Université de Vilnius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université de Vilnius
Armes de l'université de Vilnius
Armes de l'université de Vilnius
Devise Hinc itur ad astra
Nom original Universitas Vilnensis Societatis Jesu
Informations
Fondation 1578
Type Université publique
Localisation
Coordonnées 54° 40′ 57″ N 25° 17′ 14″ E / 54.6825, 25.28722254° 40′ 57″ Nord 25° 17′ 14″ Est / 54.6825, 25.287222
Ville Vilnius
Pays Drapeau de la Lituanie Lituanie
Direction
Recteur Jūras Banys
Divers
Site web http://www.vu.lt

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

(Voir situation sur carte : Lituanie)
Université de Vilnius

L'université de Vilnius en Lituanie (en lituanien : Vilniaus universitetas ; en polonais : Uniwersytet Wileński ; en russe : Виленский университет) est une des plus anciennes institutions d'enseignement supérieur de cette partie de l'Europe, venant après Prague (1348) et Cracovie (1364), mais avant Saint-Pétersbourg (1724), Moscou (1755), Varsovie (1816) et Kiev (1834).

Elle est en effet fondée en 1578 dans la capitale (Wilno en polonais) du Grand-duché de Lithuanie, composante de l'Etat polonais, la République des Deux Nations. A cette date, le roi Étienne Bathory transforme le collège jésuite de Wilno, fondé en 1570, en « Académie » (de langues latine et polonaise) ; pendant deux siècles, elle reste dirigée par les jésuites et n'est donc pas une universitas au sens médiéval (corporation des maîtres et des étudiants).

Après la suppression de la Compagnie de Jésus en 1773, l'université de Wilno passe sous le contrôle du gouvernement polonais, précisément de la Commission de l'éducation nationale créée en 1773. Après le troisième partage de la Pologne en 1795, passée sous l'autorité de la Russie, elle devient une sorte de ministère de l'Éducation pour les provinces ex-polonaises intégrées à l'Empire, sous la direction notamment du prince Adam Czartoryski jusqu'en 1823. À partir des années 1830, elle est victime de la politique de russification menée par les tsars, avant de redevenir polonaise (1918-1939), puis de passer sous la coupe du pouvoir soviétique (1940-1990).

C'est actuellement la principale université de la République de Lituanie redevenue indépendante.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue d'ensemble, avec l'observatoire et l'Église Saint-Jean

À l'initiative de l'évêque de Vilna Mgr Valerijonas Protasevičius (Walerian Protasewicz, 1504-1579) les jésuites arrivent en 1569 à Vilnius et y ouvrent un collège l'année suivante, en 1570.

Le succès est tel qu'ils sont invités à prolonger l'enseignement en cours supérieur. Cette 'Académie' est inaugurée en 1578 avec le soutien financier actif d'Étienne Báthory qui en est considéré comme le fondateur. Les jésuites sont ensuite chargés pendant deux siècles (jusqu'en 1773) de l'enseignement et administration de l'université, qui porte le nom d'Alma academia et universitas Vilnensis Societatis Jesu.

L'acte de confirmation de l'université impériale en date du 4 avril 1803, signé par le tsar Alexandre Ier, précise que l'ancienne "Université de Vilna" fondée en 1578, et réorganisée en 1781 comme établissement laïc par la Commission de l'Éducation nationale polonaise sous le nom d'École centrale de Lituanie (Szkoła Główna Litewska, Schola Princeps Magni Ducatus Lituaniae), prend la dénomination d'Université impériale de Vilna (Императорский Виленский университет).

En 1823, répression à l'Université de Vilna : des étudiants (polonais en majorité) sont arrêtés ; en 1824 des professeurs de l'université sont destitués, notamment l'historien Joachim Lelewel.

1832 - La sévère répression qui suit l'insurrection polonaise de 1830 provoque la fermeture de l'université, symbole du nationalisme polonais et lituanien. Les étudiants sont amenés à s'exiler ou à poursuivre leurs études dans des établissements en Estonie, en Ukraine ou dans d'autres villes de Russie.

L'université est rouverte en 1919 comme université de langue polonaise, reprenant le nom d’Uniwersytet Stefana Batorego.

Les professeurs polonais doivent la quitter dans les années 1944-1946, remplacés par des Lituaniens ou des Russes. Ceux qui s'installent en Pologne sont largement à l'origine de l'Université de Toruń nouvellement créée.

L'Université de Vilnius est la principale université lituanienne et participe aux échanges inter-universitaires européens du Réseau d'Utrecht.

Bibliothèque[modifier | modifier le code]

Ex-libris de la bibliothèque, vers 1928.

La bibliothèque universitaire a été fondée en 1570, elle a été désignée en 1965 comme bibliothèque de dépôt de l’Organisation des Nations unies et de ses composantes ; elle recueille aussi les documents de l’UNESCO. Elle conserve actuellement 5 300 000 publications.

Le programme Mémoire du monde de l'UNESCO vise la conservation et la diffusion des collections d'archives et de bibliothèque partout dans le monde.

Organisation[modifier | modifier le code]

Centre pour les cultures sans État[modifier | modifier le code]

L’université de Vilnius dispose, depuis l’année 1999, d’un institut particulier et unique en son genre, le Centre pour les cultures sans État ni revendication territoriale. Ce centre est le premier institut universitaire dédié exclusivement aux cultures de populations n’ayant ni armée, ni marine, ni pouvoir politique, ni aucun statut indépendant dans le monde. Son but est d’établir des programmes de haut niveau, de recherche et de formation.

Personnalités liées à l'université[modifier | modifier le code]

Recteurs ou membres du Conseil de l'université[modifier | modifier le code]

Professeurs[modifier | modifier le code]

Étudiants[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Beauvois, Lumières et société en Europe de l'Est, l'Université de Vilna et les écoles polonaises de l'Empire russe : 1803-1832, thèse de doctorat, Université Paris 1, 1977 (éditée par ANRT, Lille, 1984)
  • (en) Tomas Venclova, « Four centuries of enlightenment : A Historic View of the University of Vilnius, 1579-1979 », Lituanus, vol. 27, no 1,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]