Pirate metal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pirate metal
Origines stylistiques Folk metal
Origines culturelles Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de l'Écosse Écosse
Drapeau des États-Unis États-Unis
Instruments typiques guitare, basse, batterie, clavier, instruments traditionnels (flûte, violon, accordéon, cornemuse, etc.)
Scènes régionales Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de l'Écosse Écosse
Drapeau des États-Unis États-Unis

Genres associés

Power metal, folk metal, Chant de marins

Le pirate metal est un genre musical dérivé du folk metal. Lancé dans les années 1980, il devient un genre à part entière dans les années 2000. Il prend racine dans le nord de l'Europe et aux États-Unis.

En tant que mouvement musical récent, le pirate metal comporte actuellement peu de groupes célèbres, mais se développe considérablement, notamment grâce au succès grandissant des groupes Alestorm et Swashbuckle[1].

Le guitariste de Swashbuckle, en live durant le Paganfest 2011

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le pirate metal est un mélange de folk metal (utilisation de sons — généralement obtenus grâce à l'utilisation de synthétiseurs — de violons, de flûtes, de cornemuse et d'accordéon mais aussi le piccolo et la guinbarde, rappelant les instruments traditionnels utilisés par les marins) et de power metal (guitares rythmiques et solos)[2]. Le chant se caractérise par un timbre très éraillé, proche de la voix que l'imaginaire collectif prête aux pirates. La caractéristique la plus flagrante de cette musique est l'utilisation de chœurs, parfois inspirés des chants de marins et des mélodies traditionnelles du XVIIIe siècle.

Les mélodies, les textes et les univers visuels font référence au monde de la piraterie et tendent généralement à créer une ambiance épique (à la manière de groupes tels que Hammerfall, Rhapsody of Fire…).

Origine du terme[modifier | modifier le code]

Bien qu'il soit difficile de situer vraiment quand et comment est apparu ce genre, on l'associe souvent au groupe de heavy metal allemand Running Wild, qui commence à utiliser l'imagerie pirate sur l'album Under Jolly Rogger, sorti en 1987[3].

Le groupe écossais Alestorm définit sa musique comme du « true Scottish pirate metal », traduisible par « véritable pirate metal écossais »[4],[5].

Groupes notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. arte.tv Metal pirate - l'appel du grand large
  2. guardian.co.uk Scene and heard - Pirate metal
  3. urbandictionnary.com Pirate metal
  4. « Metalorgie - Alestorm », sur www.metalorgie.com (consulté le 15 janvier 14)
  5. (en) Alestorm se qualifie de « true Scottish pirate metal »