Umlaut heavy metal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heavy metal (homonymie).
image illustrant le metal
Cet article est une ébauche concernant le metal.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'umlaut heavy metal, aussi appelé röckdöt, est un umlaut ou autre caractère diacritique, placé de manière plus ou moins gratuite au-dessus d'une ou plusieurs des lettres du nom d'un groupe de heavy metal pour lui donner une image ou un aspect teutonique ou nordique.

Il n’est généralement pas pris en compte dans la prononciation du nom du groupe concerné.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première apparition franche de l'umlaut « façon heavy metal » date de 1969, dans le nom du groupe allemand Amon Düül. Cependant, l'umlaut sur le mot Düül n'était pas gratuit, vu l'origine turque de Düül, et on fait donc remonter le premier véritable umlaut heavy metal à celui utilisé par Blue Öyster Cult en 1970. Il est encore peu clair si l’idée provient du guitariste Allen Lanier ou du producteur et manager Sandy Pearlman. L’un des deux aurait eu l’idée que l’umlaut renforcerait l’aspect wagnérien de la musique.

Sur leur deuxième album In Search of Space (1971), Hawkwind inscrit sur l’arrière de la couverture "TECHNICIÄNS ÖF SPÅCE SHIP EÅRTH THIS IS YÖÜR CÄPTÅIN SPEÄKING YÖÜR ØÅPTÅIN IS DEA̋D" (Techniciens du vaisseau spatial, votre capitaine vous parle : Votre capitaine est mort). En sus de l’umlaut, les lettres Ø (utilisée en danois, norvégien et féroïen) et Å (danois, suédois, norvégien) apparaissent dans le texte. Le signe diacritique sur le dernier " A̋ " est un "umlaut hongrois" ou double accent aigu ( ˝ ), figurant des accents aigus à la place des points. Toutefois, le hongrois n’utilise ni le double accent aigu ( ˝ ) ni l’umlaut traditionnel allemand (Ä) sur la lettre "A", tandis que ( ˝ ) est seulement utilisé sur les lettres "Ő" et "Ű" ; " A̋ " existe cependant en dialectologie slovaque, pour différencier le " A̋ " long du " Ä " bref, alors que le slovaque standard n’utilise que " Ä ".

Motörhead suit en 1975, l’idée d’utiliser l’umlaut provenant de Lemmy, chanteur principal et bassiste du groupe (auparavant dans Hawkwind), qui déclare « Je l’ai seulement mis là pour avoir l’air méchant » « I only put it in there to look mean »). La prononciation allemande de Motör, qui n’existe pas dans cette langue, serait similaire au français moteur, tandis que Motor, correctement écrit en allemand, se prononce comme motor en anglais. De façon similaire, Lemmy suggère à Würzel d’ajouter un umlaut à son nom pour la même raison. Le groupe Hüsker Dü se lance en janvier 1979, affiliés plus au punk qu’au heavy metal. Leur nom est dérivé du jeu de plateau Hūsker Dū?, qui peut se traduire par « Te souviens-tu ? » (les barres au-dessus des "u" sont des macrons, et non des umlauts), bien que ces signes n’apparaissent normalement pas en danois.

Mötley Crüe se forme ensuite en 1980 ; selon Vince Neil, dans l’épisode consacré au groupe par l’émission Behind the Music, l’inspiration leur est venu d’une bouteille de Löwenbräu. Par la même occasion, ils décident d’appeler leur label "Leathür Records". Pendant un de leurs concerts en Allemagne, tout le public commença à scander le nom du groupe comme il se prononcerait en allemand avec les umlauts ([ˈmœtli ˈkʁyːə]), ce que se produisit aussi en Hongrie.

Queensrÿche, qui débuta sous ce nom en 1981, choisit d’aller encore plus loin en plaçant l’umlaut sur le Y dans leur nom (ÿ correspond au digramme ij en néerlandais). Le meneur du groupe, Geoff Tate déclare « L’umlaut sur le 'y' nous a hanté pendant des années. Nous avons passé onze ans à essayer d’expliquer comment le prononcer. » Contrairement à d’autres exemples, le choix d’écriture de Queensrÿche a été choisi pour adoucir l’image du groupe, car il craignait que l’orthographe originelle, Queensreich, soit reliée à des connotations néo-nazies.

Le documentaire parodique This Is Spın̈al Tap reprend l’umlaut en le plaçant sur une consonne, le « n ». Ce choix sera conservé par le groupe parodique Spın̈al Tap. On retrouve des umlauts sur des consonnes dans le dialecte jakaltec au Guatemala, dans certaines orthographes du malgache, et en créole du Cap-Vert).

D'autres groupes ont utilisé le umlaut heavy metal, comme notamment Mötley Crüe, Motörhead, Queensrÿche, Mägo de Oz, et Crashdïet.

On le retrouve même utilisé de manière parodique, sur le « N » du faux groupe Spın̈al Tap. À noter également sur le titre du jeu vidéo Brütal Legend mettant en scène un roadie de groupe heavy metal.

Groupes le portant[modifier | modifier le code]

Groupes de pays anglophones[modifier | modifier le code]

  • The Accüsed – Groupe américain de crossover thrash.
  • Assück – Groupe américain de grindcore.
  • Barbariön – Groupe australien de heavy metal.
  • Beowülf – Groupe californien de thrash metal.
  • Blue Öyster Cult – Groupe américain de hard rock.
  • Bütch Walker – Guitariste, chanteur et compositeur américain.
  • The Crüxshadows – Groupe américain de rock alternatif.
  • Dälek – Groupe américain de hip-hop.
  • Death In June – Groupe britannique folk et expérimental : ils utilisent des umlauts et des « e » accentués dans leurs albums pour leurs titres et l’orthographe du nom du groupe : The Wörld Thät Sümmer (1985) et Thé Wäll Öf Säcrificé (1989), portent leur nom sous les formes respectivement de Deäth In Jüne et Déäth In Jüné.
  • Deströyer 666 – Groupe de thrash/black metal.
  • Dethklok – Groupe de metal fictif tiré du cartoon Metalocalypse, dont le nom est parfois écrit "Dëthkløk".
  • Green Jellÿ – Groupe de comedy rock, originellement nommé, et toujours prononcé Green Jellö.
  • G̈r̈oẗus̈ – Groupe expérimental, leur logo porte seulement les umlauts sur les consonnes.
  • Hüsker Dü – Groupe américain de punk rock.
  • Infernäl Mäjesty – Groupe canadien de thrash metal.
  • Kïll Cheerleadër – Groupe canadien de punk metal.
  • King Creosote – Groupe américain qui utilise pour certaines de ses illustrations un umlaut à 3 points sur le "i".
  • Lääz Rockit – Groupe américain de thrash metal, dont la prononciation en allemand donnerait presque "Let's rock it".
  • Läther – Album de Frank Zappa utilisant un umlaut dans son titre.
  • Leftöver Crack – Groupe américain d’anarcho-punk.
  • Maxïmo Park – Groupe britannique de rock indépendant.
  • Möngöl Hörde – Groupe britannique de hardcore punk/noise rock.
  • Mötley Crüe – Groupe de glam metal.
  • Motörhead – Groupe de rock and roll.
  • Moxy Früvous – Groupe canadien orienté vers la satire politique.
  • Night on Bröcken – Premier album du groupe américain de metal progressif Fates Warning.
  • Queensrÿche – Groupe américain de metal progressif.
  • Rrröööaaarrr et Dimension Hatröss – Albums du groupe canadien de thrash metal Voivod. Ils l’utilisent également pour les morceaux Korgüll the Exterminator et Chaosmöngers, respectivement sur Rrröööaaarrr et Dimension Hatröss.
  • Rusted Root – Groupe américain utilisant dans leur logo un umlaut à trois points sur le "e".
  • Spın̈al Tap – Groupe britannique semi-fictif, avec un "i" sans point et un umlaut sur le "n".
  • Toilet Böys – Groupe américain de laser punk originaire de New York.
  • Überzone – Musicien électronique.
  • Ünloco – Groupe texan de hard rock alternatif.
  • Yoü and I – Chanson de l’artiste américaine Lady Gaga.
  • Znöwhite – Groupe de thrash metal américain.

Groupes originaires d’autres pays[modifier | modifier le code]

  • Crashdïet – Groupe suédois de glam metal.
  • Die Ärzte – Groupe allemand de punk, portant trois points sur le "Ä" depuis leur album Geräusch paru en 2003. La version normale, avec deux points, signifie en allemand "Les Docteurs".
  • Dünedain – Groupe espagnol de power/heavy metal.
  • Flëur – Groupe ukrainien d’ethereal wave ou heavenly voices.
  • Girugämesh – Groupe japonais de rock qui rajoute souvent un umlaut sur le « a » de leur nom.
  • Наӥв – Groupe russe de punk, avec deux points sur le "и" dans leur logo (comme une diérèse dans le mot "naïve").
  • Infernal – Groupe danois de musique électronique, stylisé Infërnal sur leur album Waiting for Daylight.
  • Insidiöus Törment – Groupe danois basé au Liechtenstein, jouant du heavy metal à l’ancienne et utilisant des umlauts de manière gratuite, sans les prononcer.
  • Kobaïan – Langage construit utilisé par le groupe français de rock progressif Magma, présentant de nombreuses diérèses dans sa forme écrite.
  • Közi – Musicien japonais de rock.
  • Lörihen – Groupe argentin de heavy metal.
  • Mägo de Oz – Groupe espagnol de folk metal.
  • Moottörin Jyrinä – Groupe finlandais de heavy metal, l’umlaut de Moottörin est gratuit, mais pas celui de Jyrinä.
  • Motör Militia – Groupe de thrash metal originaire du Bahreïn.
  • Mütiilation – Groupe français de black metal.
  • Rinôçérôse – Groupe français de musique électronique.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]