Death 'n' roll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Death 'n' roll
Origines stylistiques Death metal, hard rock, heavy metal[1]
Origines culturelles Début des années 1990 ; Scandinavie, Autriche
Instruments typiques Guitare, basse, batterie
Voir aussi Death metal mélodique

Le death 'n' roll (un jeu de mot entre death metal et rock 'n' roll) est un sous-genre musical du death metal incorporant des éléments sonores extraits du hard rock. Il mêle grunts et riffs de guitare saturée à des éléments sonores issus du hard rock des années 1970 et du heavy metal[1],[2]. Des groupes notables du genre incluent Entombed, Gorefest, Pungent Stench et The Cumshots (en).

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Au départ, le terme de « death 'n' roll » est associé au groupe Entombed[3]. Par la suite, Daniel Ekeroth associe le style à un ancien groupe du nom de Furbowl[4]. Après la sortie de l'album Wolverine Blues d'Entombed, le groupe devient associé à ce que la presse spécialisée appelle le « death 'n' roll »[5], un terme qui suivra le groupe pour le reste de leur carrière[6],[7],[8],[9].

L'album Soul Survivor de Gorefest, sorti en 1996, est un autre exemple notable de death 'n' roll. L'album démontre un passage plus axé vers le rock classique[10]. Son succès est également prouvé lors de leur tournée promotionnelle durant laquelle Gorefest reprend des chansons d'AC/DC, de Black Sabbath et Deep Purple[11],[12]. Gorefest se sépare peu après la sortie de leur album Chapter 13[10], mais il se reformera sept ans plus tard[13]. Deux de ces membres jouent dans Live & Dangerous, un groupe originaire des Pays-Bas dédié à Thin Lizzy[14].

Débats[modifier | modifier le code]

Confrontés au terme « death 'n' roll » lors des entrevues, les groupes de death metal réagissent avec scepticisme. LG Petrov d'Entombed explique : « On considère ça comme de la musique d'Entombed, si les gens la considèrent comme du death 'n' roll, alors qu'il en soit ainsi. Ca nous fait marrer, death 'n' roll, pourquoi pas ? Quand on écrit nos chansons, on ne pense pas à en faire un style particulier[7]. » Pour Frank Harthoorn de Gorefest, le terme est « étrange, tout le monde dit que c'est du death n' roll. Pour moi c'est que du metal tout simple. Je crois pas qu'on joue un style différent des autres[15]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Huey, Steve, « Gorefest Biography », AllMusic (consulté le 15 février 2008), Erase, was released in 1994 and found the band moving subtly toward more traditional forms of metal, partly through its sure sense of groove. That approach crystallized on 1996's Soul Survivor, which combined death metal with the elegant power and accessibility of '70s British metal.
  2. (en) Cosmo Lee, « Stylus magazine review », www.stylusmagazine.com (consulté le 18 juillet 2008), “Death ’n’ roll” arose with Entombed’s 1993 album Wolverine Blues ... Wolverine Blues was like ’70s hard rock tuned down and run through massive distortion and death growls.
  3. (en) Wolverine Blues. Entombed. 1999. Dan Tobin, page 8, manuel du CD, Earache Records, Nottingham.
  4. (en) Ekeroth, 2008, p. 264.
  5. (en) Entombed. Entombed. 1999. Dan Tobin, page 8, manuel du CD, Earache Records, Nottingham.
  6. Birchmeier, Jason, « Entombed Biography », AllMusic (consulté le 15 février 2008).
  7. a et b (en) « Entombed Interview », WELCOME TO THE CHAOS (consulté le 14 février 2008).
  8. (en) Bowar, Chad, « Entombed Interview: A Conversation With Vocalist L.G. Petrov », About.com: Heavy Metal (consulté le 20 février 2008).
  9. (en) « ENTOMBED: Unique, Detailed Biography », MusicMight (consulté le 26 mai 2008).
  10. a et b (en) Huey, Steve, « Gorefest Biography », AllMusic (consulté le 15 février 2008).
  11. (en) Huey, Steve, « Gorefest Biography »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), AllMusic (consulté le 15 février 2008).
  12. (en) Paul the Postman, « Interview with GOREFEST :: Maelstrom :: Issue No 58 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Maelstrom Zine, (consulté le 13 février 2008).
  13. (en) « GOREFEST: Unique, Detailed Biography », MusicMight (consulté le 26 mai 2008).
  14. (en) « GOREFEST Members' THIN LIZZY Tribute Band; Photos Available », Blabbermouth, (consulté le 13 février 2008).
  15. (en) Mira, Fabio Desiderato de, « Gorefest », Secrets of the Moon zine, (consulté le 26 octobre 2009).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ekeroth, Daniel (2008). Swedish Death Metal. chapitre 9: The Dead Live On ... Bazillion Points Books. (ISBN 978-0-9796163-1-0)
  • (en) Entombed (1993). Wolverine Blues. [CD]. Nottingham, Royaume-Uni : Earache Records Ltd. Réédité et en version limitée, 1999.
  • (en) Entombed (1997). Entombed. [CD]. New York, NY: Earache Records (USA).

Liens externes[modifier | modifier le code]