Liste de labels de heavy metal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Voici une liste de labels de heavy metal, classés par ordre alphabétique.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le code]

Adipocere[1] Drapeau de la France France
AFM[2] Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ascendance[3] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

B[modifier | modifier le code]

Black Lotus[4] Drapeau de la Grèce Grèce
Black Market Activities[5] Drapeau des États-Unis États-Unis
Bronze[6] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

C[modifier | modifier le code]

Cacophonous[7] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Candlelight[8] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Century Media[9],[10],[11],[12] Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Cogumelo[13] Drapeau du Brésil Brésil
Combat[14],[15] Drapeau des États-Unis États-Unis

D[modifier | modifier le code]

Drakkar Entertainment[16] Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drakkar Productions[17] Drapeau de la France France

E[modifier | modifier le code]

Earache[10],[14],[18] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
The End[19] Drapeau des États-Unis États-Unis
Epitaph[20] Drapeau des États-Unis États-Unis

F[modifier | modifier le code]

Ferret Music[21] Drapeau des États-Unis États-Unis
Frontiers[22] Drapeau de l'Italie Italie

G[modifier | modifier le code]

Galy[23] Drapeau du Canada Canada
GUN[24] Drapeau de l'Allemagne Allemagne

H[modifier | modifier le code]

Holy[1] Drapeau de la France France
Hydra Head[25] Drapeau des États-Unis États-Unis

I[modifier | modifier le code]

Indie[26] Drapeau de la Norvège Norvège
InsideOut Music[27] Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ipecac[28] Drapeau des États-Unis États-Unis

L[modifier | modifier le code]

Lifeforce[29] Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Listenable[1] Drapeau de la France France

M[modifier | modifier le code]

Massacre[30] Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Megaforce[14],[15] Drapeau des États-Unis États-Unis
Metal Blade[9],[11],[14] Drapeau des États-Unis États-Unis
Moonfog Productions[31] Drapeau de la Norvège Norvège
Music for Nations[14] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

N[modifier | modifier le code]

Napalm[11] Drapeau de l'Autriche Autriche
Neurot[32] Drapeau des États-Unis États-Unis
New Renaissance[15] Drapeau des États-Unis États-Unis
Noise[14] Drapeau de l'Allemagne Allemagne
No Remorse[33] Drapeau de la Grèce Grèce
Nuclear Blast[9],[18],[34] Drapeau de l'Allemagne Allemagne

O[modifier | modifier le code]

Oaken Shield[35] Drapeau de la France France
Osmose Productions[1],[36] Drapeau de la France France

P[modifier | modifier le code]

Pagan[37] Drapeau de la Pologne Pologne
Peaceville[14] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Prosthetic[9] Drapeau des États-Unis États-Unis

R[modifier | modifier le code]

Regain[38] Drapeau de la Suède Suède
Relapse[10],[18] Drapeau des États-Unis États-Unis
Rise[11] Drapeau des États-Unis États-Unis
Rise Above[39] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Roadrunner[10],[11],[12],[14],[40] Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas

S[modifier | modifier le code]

Season of Mist[9] Drapeau de la France France
Sleaszy Rider[41] Drapeau de la Grèce Grèce
Solid State[42] Drapeau des États-Unis États-Unis
Southern Lord[43] Drapeau des États-Unis États-Unis
Spinefarm[44] Drapeau de la Finlande Finlande
Sumerian[10] Drapeau des États-Unis États-Unis

V[modifier | modifier le code]

Victory[10] Drapeau des États-Unis États-Unis

W[modifier | modifier le code]

Willowtip[45] Drapeau des États-Unis États-Unis

X[modifier | modifier le code]

Xtreem Music[46] Drapeau de l'Espagne Espagne

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Dom Lawson, « The French metal revolution », Louder,‎ (lire en ligne).
  2. (en) Timothy Monger, « nulldB – Artist Biography », sur AllMusic (consulté le 6 avril 2019).
  3. (en) Sam Grant, « Resistants, stimulants and weaponization: Extreme metal music and empowerment in the Iraqi and Syrian civil conflicts », Metal Music Studies, vol. 3, no 2,‎ , p. 175+ (lire en ligne).
  4. (en) Grigoris Chronis, « Absolute Steel – Womanizer (CD) », sur Metal Temple, (consulté le 23 avril 2018).
  5. (en) Mark Deming, « From a Second Story Window – Artist Biography », sur AllMusic (consulté le 23 avril 2018).
  6. (en) Mick Middles, « The Distractions », sur The Quietus, (consulté le 23 avril 2018).
  7. Pneuma 2014, Antestor : in the lightside eclipse.
  8. (en) « Indie Class of 2009 », Billboard, vol. 121, no 3,‎ , p. 17 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  9. a b c d et e (en) Joseph Schafer, « 35 Overlooked Albums of 2017 », Decibel,‎ (lire en ligne).
  10. a b c d e et f (en) Jason Bracelin, « L.A. Metal Label Sumerian Records Has Spent 10 Years "Not F—-in' Selling Out" », LA Weekly,‎ (lire en ligne).
  11. a b c d et e (en) wookubus, « Amerakin Overdose Singer Accuses Metal Labels of "Spending Money on Shit Bands That Don't Matter" », sur The PRP, (consulté le 23 avril 2018).
  12. a et b Wallach, Berger et Greene 2011, p. 222.
  13. Wallach, Berger et Greene 2011, p. 139, 141.
  14. a b c d e f g et h Jones 2016.
  15. a b et c Purcell 2003, p. 27.
  16. (en) Jason Birchmeier, « Xandria – Artist Biography », sur AllMusic (consulté le 23 avril 2018).
  17. (en) Alex Antichrist, « Balfor "Black Serpent Rising" album release date and artwork revealed », Antichrist Magazine,‎ (lire en ligne).
  18. a b et c Purcell 2003, p. 28.
  19. (en) David Whitford, « Heavy metal makeover », sur CNNMoney, (consulté le 23 avril 2018).
  20. (en) Mark Earnest, « 'Ire' brings big success, more mix for Parkway Drive », sur Reno.com, (consulté le 23 avril 2018).
  21. (en) Andrew Leahey, « Gwen Stacy – The Life I Know », sur AllMusic (consulté le 23 avril 2018).
  22. (en) Jim Daniels, « Avalon – The Land of New Hope », Daily Metal, no 7,‎ , p. 7 (lire en ligne).
  23. « Augury », sur Horns Up, (consulté le 23 avril 2018).
  24. (en) Jeff Clark-Meads, « BMG Ariola Musik Earnings Up 10% », Billboard, vol. 104, no 31,‎ , p. 36 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  25. (en) Chris Martins, « Beloved Metal Label Hydra Head Calls it Quits », Spin,‎ (lire en ligne).
  26. (en) Simon Milburn, « Tantara – Based on Evil », sur The Metal Forge, (consulté le 23 avril 2018).
  27. (en) Waspman, « Demians: Building an Empire », sur Metal-Rules, (consulté le 23 avril 2018).
  28. (en) Bob Ruggiero, « Unsane », Houston Press,‎ (lire en ligne).
  29. (en) PP, « The Last Felony – Too Many Humans », sur Rockfreaks.net, (consulté le 23 avril 2018).
  30. (en) Barone, « Metal World Takeover », Submerge Magazine,‎ (lire en ligne).
  31. Patterson 2013, p. 445.
  32. (en) Patrick Masterson, « Lake and metal », The American,‎ (lire en ligne).
  33. AxGxB, « Eternal Champion – The Armor of Ire », sur Thrashocore, (consulté le 23 avril 2018).
  34. Pneuma 2014, Horde : A blaze in the Jesus Sky.
  35. LudO, « Evohé – Tellus Mater », sur Metal France, (consulté le 23 avril 2018).
  36. Patterson 2013, p. 80.
  37. (en) Lukas Wojcicki, « Mord'A'Stigmata: Hope », Exclaim!,‎ (lire en ligne).
  38. (en) John Stefanis, « Defleshed 'Reclaim The Beat' Regain Records (2005) », sur Get Ready to Rock! (consulté le 23 avril 2018).
  39. (en) Simon Jones, « Galley Beggar – Heathen Hymns », sur Spiral Earth, (consulté le 23 avril 2018).
  40. Purcell 2003, p. 27–28.
  41. (en) « Sleaszy Rider Records Sign Sweden's Powertrip », sur Bravewords.com, (consulté le 23 avril 2018).
  42. (en) T. Ballard Lesemann, « August Burns Red's heavenly metal », Charleston City Paper,‎ (lire en ligne).
  43. (en) Gregory Adams, « Big Brave Sign to Southern Lord for Next LP », Exclaim!,‎ (lire en ligne).
  44. (en) Nichola Browne, « Heavy Duty », Billboard, vol. 119, no 43,‎ , p. 20 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  45. (en) Adrien Begrand, « The Bleak, Beautiful Art of Amesoeurs », sur PopMatters, (consulté le 23 avril 2018).
  46. (en) « Xtreem Music: Collaborates with Transcending Obscurity », sur Metal Shock Finland, (consulté le 23 avril 2018).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]