Dälek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dalek (homonymie).
Dälek
Description de cette image, également commentée ci-après

Dälek, sur scène à Milan, en Italie, en 2008.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hip-hop[1], hip-hop alternatif[1], hip-hop underground[1], shoegazing, musique bruitiste, ambient
Années actives 19982011, depuis 2015
Labels Ipecac Recordings
Site officiel deadverse.com
Composition du groupe
Membres MC Dälek
Mike Swarmbots
rEK
Anciens membres Still
The Oktopus

Dälek, stylisé dälek, est un groupe de hip-hop américain, originaire de Newark, dans le New Jersey. Le groupe se compose actuellement de MC Dälek, Mike Swarmbots, et rEK. Dälek publie son premier album studio, Negro Necro Nekros, en 1998, qui contribuera à sa popularité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oktopus et MC Dälek se rencontrent à la William Patterson University au milieu des années 1990 et commencent à travailler ensemble[1]. MC Dälek arrête les études et investit dans un studio d'enregistrement[1]. Le premier album du groupe Negro Necro Nekros est publié le [2] au label Gern Blandsten, et bien accueilli par la presse spécialisée[1]. Selon AllMusic, « l'album mêle des éléments de Faust, le grit rock de Velvet Underground, la densité du shoegaze, et un rythme IDM à des paroles colorées[1]. » Il est enregistré entre août 1997 et janvier 1998[2]. Après la publication de son premier album, Dälek est classé dans le top 100 du magazine américain URB[1]. Pendant leur tournée en soutien à l'album, le groupe rencontre DJ Still et lui demandent de se joindre à eux. Dälek passe quelques années à jouer aux côtés de groupes et artiste tels que De La Soul, Prince Paul, DJ Spooky, Rye Coalition, Dillinger Escape Plan, The Pharcyde, et The Roots[1]. Le deuxième album de Dälek, From Filthy Tongue of Gods and Griots, est publié au label Ipecac Recordings le [1],[3]. L'album, qui met cinq ans à être achevé[3], solidifie la réputation du groupe en tant qu'innovateur du hip-hop dans la veine d'Antipop Consortium et cLOUDDEAD[1].

En 2004, après sa signature au label Ipecac, Dälek publie son troisième album, Absence, le [4], qui l'amène à son pic de popularité, puis son quatrième album Abandoned Language le [1],[5]. Quelques mois après, le 5 juillet 2007, le groupe publie l'album A Purge of Dissidents, contenant dix courts-métrages d'animation de MC Dälek, avec un ouvrage, un DVD et un CD[6] ; le même mois, le groupe publie Deadverse Massive, Vol. 1 : Dälek Rarities 1999-2006, une collection d'anciennes chansons inédites[1],[7]. En 2008, Dälek fonde son propre label, Deadverse Recordings, et publie ce même automne, l'album Halfway Homeless d'Oddateee[1]. Toujours cette même année, MC Dalek finit les travaux de ses Deadverse Studios[1]. Ici, lui et Oktopus se lancent dans un cinquième album méticuleux[1], Gutter Tactics, publié sur Ipecac le [8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Negro Necro Nekros
  • 2002 : From Filthy Tongue of Gods and Griots
  • 2004 : Absence
  • 2007 : Abandoned Language
  • 2009 : Gutter Tactics
  • 2010 : Untitled

Collaborations et EP[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Megaton/Classic Homicide, split avec Techno Animal
  • 2002 : Ruin It, en collaboration avec Kid 606
  • 2002 : Dälek vs. Velma, split avec Velma
  • 2004 : Derbe Respect, Alder, en collaboration avec Faust
  • 2006 : Streets All Amped
  • 2007 : My Education vs. dälek, en collaboration avec My Education[9]
  • 2007 : Deadverse Massive Vol. 1 : Rarities 1999–2006[10]
  • 2010 : Griots And Gods – Les Eurockéennes Festival Belfort 2010, collaboration avec The Young Gods[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p (en) Charles Spano, « Dälek Biography », sur AllMusic (consulté le 8 août 2015).
  2. a et b (en) Peter J. D'Angelosite=AllMusic, « Negro Necro Nekros Review » (consulté le 8 août 2015).
  3. a et b (en) Bret Love, « From Filthy Tongue of Gods and Griots Review », sur AllMusic (consulté le 8 août 2015).
  4. (en) « Absence Overview », sur AllMusic (consulté le 8 août 2015).
  5. (en) Marisa Brown, « Abandoned Language Review », sur AllMusic (consulté le 8 août 2015).
  6. (en) « A Purge of Dissidents Overview », sur AllMusic (consulté le 8 août 2015).
  7. Marisa Brown, « Deadverse Massive, Vol. 1: Dälek Rarities 1999-2006 Review », sur AllMusic (consulté le 8 août 2015).
  8. (en) Jason Lymangrover, « Gutter Tactics Review », sur AllMusic (consulté le 8 août 2015).
  9. (en) « Thirty Ghosts Records », sur Thirty Ghosts Records (consulté le 30 août 2012).
  10. (en) « Hydrahead announces Botch, Dälek releases », sur Punknews.org,‎ (consulté le 30 août 2012).
  11. (en) « Griots And Gods – Les Eurockéennes Festival Belfort 2010 », sur The Young Gods (consulté le 30 août 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :