pour les nouveaux[modifier | modifier le code]

Ceci est votre page utilisateur, profitez-en pour vous présenter et indiquer vos motivations et centres d’intérêts en tant que contributeur sur WP.

Bienvenue ! Ceci est votre page utilisateur. N’hésitez pas à la modifier pour vous y présenter, et expliquer ce que ce que vous voulez faire sur Wikipédia !

Pour avoir des conseils pour l'utilisation de cette page, vous pouvez lire les recommandations.

Pour les essais ou préparer un article, utilisez votre espace de brouillon (ou un autre espace) plutôt que cette page.

Poète ou poétesse ?[modifier | modifier le code]

Le terme de poétesse est considéré par le Grand Robert comme un terme péjoratif, quasiment l'équivalent de poètasse, (Cf. article poétesse), le guide du Bon Usage de Grévisse (art, 486b) écrit la même chose et dit qu'il ne s'agit que d'une tolérance. Pourquoi avoir déterré un mot du vieux français qui était tombé en désuétude lors du XIX° siècle à cause justement de sa connotation péjorative. Par ailleurs, d'un point de vue euphonique le mot poétesse est un véritable monstre qui écorche les oreilles (beurk). Aussi, dit-on en saine règle littéraire "une femme poète", "une telle poète", "une poète"... Ici le "E" final de poète permet d'utiliser "poète" selon un genre féminin, c'est un mot épicène, tout comme pour le mot "peintre", on dit une peintre pas une peintresse, ou pour le mot "philosophe", imaginez que l'on dise philosophesse ?!? À mourir de rire, ou pour enfant, on dit une ou un enfant et non pas une enfante ou pire une infantesse, quitte à être ridicule. Cela dit, pour Wikipédia, il est nécessaire de faire des catégories, aussi pour une facilité de classification, on utilise la catégorie "poétesse". Par conséquent ne faut-il pas distinguer le corps de texte où on qualifie une femme en tant que poète et les catégories où telle auteure sera dans celle de poétesse ? distinction entre le style littéraire et une catégorie qui relève de la technique documentaire.~~~~

Université avec un U majuscule[modifier | modifier le code]

S'il est normal d'écrite université de Los Angeles, ou université de tel Etat américain avec un u minuscule autant c'est problématique pour Université Yale ou Université Howard, car dans ces cas parmi tant d'autres ici université désigne non pas un nom commun mais un nom propre , ou plus exactement l'expression Université Yale ou Université Harvard sont un nom propre et même des marques déposées, ce ne sont pas les universités de Harvard ou de Yale. D'ailleurs on note ces différences typographiques dans les écrits américains : il y a bien sûr le New York Times qui fait cette différence, mais ce sont les règles typographiques américaines qui sont très différentes en matière de majuscules, prenons alors les règles du français canadien qui font la différence entre université et Université http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=1292 , et https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2guides/guides/clefsfp/index-fra.html?lang=fra&lettr=indx_catlog_e&page=9_ruxsVedoVc.html, or nous ne sommes pas une encyclopédie française mais francophone. Selon ces liens l'université Yale désignant une entité unique doit bien s'écrire avec un U majuscule. Et je ne vois pas pourquoi les règles françaises s'imposeraient à la francophonie, ne faudrait-il pas laisser le choix aux cwp ?

Actions, orientations diverses sur Wikipedia[modifier | modifier le code]

Anti Bandeaux
Marre des banderilleros
Anti Suppression
Faillible
Faillible
Wikidata
Sans responsabilité, on se sent le corps léger (proverbe chinois)
Péon
Parrainage des nouveaux
Aide
Cinéma
Théâtre
Sourçons ! Soyons neutres !
Arthur Rimbaud
60 000+
Théâtre
Danse
Femmes
Inclusionniste
Inclusionniste
Littérature
Histoire
Littérature anglophone
Littérature anglophone
Wikitraducteur en anglais
Wikitraducteur en anglais
en-5

Les utilisateurs dans cette catégorie ont indiqué qu’ils ont le niveau 5 pour la langue anglais.


Articles créés, rédigés ou enrichis pour le cinéma, la littérature, la musique et la culture nord-américaine[modifier | modifier le code]

Théâtre, comédies musicales, télévision et cinéma américains[modifier | modifier le code]

Alan Alda, Hal Ashby, Robert Altmann, Roscoe Arbuckle, Robert Aldrich, Mary Astor, ,Irving Berlin, Peter Bogdanovich, Llyod Bacon, Mel Brooks, Jez Butterworth, Halle Berry, Lisa Bonet, Lucille Ball,Francis Ford Coppola, Michael Curtiz, Frank Capra, Wes Craven, Stanley Donen, Jesse Eisenberg, Edwin Forrest, Victor Fleming, Samuel Fuller, Robert Franck, John Ford, D.W. Griffith, Malcolm Goodwin, Dorothy Gish, Sally Hawkins, John Huston, Alexander Hall, Howard Hawks, Dennis Hopper, Katharine Hepburn, John Hamm, Thomas H. Ince, Rupert Julian, Barbara Kopple, Ariel Kaplan, Gene Kelly, Elia Kazan, Stanley Kubrick, Buster Keaton, Paula Kelly (actrice), Regina King, Pare Lorentz, Ernst Lubitsch, Ida Lupino, David Lean, Joseph H. Lewis, Myrna Loy, Richard Linklater, Peggy Lee, Movie Review Query Engine, Marilyn Monroe, Sam Mendes, Joseph L. Mankiewicz, Rouben Mamoulian, Lewis Milestone, Antony Mann, Vicente Minelli, F.W. Murnau, Georges Marshall, Manhattan (film 1979), Julianna Margulies, Naissance d'une Nation, Fred Niblo, Mike Nichols, James O'Neill, Clifford Odets, Edwin S. Porter, Nicole Ari Parker, Gordon Parks, George Pal, Ann Petry, Nicholas Ray, Cokie Roberts, Mark Sandrich, Joseph von Sternberg, Steven Spielberg, Preston Sturges, Douglas Sirk, Mark Sandrich, Diana Sands, , George Stevens, Tilda Swinton, Angela Sarafyan, Stacy Title, Billy Bob Thornton, King Vidor, Charles Vidor, Walnut Street Theater, Orson Welles, Robert Wise, Raoul Walsh, William Wyler, Spencer Williams (acteur), Fred Zinnemann, 1896 au cinéma, 1897 au cinéma, 1898 au cinéma, 1899 au cinéma, 1900 au cinéma, 1901 au cinéma, 1902 au cinéma,

Littérature et poésie américaine[modifier | modifier le code]

Will Alexander, Sandra Alland, Steve Abee, Duane Ackerson, Aberjhani, Academy of American Poets, Elizabeth Alexander (poète), Démosthène Agrafiotis, Anjana Appachana, John Ashbery, Académie américaine des arts et des lettres, Horatio Alger, Dodie Bellamy, William Rose Benét, Robert Bertholf, Charles Bernstein, Bill Berkson, Caroline Bergvall, Derek Beaulieu, Christian Bök, Mary Jo Bang, Ellen Bass, Louise Boyd, Jane Bowles, Robert Bly, Frank Bidart, Octavia E. Butler, William Cullen Bryant, Theresa Hak Kyung Cha, Wanda Coleman, Marilyn Chin, Wystan Curnow, Stephen Collis, Amy Catanzano, Jeff Clark, Les Cycles de Lectures, Robert Creeley, William Bliss Carman, Mary Higgins Clark, Kwame Dawes, Craig Dworkin, Hugh Sykes Davies, Johanna Drucker, Toi Derricotte, Alex Dickow, Thomas Devaney, Tsering Wangmo Dhompa, Robert Duncan, Rita Dove, Jennifer K. Dick, William Empson, Christopher Edgar, Michael S. Engel, Al Filreis, Mary Hallock Foote, C. S. Giscombe, Linda Gregerson, Forrest Gander, Marie Howe, Susan Howe, Fanny Howe, Jane Hirshfield, Brenda Hillman, Catherine Ryan Hyde, John Hollander, Terrance Hayes, Marilyn Hacker, Lyn Hejinian, Joy Harjo, Kenneth Irby, Molly Ivins, Jacket2, Pierre Joris, Tania James, Jasper Johns, Robinson Jeffers, Bhanu Kapil, Myung Mi Kim, Etheridge Knight, Robert Lowell, James Laughlin, Lyceum movement, L'Œil le plus bleu , Robert Leckie (auteur), Nathaniel Mackey, Khaled Mattawa, Tracie Morris, Charles Madge, , Médaille Robert Frost, James Merill, Archibald Mac Leish, Laura Mullen, Harriet Monroe, Toni Morrison, Charles North, Marilyn Nelson, Alice Notley, Michelle Noteboom, Howard Nemerov, Asra Nomani, Jena Osman, Tillie Olsen, Frank O'Hara, Charles Olson, George Oppen, Alicia Ostriker, Objectivisme, PennSound, Bob Perelman, Marjorie Perloff, Craig Santos Perez, Poetry Society of America, Ron Padgett, Robert Pinsky, Poetry Revue, Meredith Quartermain, Jerome Rothenberg, Alberto Ríos, Claudia Rankine, Adrienne Rich, Cokie Roberts, Arthur Sze, Aaron Shurin, Ron Silliman, Evie Shockley, Jennifer Scappettone, David St. John, George Schuyler, Jack Spicer, Charles Simic, Cole Swenson, Nicholas Sparks (écrivain), Danielle Steel, R. L. Stine, Tracy K. Smith, Charles Tomlinson, Allen Tate, Jones Very, Trevor Winkfield, John Wieners, Keith Waldrop, William Carlos Williams, Ayelet Waldman, C.K. Williams, Charles Wright, Edith Wharton, Phillis Wheatley, Mia Yun, John Yau, Timothy Yu, Rachel Zolf,

Histoire et culture afro-américaine[modifier | modifier le code]

Henry "Red" Allen, Association For The Study Of African American Life And History, Julian Cannonball Adderley, Anglais vernaculaire afro-américain, African-American Music Appreciation Month, Aberjhani, African American Museum in Philadelphia, Debbie Allen, Lee Archer (pilote), George Edward Alcorn Jr., Jonelle Allen, Jhené Aiko, August Alsina, Ralph Abernathy, Stacey Abrams, Alvin Ailey, Charles Alston (peintre), Art Blakey, Alpha Kappa Alpha, India.Arie, Johntá Austin, Richard Allen (évêque), Affaire du motel Algiers, Attentat de l'église baptiste de la 16e rue, Molefi Kete Asante, Daisy Bates (militante politique), Patricia Bath, Barbara Jordan, Brown v. Board of Education, Mary J. Blige, Ruth Brown, Black Arts Movement, Count Basie, Houston A. Baker Jr., Carl Brashear, Benjamin Banneker, Bebop, Kenny Burrell, Halle Berry, James Brown, Black Feminism, Harry Belafonte, John Brown (esclave), Ralph Bunche, Clora Bryant, Black Bottom (Détroit), Boogie-woogie (musique), James Bevel, Charles L. Blockson, Tom Bradley, Dorothy Lavinia Brown , Richmond Barthé, Edward Mitchell Bannister, Jean-Michel Basquiat, Cameron Boyce, Mildred Bailey, Eric Benét, Octavia E. Butler, Lisa Bonet, Fontella Bass, Boycott des bus de Montgomery, Lester Bowie, Brown v. Board of Education, Dave Chappelle, Wanda Coleman, Countee Cullen, John Coltrane, Alice Coltrane, Johnnie Cochran Jr, Rebecca Lee Crumpler , Hannah Crafts, Anna J. Cooper, Benny Carter, Jayne Cortez, Susie Revels Cayton, Cool jazz, Council of Federated Organizations, Merry Clayton, Marvel Cooke, Dave Chappelle, Chicago Urban League, Michelle Cliff, Barbara Chase-Riboud, Bebe Moore Campbell, Stokely Carmichael, Shirley Chisholm, John Conyers, Natalie Cole, Alice Coachman, Eldridge Cleaver, Vinson Cole, Elijah Cummings, Case (chanteur), Kenny Clarke, Blanche Calloway, Ron Carter, John Henrik Clarke, Nick Cave (plasticien), Samuel Cornish, Emanuel Cleaver, Kathleen Cleaver, Fanny Jackson Coppin, Al Casey, Culture afro-américaine , Katherine Dunham , Kwame Dawes, Rita Dove, Angela Davis, Martin Delany, Eric Dolphy, Dixieland, Henry Dumas, Rodolphe Desdunes, Harriet Tubman Day, Rosa Parks Day, Malcolm X Day, Alice Allison Dunnigan, Todd Duncan, David Dinkins, James DePreist, Stacey Dash, Loretta Devine, Bill Dixon, Ja'net DuBois, Dorothy Dandridge, Ebony (magazine), Donna Edwards, Executive order 9981, Marian Wright Edelman, Église épiscopale méthodiste africaine, Kevin Eubanks, Billy Eckstine, Timothy Thomas Fortune, Hoyt W. Fuller , Fellowship of Reconciliation (branche américaine), Edward Franklin Frazier, Father Divine, James Forten, Ernest J. Gaines, Nikki Giovanni, Red Garland, Johnny Gill, Macy Gray, Gloria Gaynor, Marvin Gaye, David Alan Grier, Malcolm Goodwin, Gracia Real de Santa Teresa de Mose, Freeborn Garrettson, Anna Arnold Hedgeman, Aileen Hernandez, Fletcher Henderson, Alex Haley, Josiah Holbrook, Coleman Hawkins, Johnny Hodges,Teddy Hill, George Moses Horton, Billie Holiday, Whitney Houston, Lena Horne, Charles Hamilton Houston, Edwin Hawkins, Charles Arthur Hayes, Robert Hayden, Anita Hill, Kamala Harris, Zora Neale Hurston, Helen Humes, Matthew Henson, Andrew Hill (musicien), Harlem Cultural Festival, T. R. M. Howard, David Hammons, Jazz Nouvelle-Orléans, Mahalia Jackson, Etta James, Scott Joplin, Jack Johnson (boxe anglaise), John H. Johnson, Charles S. Johnson, Shirley Ann Jackson, Mae Jemison, Jesse Jackson, Eleanor Jones , Sargent Claude Johnson, Mumia Abu-Jamal, Ray J, Clifford Jarvis, Joshua Johnson, Adrienne Kennedy, Etheridge Knight, Yusef Komunyakaa, Paula Kelly (actrice), Eartha Kitt, Regina King, Coretta King, Tom Lister, Jr, Amel Larrieux, Denise La Salle, Darlene Love, Nellie Lutcher, Barbara Lynn, Leroy Lovett , John Lewis (pianiste), John Lewis (homme politique), Nella Larsen, John L. LeFlore, Edmonia Lewis, Lewis Howard Latimer, Donald Lambert, Henrietta Lacks, Charles McGee (pilote), Mois de l'histoire des Noirs, Tracie Morris, Nathaniel Mackey, Claude McKay, , Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaines, James Alan McPherson, Anne Moody, Jelly Roll Morton, Walter Mosley, Modern Jazz Quartet, Michael Mauldin, Amina Claudine Myers, Marches de Selma à Montgomery, Meurtres de la Freedom Summer, Mississippi Freedom Democratic Party, Irene Morgan, Sam McVey, Haki R. Madhubuti , Médaille Spingarn, Museum of Contemporary African Diasporan Arts, Meade Lux Lewis, Carol Moseley-Braun, Eddie Murphy, Wes Montgomery, Musique soul, Toni Morrison, Oscar Micheaux, Kára McCullough, Malcolm X, Malcolm X Day, Ellis Marsalis Jr, Massacre de Memphis (1866), Massacre de La Nouvelle-Orléans (1866), Bennie Maupin, Bennie Moten, Thurgood Marshall, Carol Moseley-Braun, Christian McBride, National Negro Labor Council, Marilyn Nelson, Albert Nicholas, Ray Nagin, Edgar Nixon, Negro Digest, Huey P. Newton, Negro spiritual, National Urban League, New York Manumission Society, Normal School for Colored Girls, Neuf de Little Rock, Opportunity: A Journal of Negro Life, King Oliver, Organization of Afro-American Unity, Ric Ocasek, Michelle Obama, Sekou Odinga, Geronimo Pratt, Charlie Parker, Maceo Parker, Sidney Poitier, Nicole Ari Parker, Richard Pryor, Tyler Perry, Horace Pippin, Colin Powell, Valarie Pettiford, Channing E. Phillips, Daniel Payne, Rosa Parks, Rosa Parks Day, Ishmael Reed, Bayard Rustin, Carolyn Rodgers, Otis Redding, Joel Augustus Rogers, John Brown Russwurm, Phylicia Rashād, Chris Rock, Dudley Randall, Bill Robinson, Paul Robeson, Condoleezza Rice, Max Roach, Lauren Ridloff, Ray J, George Shirley, Suprémacisme noir, Evie Shockley, Archie Shepp , Pharoah Sanders , Ntozake Shange, Swing (musique), Bessie Smith, Jimmy Smith, Michael Schwerner, Scottsboro Boys, Robert Smalls, Betye Saar, Augusta Savage, William Grant Still, Bubba Smith, Esperanza Spalding, Diana Sands, Peter Salem, Patricia Spears Jones, Augustus Tolton, Tina Turner, Emmett Till, Vivien Thomas, Valerie Thomas (scientifique), Tuskegee Airmen, Michelle Thomas, Henry Ossawa Tanner, Tammi Terrell, Harriet Tubman Day, Sojourner Truth, Henry McNeal Turner, Howard Thurman, Université traditionnellement noire, Dorothy Vaughan, Reetika Vazirani, The Velvelettes, Alice Walker, Chick Webb, Ida B. Wells, Richard Wright (écrivain), Cornel West, Robert C. Weaver, Jessica White, Harold Washington, Barry White, Wallace Willis, Dinah Washington, Maggie Lena Walker, Robert F. Williams, David Walker (abolitionniste), Daniel Hale Williams, Phillis Wheatley, Erica N. Walker, Lester Young, Anok Yai , Lidia Yuknavitch, Coleman Young, Roger Arliner Young, Zendaya,

100 Greatest African Americans,[modifier | modifier le code]

Liste de scientifiques et inventeurs afro-américains

Culture afro-américaine

Mouvement américain des droits civiques

Création, contributions significatives à des articles sur d'autres projets connexes ou non[modifier | modifier le code]

Culture et actualité françaises[modifier | modifier le code]

Jean Boillot, Adam Adach, Franck Ramus, Isabelle Stanislas, Jean-Claude Thoenig, Alain Marschall, Luzien Etxezaharreta, Observatoire d’études géopolitique ,Yann Kerninon, Maxime Catelier, Marylie Limousin, Bénédicte Vilgrain, Marie Botturi, Odile Caradec, Olympia Alberti, Joelle Abed, Alice Becker-Ho, Claude de Burine, Souffles, revue française, Claude Ansgari, Agnès Adda, Béatrix Balteg, Anne Slacik, Jean Bessière, Mireille Farguier Caruso, Danielle Alain-Guesdon, Henri Droguet, Hopala !, Éditions Léo Scheer, Jean Breton, Fabien Cerutti, Jacques Charpentreau, Sylvestre Clancier, Sylvaine Arabo, Christiane Eda-Pierre,

Vie politique, historique, sportive, culturelle, médiatique, géographie américaines[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Proclamation de neutralité, Proclamation présidentielle (États-Unis), Edmund Randolph, Executive order 9981, Brown v. Board of Education, COINTELPRO, Lady Bird Johnson, Salmon P. Chase, Chambre des représentants des États-Unis, Loi d'immigration Johnson-Reed de 1924, Knights of the White Camelia, Asa Earl Carter, Ku Klux Klan, Bureau des réfugiés, des affranchis et des terres abandonnées, Quatorzième amendement de la Constitution des États-Unis, Citizens' Councils, New York Manumission Society, Loi du Congrès, Loving v. Virginia, Oliver Wendell Holmes Jr, Abby Kelley, Attentat de l'église baptiste de la 16e rue, Nativisme (politique), Civil Rights Act de 1957, Enforcement Acts , Buckley v. Valeo, Bush v. Gore, Arrêt Antelope, Abington School District v. Schempp, Arrêt International News Service contre Associated Press, Onzième amendement de la Constitution des États-Unis, Chisholm v. Georgia, Jessie Daniel Ames, Patricia Spears Jones, Kathleen Cleaver, Treizième amendement de la Constitution des États-Unis, John J. Parker, Equal Rights Amendment,

Histoire[modifier | modifier le code]

De La Salle Institute, George Armstrong Custer, International Ladies' Garment Workers' Union, Empire State Building, Bureau des réfugiés, des affranchis et des terres abandonnées, New York Manumission Society, Cimetière national d'Arlington, Mary White Ovington, Theodore Dwight Weld, Lucy Hobbs Taylor, Alice Paul, Lucy Burns, J. Franklin Bell, SS Rhynland, Matthew Shepard, Jan Karski, Abby Kelley, Nativisme (politique), Edmond Winston Pettus, Rodger Wilton Young, Francis Daniel Pastorius, Freeborn Garrettson, Independence Hall, Pères fondateurs des États-Unis, Christopher Seider, Fils de la Liberté, Pères pèlerins , Jessie Daniel Ames, Elijah Parish Lovejoy, Treizième amendement de la Constitution des États-Unis, Palmer Raids, Thomas Jefferson et l'esclavage,

Culture et éducation[modifier | modifier le code]

National Women's History Museum, West Chester Area School District, University of California Press, Université d'État de Fayetteville, Master of Library and Information Science, Université de Californie à Los Angeles, Andy Williams (chanteur), Abel Meeropol, Earl Robinson (compositeur), Kinder High School for the Performing and Visual Arts, Imperial Theatre (Broadway) , Ruth Benedict, Germaine Greer, Robert Noyce, American Society of Composers, Authors, and Publishers, Matthew Henson, Bourse MacArthur, The Negro Motorist Green Book, Ted Snyder, De La Salle Institute, Institut Curtis, Juillard School, John Lewis Gaddis, Robert Leckie (auteur), Louie Bellson, Université Howard

Sciences[modifier | modifier le code]

Liste de scientifiques et inventeurs afro-américains

Géographie[modifier | modifier le code]

Dust Bowl, Fort Washington, Black Bottom (Détroit), Dora (Nouveau-Mexique), Causey (Nouveau-Mexique), Johnson Creek (Rivière Willamette), Cimarron (Nouveau-Mexique), Gracia Real de Santa Teresa de Mose, Cimetière national d'Arlington, Centre médical Cedars-Sinaï, Pont Edmund Pettus,

Media[modifier | modifier le code]

Bill O'Reilly, New York Amsterdam News, Joan Rivers, Cokie Roberts, Katie Couric, Molly Ivins, Anderson Cooper, Ira Glass, Gloria Steinem, Sheryl Sandberg, Nancy Grace,

Sports[modifier | modifier le code]

Hakeem Olajuwon, Michael Irvin, Michelle Kwan,

Divers[modifier | modifier le code]

Charli D'Amelio, Addison Rae, Ted Bundy, Cheslie Kryst, Mike Salter

Autres:[modifier | modifier le code]

Tania Kaleya, Fondation Vareille, Albert Lutuli, Rosbercon, Beatrix Potter ,Erwin Piscator, Anna Friel, Sally Hawkins, Heinrich Felix Schmid, Kim Campbell, Lang Lang, Elizabeth Elstob, Cas Mudde,

Aide mémoire :[modifier | modifier le code]



Le Saviez vous ?[modifier | modifier le code]

Je suis un griffon gardien des trésors de la Terre, surtout la cave à vin de Dionysos, pointez-vous je vous transforme fissa en hot dog !

Istanbul Mosaic Museum dec 2016 1684.jpg

Oh yesssssss